Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
14 Décembre 2017 à 23:02:53

Izazen  |  Messages récents
Pages: [1] 2 3 ... 10

 1 
 le: Aujourd'hui à 02:15:06 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H

53,développement graduel ou évolution, pas à pas
et 46,croissance ou poussée vers le haut. .


Commentaires comme préambule à ces deux hexas :
un pas à pas est conforme aux lois naturelles de la vie et le guide en sa toute puissance  permet d'aller de l'avant avec détermination, une poussée énergique bien yang.
Toute croissance, régulière au quotidien, dans l'harmonie,
évolue dans toute sa splendeur comme si tout
se développait selon dame Nature.



Hexa 53. Développement ou progresser pas à pas.

Le trigramme Montagne est surmonté par celui du Bois.
Signe de croissance, l’élévation des arbres provient de la montagne.

L’image est celle d’un arbre qui croît sur le sommet d’une montagne, croissance double celle au sol par ses racines et celle vers le ciel par la photosynthèse.



Les mots : progrès graduel – continuité – prudente lenteur – faculté d’adaptation – approche convenable.

Mais aussi :
Se déverser dans, se jeter dans (cours d’eau). Mouiller, humecter, imbiber.
Exercer une influence (bonne ou mauvaise).
Prononcé au quatrième ton :  avancer pas à pas, pénétrer peu à peu, graduellement.

Autres symboles :
L’eau, le char, la hache, ces trois éléments creusent petit à petit les surfaces avec lesquelles ils sont en relation – progression par à-coups – mouvements cycliques.

Le Ricci : développement régulier, moment ne nouvelle étape est franchie dans la marche vers un accomplissement final.


Dans cet hexa de ce jour,
toute l’image d’une progression harmonieuse
est présentée en trois symboles distincts dans le caractère chinois.

- L’eau de la rivière qui creuse peu à peu son lit, qui avance à son rythme selon son afflux d’eau.
- Le char à faux lourd qui avance lentement, majestueusement, en respectant ordre et mesure.
- la hache qui débite à une cadence lente, petit à petit par éclats. Elle met de l’ordre en détruisant l’inutile.

L’idée pour ce jour est d’avancer peu à peu et de se libérer ensuite.
Le progrès graduel décrit une avancée lente, cadencée, régulière,
pour laquelle la patience et l’endurance sont requises.

Dans le texte de l’hexagramme, le symbole de cette progression est un échassier (grue, héron ou oie sauvage) au vol tranquille et sûr – oiseau migrateur dont le retour à date fixe est perçu comme garant de fidélité.

Les différentes étapes du voyage de cet oiseau s’accompagnent du thème de l’enfantement, symbole du projet que l’on cherche à mener à terme. Cette capacité d’engendrement, c’est la femme qui en est l’exemple et le symbole.

C’est la principale qualité Yin qui est mise en avant ici : par un terme chinois qui signifie : attendre, espérer, accueillir, se proposer et sert de marque pour le futur.

L’homme, quant à lui, est caractérisé par le terme qui désigne à la fois le mouvement et une action, une marche en avant caractéristique du comportement YANG.


" La femme à marier attend que l’homme s’avance "
… la rencontre se fera par l’attitude Yin.

Cette phrase fait référence aux coutumes de mariage qui avaient cours dans l’ancienne Chine.
Et après l’entremetteur consulté et les différents préliminaires achevés,
 le mariage conclu, la femme est en position de remplir cette fonction essentielle pour l’ensemble du clan : en assurer la pérennité.

Si la femme est assurance de pérennité, l’arbre sur la montagne nous donne deux indications :
la montagne est rigueur, le bois est force de croissance.

En incrustant patiemment ses racines dans la roche,
l’arbre en dissout jour après jour l’inaltérable dureté
 et grandit lentement, fortifiant sa sève par cette résistance.

Il est dit que le sage à la rigueur.
Il n’a d’autres ancrage que sa force personnelle, d’autre souci que de maintenir la direction qui l’affermit.
Mais cette hauteur est intérieure, non par motif d’orgueil ou de mépris.
Le sobre, le quotidien, l’ordinaire sont le terrain où elle s’exerce.

Ainsi le sage est-il également flexible comme le bois.
Il considère le banal avec bienveillance et respecte les usages courants.
Plus, il voit dans leur continuité le signe d’un accord.

" L’homme de bien travaille à la racine.
C’est sur des racines bien ancrées que
 la Voie peut croître et s’épanouir. "
Confucius.

Pour harmoniser , il s’entrouvre un chemin idéal,
une mise à l’épreuve en découle,
affirmer son pas alors.
Le guide du jour apporte une force à tout pas posé,
et de là établir une harmonie indispensable,
cela se fait avec une conscience  nécessaire très forte,
qui va illuminer.

Lorsqu’on dispose d’une grande force, il faut savoir la gérer.
Vent (ou bois) et Terre en haut c’est une plongée en ce H46.



 46,croissance ou poussée vers le haut.

Le trigramme Vent est surmonté du trigramme Terre.
C’est l’image symbolique du Bois qui naît en terre,
et que le Vent ne rencontre aucun obstacle.


Les mots : évolution constante – gain de confiance – acceptation de défis – promotion – reconnaissance.

Mais aussi :
Monter, s’élever. Monter en grade, être promu.
Sheng est aussi une ancienne mesure de capacité, environ 1/10 de litre.

Autres symboles : des céréales à l’intérieur d’un boisseau- une mesure grain à grain- ascension – monter- promotion – les céréales dans le boisseau se déversent et s’élèvent en un tas.
Le Ricci : promotion, moment où l’élément faible fait un effort pour s’élever à un niveau supérieur.


Le guide impose une " ascension lente ". comme celle des champignons.
"  Ce qui est petit grandira un jour ! "
…la ferveur juvénile en est un exemple.


Poussée vers le haut, monter, naissance, croissance  sheng.
est un guide comme pourrait l’être un bâton, celui du Bateleur (arcane 1)
dans le Tarot ou celui de l’Ermite (arcane 9), bâton qui n’aide pas seulement à marcher mais sonde les énergies venant de la Terre.

Au cœur de la terre naît le bois. croissance.
Ainsi l’homme de bien grâce à sa nature docile accumule
peu à peu pour s’élever et grandir.
Au cœur de l’hexagramme un autre, le H54,
 l’épousée , celle qui veut satisfaire son ambition
et s’élever dans la société, mais cela implique des devoirs.

Regardons alors cette complicité de la Terre et du Bois :
l’une incarne la malléabilité par laquelle on s’adapte,
 l’autre tire de la souplesse son endurance et sa force.

Voici le caractère du guide
qui est cette harmonie parvenue en soi;
 son caractère est rempli d’abnégation.
Rien ne sera précipité,
 la croissance est d’effectuer un pas réfléchi
 avant d’en entamer un autre.
Et ne pas réfléchir est ce qui fait la désinvolture de toute personne jeune.

L’arbre en ce H46 est une image essentielle la progression,
 voyons cela de plus près.

La terre est le centre, le cœur, le vide, où la naissance s’ébauche.
Le bois est l’image de l’effort patient par lequel
ce qui veut apparaître finit par prendre forme.

Par leurs actions combinées, les forces se concentrent à l’intérieur,
 forgeant dans les profondeurs la puissance tenace qui pousse à grandir.

Le temps est long avant que l’on perçoive la lumière et finisse par percer.
Un temps où chaque effort est un pas supplémentaire vers le Sud.
Un  temps de rudesse, où il faut consentir, faire confiance sans savoir.
Jusqu’à ce que peu à peu, à force de don et de courage,
 on gagne en solidité,
 en densité, en ampleur.

Jusqu’à ce que l’abnégation conduise à la hauteur.
Il faut pour cela comprendre la qualité première de la Terre,
 hexagramme 2
toute de docilité, de flexibilité, d’abandon de réceptivité et souplesse.
Une qualité Yin fait  " bouger "
 le Yang…et l’arbre de s’élever. 




 De cette association H53 et H46,
nous pouvons émettre cette pensée:

" Ô qu'il est bon d’accomplir en pleine confiance...résolument. "

Précieuse est l’action si l’harmonie est présente.
Pour cette association où tout emballement peut avoir des conséquences fâcheuses,
 nous pouvons avancer qu’en toute décision énergique
 parfois on demande de s’entourer de conseillers et ceux-ci
les plus proches sont de la famille,
et là en fait, pas besoin de prendre un temps de réflexion.

On émet l’idée de procéder avec une conviction très forte pour transformer les êtres et les choses !
Être très confiant dans la résolution trouvée est la devise du jour :
puissance des échanges !
Pour construire de nouveaux rapports harmonieux ,
souvent cela commence par apporter un bouquet de fleurs inattendu comme
des paroles fleuries.

La première citation est de Confucius et l’autre de Lao Tseu.

" Qui ne sait se gouverner soi-même,
 comment pourrait-il gouverner les autres ?"

" Celui qui se maîtrise lui-même détient la vraie puissance."

Cette association permet de se donner les moyens d’être au niveau de la situation et à la dominer,
 pourquoi pas? Libre arbitre quand tu nous tiens.
Ces hexagrammes H53 et H46,  invitent à allier subtilement
un pas qui peut être ferme et à la fois souple.
 C’est la nature du bambou.

En ces deux hexas Montagne surmonté par le Vent ou bois(h53)
 puis Vent ( ou bois) surmonté de la Terre ; ainsi est présentée
 l’évocation d’un progrès graduel qui devient énergie purement yang.

 Cette association apporte une réflexion concernant
ce qui se met en place en harmonie,
le flux vital qui poursuit un éternel chemin
de manière la plus simple,
par des échanges répétés et des circonstances si différentes
qui aboutissent à installer paradoxalement ,
le silence, puisque tout évolue naturellement.
Donc aucun calcul seul le silence  travaille. 


De Abd-Allah Ibn Mukaffa.

" La condition souveraine du savoir est le silence. "…

...il en résulte un progrès incomparable.

De cette association des deux hexagrammes nous retiendrons ceci :
qu’à chaque transformation qui survient,
 c’est un courant de renouvellement qui nous fait face.
A nous de le prendre à " bras-le-corps " puisque tout nous pousse
à aller de l’avant en toute sérénité.
Tout nous pousse à nous contenter de ce qui " vient "
et comme le vent est en poupe, allons.


 

Guy H



 2 
 le: Hier à 02:16:49 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H


42, augmenter ou accroissement, enrichissement
et 26,le pouvoir du grand.



42, augmentation ou accroissement, enrichissement.

Trigramme du bas Tonnerre surmonté du trigramme Vent.
Action double, foudre et vent s’augmentent mutuellement.

Les mots : partage – récompenses – débordement – expansion – épanouissement – encouragement – terrain fertile – abondance.

Mais aussi :
Ajouter, augmenter, progresser. Utilité, profit, avantage. Aider, soutenir.

Autres symboles :
Le liquide déborde du récipient – augmentation – accroissement – ajouter – aider.

Le Ricci : Accroissement, moment où ce qui est en haut, en décroissant, favorise le progrès de ce qui est en bas.


L’image de ce 42, est un vase ( en bas) rempli de liquide ( l’eau en haut) qui déborde. YI est la " plénitude".

Et la plénitude est obtenue lorsqu’on a vaincu tous les obstacles.

Vent et Tonnerre se renforcent mutuellement.
En fait, il y a surtout un remue-ménage en cet hexa.
Le tonnerre gronde et remue la terre au tréfonds, le vent agite
et la malmène par assauts répétés.

Comme si un nouvel ordre cherchait à s’imprimer d’en haut,
 la terre est bousculée, amenée à participer
désormais à de nouveaux engendrements.

Aux temps de croissance,
 ce qui avait tendance à s’assoupir est brutalement réveillé.

Une saine remise en cause :
rien ne peut durer sans changer.

Alors le temps de l’accroissement
 est le moment idéal pour observer la nature
 pour qu’elle nous guide,
et de tirer leçon de cette source
abondante et généreuse.

En prenant exemple sur elle, on commence
à comprendre la compassion,
 à expérimenter la sérénité et
 à découvrir sa propre capacité illimitée
de nourrir les autres et soi-même.

En prenant à cœur ses leçons,
on ne peut être empêché
 d’être inspiré à donner le meilleur de soi-même et
 à soutenir à leur tour les autres,
pour qu’ils parviennent à la réalisation
la plus totale de leur potentiel…
jusqu’à aller vers l’accomplissement...
alors croissons les uns les autres.

Le guide est une source d’inspiration et
 sans être dupe des emballements des évènements quotidiens,
 il fait apprécier l’éphémère à sa simple mesure
sans plus en faire l’étalon d’une longue échéance.
 Rien ne peut être précipité,
 s’attacher à sa réceptivité est d’effectuer un pas réfléchi
 avant d’en entamer un autre par l’approche d’une souplesse…

En prenant à cœur ses leçons,
On ne peut qu’être inspiré à donner le meilleur de soi-même et
 à soutenir à leur tour les autres,
pour qu’ils parviennent à la réalisation la plus totale de leur potentiel…
jusqu’aller vers l’accomplissement...
alors… pousser vers le haut,
croitre les uns les autres cela se fait avec le H46.

Grandir à la manière du bois selon deux niveaux,
 par l'aérien (photosynthèse) et par le terrien ( puiser l'eau )
tel est aussi un débordement à réussir.


 

 46, croissance ou poussée vers le haut.

Le trigramme Vent est surmonté du trigramme Terre.
C’est l’image symbolique du Bois qui naît en terre,
et que le vent ne rencontre aucun obstacle.
C’est en quelque sorte entendre l’enthousiasme et ne pas le contourner.


Les mots : évolution constante – gain de confiance – acceptation de défis – promotion – reconnaissance.

Mais aussi :
Monter, s’élever. Monter en grade, être promu.
Sheng est aussi une ancienne mesure de capacité, environ 1/10 de litre.

Autres symboles : des céréales à l’intérieur d’un boisseau- une mesure grain à grain- ascension – monter- promotion – les céréales dans le boisseau se déversent et s’élèvent en un tas.
Le Ricci : promotion, moment où l’élément faible fait un effort pour s’élever à un niveau supérieur.


Le guide impose une " ascension lente ". comme celle des champignons.
"  Ce qui est petit grandira un jour ! "
…la ferveur juvénile en est un exemple.


Poussée vers le haut, monter, naissance, croissance  sheng.
est un guide comme pourrait l’être un bâton, celui du Bateleur (arcane 1)
dans le Tarot ou celui de l’Ermite (arcane 9), bâton qui n’aide pas seulement à marcher mais sonde les énergies venant de la Terre.

Au cœur de la terre naît le bois. croissance.
Ainsi l’homme de bien grâce à sa nature docile accumule
peu à peu pour s’élever et grandir.
Au cœur de l’hexagramme un autre, le H54,
 l’épousée , celle qui veut satisfaire son ambition
et s’élever dans la société, mais cela implique des devoirs.

Regardons alors cette complicité de la terre et du bois :
l’une incarne la malléabilité par laquelle on s’adapte,
 l’autre tire de la souplesse son endurance et sa force.

Voici le caractère du guide
qui est cette harmonie parvenue en soi;
 son caractère est empli d’abnégation.
Rien ne sera précipité,
 la croissance est d’effectuer un pas réfléchi
 avant d’en entamer un autre.
Et ne pas réfléchir est ce qui fait la désinvolture de toute personne jeune.

L’arbre en ce H46 est un guide une image essentielle une progression, voyons cela de plus près.

La terre est le centre, le cœur, le vide, où la naissance s’ébauche.
Le bois est l’image de l’effort patient par lequel
ce qui veut apparaître finit par prendre forme.
Par leurs actions combinées, les forces se concentrent à l’intérieur,
 forgeant dans les profondeurs la puissance tenace qui pousse à grandir.

Le temps est long avant que l’on perçoive la lumière et finisse par percer.
Un temps où chaque effort est un pas supplémentaire vers le Sud.
Un  temps de rudesse, où il faut consentir, faire confiance sans savoir.
Jusqu’à ce que peu à peu, à force de don et de courage,
 on gagne en solidité,
 en densité, en ampleur.

Jusqu’à ce que l’abnégation conduise à la hauteur.
Il faut pour cela comprendre la qualité première de la Terre,
 hexagramme 2
toute de docilité, de flexibilité, d’abandon de réceptivité et souplesse.
Une qualité Yin fait « bouger » le Yang…et l’arbre de s’élever. 




L’idéogramme Sheng, suivre le flux,
comprend les notions de docilité,
d’obéissance, de naturel, de coulant, d’aisé.
Il y a ici l’idée de se laisser porter par le flux naturel de l’existence,
de ne pas s’opposer au cours des choses,
d’épouser le mouvement global,
 de ne pas intervenir à tort et à travers.
Le débordement est dit : maîtrisé.

 De ces H42 et H46 sont décrites des croissances induisant les décroissances
( Yin-Yang) nous retiendrons ceci :
qu’à chaque transformation qui survient,
 c’est un courant de renouvellement qui fait face.
A soi de le prendre à  " bras-le-corps "
 ou de le laisser aller.



Guy H

 3 
 le: 29 Octobre 2017 à 11:48:49 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H

Souvent un peu de réflexion supplémentaire
 et la pièce qui manquait au puzzle se fait jour.
Ce qui donne une autre approche de courber le dos.

Le Yi King parle de la politesse chinoise si renommée et dont la modestie se manifeste par des sourires et un dos qui se courbe et rappelle que si le dos se courbe, il se redresse ensuite....
et une autre vision de courber le dos décrite par C.Javary:
 " courber le dos ne consiste pas en un abaissement volontaire par sentiment de faiblesse, mais en une maîtrise calme et solide qui permet de réagir souplement et efficacement aux sollicitations extérieures."

J'ajoute l'art de ne pas se faire mal au dos !
Guy H

 4 
 le: 29 Octobre 2017 à 10:04:51 
Démarré par Guy H - Dernier message par Izazen
merci Guy pour ce nouvel éclairage  Lèvres scellées

La vision de la médecine taoïste rejoint bien  l'historique psychologique et son impact sur la posture.

Adolescente et encore plus tard la timidité et le manque de confiance en moi m'a fait me déplacer et me tenir assise le plus souvent en posture repli, la tête baissée et dos rond générant une légère cyphose déformation du haut du dos qui me fait souffrir maintenant .
Il est complétement vrai que c'est toujours le cas en cas de problème de santé il y a toujours chez moi un instinct de repli, de faire le dos rond, d'isolement en attendant que cela aille mieux...



Bonne journée à toi et à tous   Sourire


izazen

 5 
 le: 29 Octobre 2017 à 08:46:19 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H
Au plaisir de répondre voici  Lèvres scellées


Synchronicité ou pas les hexas du jour y répondent un peu comme
un avertissement d'un retour à une organisation stable qui se fait dans et par la famille.

Revenant au sujet du dos ceci de Marguerite de Surany
(dictionnaire de la médecine taoïste) qui apporte son éclairage :
 « …/… La façade d’une maison se regarde, elle est face aux visiteurs ; on ne reste pas derrière, sauf si on fait partie de la famille.
Il  est en de même avec le dos : c’est la partie du corps qui fait dire
 «  je n’aime pas voir quelqu’un dans mon dos ».

Il a besoin de s’appuyer sur un dossier ou sur un mur en cas de lassitude, on le protège pour ne pas avoir froid ; on tourne le dos pour montrer sa mésentente.

Les douleurs du dos (vertèbres dorsales) surviennent généralement après des sentiments profondément blessés : soit on courbe le dos par faiblesse,
 souffrant mentalement
, faiblesse et humilité,
 soit on a des nausées qui laissent sans ressort.
Ainsi on fait naître inquiétude et peur.

Plus les préoccupations grandissent, plus le dos fait souffrir.
Ou bien il se raidit par orgueil, refuse de se soumettre et se replie sur ses problèmes.

Pour ne pas souffrir, le dos demande une harmonie intérieure qui cultive le respect, le hardiesse et l’humilité…/… »

Le Livre Yi Jing répond par l’hexagramme le plus lié à l’administration de la nourriture,
c’est ce qui conditionne la vie, manger et boire, manger les paroles , les boire puis évoluer selon ce que les aliments (ou livre) apportent.
 Manque et excès sont déterminants dans le H27. Il faut y réfléchir.
Un apport nouveau d’aliments ou bien se débarrasser d’anciens.

Avançons du H27, la perspective est le H8 ( ce n’est pas utile de reposer la question lorsque le 8 survient comme perspective), au travers du 8, c’est le libre arbitre qui s’impose , 0 ou 1 , c’est droite ou gauche, c’est oui ou non...bouger ou rester immobile.
Redemander une seconde perspective peut nous égarer alors que la réponse est en partie dévoilée.

UN accord se fait jour, le H8 parle d’entraide et la manière de s’entraider.
Pour partie, il est contenu en ce H8 une reconstruction.

Si la façade présente des imperfections, une étude de reconstruction nécessite de composer des plans nouveaux d’équilibre.
 On se met autour d’une table et à plusieurs on refait les plans.

C’est la sagesse que de reconsidérer ce qui ne va pas,
alors on « sonne » à plusieurs portes……
celle de la famille a-t-elle été retentie ?

Se tourner vers la famille est une opportunité cependant remédier (H18)
en priorité à ces douleurs demande de réunir,
 de rassembler la famille même si elle a été désunie auparavant.

Voilà ma réponse Izazen ce qui me fait écrire que sans avoir lu ta demande auparavant j'étais concentré sur la composition des H18 et H37 postés plus haut, ils apportaient déjà sans le savoir un éclairage à ces maux du dos..
en fait c’étaient des « mots (au dos) de derrière »,
la rubrique " Echanges d'hexagrammes".

Ah synchronicité lorsque tu nous tiens !
je te souhaite de voir ces maux s'apaiser puisqu'une porte a déjà été ouverte ce matin.

Guy H
  Fâché

 

 6 
 le: 28 Octobre 2017 à 21:52:01 
Démarré par Guy H - Dernier message par Izazen



Bonjour Guy  Sourire


J'ai une interrogation sur une suite de tirages d'Hexagrammes concernant la santé, le dernier me laissant perplexe...
Une interrogation sur le comment, que faire pour  soigner améliorer les maux , les tensions et douleurs apparus récemment (quelques mois) sur la colonne vertébrale , des vertèbres du milieu du dos et cervicales ...l'ostéopathie et la kiné entamée ne donnant quasiment pas de résultats...

Premier hexagramme de situation 27 "la commissure des lèvres"
Il me parait logique je m'interroge sur l'alimentation et, peut être son déséquilibre , des carences etc...
 
Hexagramme de perceptive le 8 l'union l'alliance

Je comprend se rallier à un groupe, une association ...

Le 8 suggérant d’exécuter un second tirage, je pose la question sur quel type d'alliance ... sort le 18 " le travail sur ce qui a été corrompu" ce dernier je vois moins le lien avec le 8, à part abandonner la kinésithérapie qui ne soulage pas et peut être travailler sur l'alimentation avec une diététicienne...


Au plaisir de te lire  Lèvres scellées
Bien à toi

Izazen

 7 
 le: 22 Octobre 2017 à 14:50:30 
Démarré par Izazen - Dernier message par Guy H
Bien venue  Pepi


J'ajoute Pepi tôt c'est mieux que tard.... Lèvres scellées



 8 
 le: 22 Octobre 2017 à 09:09:30 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen










Bienvenue Pepi Lèvres scellées







 9 
 le: 08 Octobre 2017 à 08:15:42 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H
Merci Izazen....... petite méditation...grande harmonie !

Guy H

 10 
 le: 07 Octobre 2017 à 14:18:13 
Démarré par Guy H - Dernier message par Izazen
Bonjour Guy,





Je partage aujourd'hui avec joie :  paix, méditation, protection  et calme intérieur...  Lèvres scellées

Un "nettoyage du corrompu"...

(ne pas mettre le son de la vidéo trop fort car la musique n'est pas d'aussi bonne qualité que la voix)







Pages: [1] 2 3 ... 10
Izazen  |  Messages récents


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.188 secondes avec 15 requêtes.