Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
23 Juillet 2018 à 10:05:23

Izazen  |  Messages récents
Pages: [1] 2 3 ... 10

 1 
 le: Aujourd'hui à 02:59:12 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H



58, le joyeux, joie du partage ou échange amical et
29 entrainement a traverrser des ravins.


Joie, partage dans la joie,
 créer harmonie et bonheur


Cet hexagramme est le symbole du Lac répété deux fois en haut comme en bas…ou le symbole de la Brume.

Les mots : bonheur – ravissement – interaction – bonne volonté – franche communication – persuasion amicale – expression de soi –
Mais aussi :
Echanger, troquer. Transvaser (un liquide), échanger ( de l’argent).

Autres symboles :
Le frère aîné est apte à intercéder auprès des ancêtres – aptitude au rituel – l’échange entre plusieurs plans – la prière – la joie – l’enchantement – la pratique des souhaits.

Le Ricci : joie, moment où la progression douce et joyeuse développe la conformité avec le Ciel et la concorde avec l’homme.


La sérénité redoublée, les chinois disent que :
" la sérénité conduit à tous les biens ". 

La joie n’est pas la naïveté ;
Elle est l’expression extériorisée d’un esprit libre,
de l’innocence, de la pureté, du sourire intérieur.

Puisque la joie pétille de l’intérieur,
Elle est indépendante des circonstances extérieures,
et n’a nullement besoin de reconnaissance ou de gratification.

Tel un parfum, la joie imprègne subtilement
tout ce qui entre en contact avec elle et,
comme l’affirme ce vieux dicton :
"  quand vous souriez, le monde entier sourit avec vous ! "

La vie vous invite à stimuler, à inspirer et à diffuser cette ardeur joyeuse.
Dans des circonstances d’aussi bon augure,
vous ne pouvez qu’accepter ce rôle.
On pourrait dire que l’amabilité joue un rôle de lubrifiant des relations humaines.
Sans elle, bien des interactions ne pourraient se faire harmonieusement.
Chacun connaît de ces personnes toujours chaleureuses qui s’attirent la sympathie d’autrui
et à qui toutes portes semblent ouvertes.
A contrario, d’autres personnes sont toujours renfrognées et ne parviennent pas à trouver leur place dans le monde des humains.

Ce H58,  représente dans le caractère chinois un gosier ( cou et pomme d’Adam)
surmonté d’une bouche qui tranche une question,
 rend justice,soit en partageant quelque chose en deux portions égales,
 soit en les renvoyant dos à dos.
C’est par ailleurs un cou, dont on voit la glotte, tendu sous une bouche : c’est le sens d’échanger.
(C’est aussi le lieu où se situent les cordes vocales.)
Et au dessus, deux traits dont le sens est la fluidité.

Voici en quelque sorte un hexagramme qui parle d’un entrain à s’accaparer pour communiquer.

"Quand le soleil chauffe le sol humide, la brume s’élève peu à peu,
 comme une trace de l’échange agréable qui s’établit entre ciel et terre ( et l’homme au milieu).
La brume se diffuse, légère, douce, voilant les oppositions,
a doucissant les contours, tissant les liens entre ce qui est morcelé.
Nous avons là tous les caractères essentiels de la communication."


Il est dit dans le Shua Gua :  Dui c’est la bouche et la langue.

Le redoublement du trigramme ( brume) fait alors songer à deux bouches,
qui se rapprochent par la parole ou par le plaisir.
Echanger est du domaine de l’extériorisation,
du regard mutuel et de la rencontre.
La bouche est symbole de la matrice où se préparent les forces accumulées
 par le dynamisme de la pensée qui les livrera en paroles.
Cette forme de vie est le Verbe.

Le quotidien fait intervenir le H29.

Ce guide conduit à conjuguer l’objectif au futur.
C’est aussi nous amener à traverser des ravins meme en des circonstances les plus imprévues.



K’AN. Entraînement au passage des ravins.

Le trigramme Eau est répété en bas et en haut.
Difficultés par l’élément eau, mais le symbolisme contient l’idée de voir en cette eau le moyen de se faufiler en toutes situations et trouver son chemin même soit-il dangereux.

Les mots:
danger - engloutissement - caractère imprévisible - conditions hasardeuses - sentiments obscurs - insécurité - confrontation à la peur - courage .


Mais aussi :
Précipice, escarpement, lieu dangereux. Fosse, cavité, creux.
Talus, terrasse, levée de terre à travers champs. Onomatopée d’un bruit de coup violent.

Autres symboles :
Le premier envol au dessus de la falaise – vertige – les ailes se déploient pour la première fois dans le vide – se familiariser avec le vide, l’espace – vers le bas.

Ricci : Abîme, succession de dangers, moment où
 les difficultés multiples suscitent
un redoublement d’effort pour atteindre au but.


L’image de cet hexagramme est le sol, d’où sort une plante.
Mais , ce sol à droite de la plante,
exhale des souffles comme le ferait un gosier.
Le jour la plante donne de l’oxygène, la nuit du gaz carbonique.
Il s’agit d’une faille ou d’une caverne émettant des vapeurs délétères.

K’an évoque un contenant( caverne, lit de rivière)
 et à la fois un contenu dangereux ( courant, gaz mortel) .

De là l’implication de précipitation, de perturbation,
d’embûche, de détour, d’indécision, de danger,
de chute, d’enfoncement, de secret.

Ce guide qui a de l’ "expérience ",
incite à ne pas s’endormir dans la sécurité.
Même si l’apparence est chatoyante
 (on lève la tête au ciel pour un cri entendu …ce héron)
et agréable
 ( le plumage de l’oiseau) ,
il se cache un piège.

Le regard va s’orienter sur une expérience passée
qui revient en mémoire,

comme si elle avait dormi au fond des abysses.
Ce nouveau regard de la situation passée permet
de lever un obstacle pour se protéger
 et de ne pas retomber dans le danger qui précède.

Ces avertissements, ces mises en garde, resituent
ce qui se passe lorsqu’une angoisse survient,

il faut se souvenir des crises passées et
calmer l’énergie de la pensée pour lui barrer la route.

C'est ainsi que toute perception est dite, "de l'invisible "
il en dépendra de la faire éclore par l’action en toutes circonstances,
d’agir avec une subtilité non contraignante parfois au bord de l’insouciance.


Cette association 58 et 29 suscite de mûrir les franchissements d’obstacles.
Le danger pouvant surgir, à tout instant
implique la reconnaissance de
ce que quiconque peut franchir sans impliquer d’user
de grands moyens......seulement à l’aide d’une perception intuitive.
Ou une communication au dela de la norme,
par cet autre regard
 on vibre alors à l’écho de cet ordre naturel
appelé  Harmonie .
Plonger en cet immense entraînement
journalier fait entrevoir peu à peu un gage de réussite
 à tout ce qui est projeté.

Les trigrammes en leur symbolisme frappant.
H58:  trigramme Brume en bas comme haut, une activité de communication extreme.
H29 : Trigramme Eau redoublé, en bas comme en haut.

Le flux vital poursuit un éternel chemin…
celui de voir grand et de réaliser de manière universelle.
Précieuse est l’action juste lorsque l’harmonie est présente,
un réel pouvoir est employé à bon escient on retient la finalité :
une réussite……pour résolument inciter dans l’entourage avec d’autres.
Ô qu’il est bon d’apprendre en groupe sans trop d’émotions….
et aimer faire des ricochets.


A cette association de ces H58 et H29
on nous parle de la manifestation la plus énergique pour communiquer,
des échanges ayant des effets du plus bel effet en des circonstances les plus périlleuses !


Guy H

 2 
 le: Hier à 01:54:08 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H



  49, la révolution et
10, marche ou démarche.



49, la révolution.

Le trigramme Feu est surmonté du trigramme Lac ou Brume.
La nature du Feu est de s’élever, celle de l’Eau de descendre.
L’Eau et Feu s’influencent mutuellement,
d’où l’image de séparation nécessaire.

Le Ciel et la Terre changent, les quatre saisons s’achèvent.
Le renouvèlement, la modification, le changement
sont les traces que nous puissions suivre.

Les mots : transformation – changement radical – abandon de ce qui est vieux pour faire place à la nouveauté – bond en avant.

Mais aussi:
Peau débarrassée des poils, cuir en préparation, cuir.
Peau. Cuirasse. Soldat. Eliminer, abroger, retrancher.
Changer, révolutionner, renouveler.

Autres symboles :
Révolution – une peau de bovidé pour être raclée – raser – recycler – transformer la peau en cuir – abolir l’ancien.

Le Ricci définit ainsi le 49 :
Révolution, moment où deux forces opposées suscitent le rejet
de ce qui est décadent et le renouvèlement de la vie.


Deux hommes écorchent un animal à cornes (un agneau) accroché à une traverse :
c’est le symbole de changer de peau.
La peau de cet agneau est écorchée, " l’image de chair " de cet animal,
 symbole de l’innocence et de l’obéissance,
va être "renouvelée".
Elle a terminé son rôle d’enveloppe matérielle et
 délivre la Lumière qui l’a fait vivre
 pour aller prendre "un autre visage".


"  La mue de l’esprit n’est jamais regrettable,
Si on l’oriente vers la justice."


Le temps de la révolution est celui de la rupture quand,
souvent en dépit de ce que vous souhaitez,
les choses anciennes disparaissent remplacées par de nouvelles.
Jamais aucun serpent ne résiste à la mue de sa peau,
quel que puisse être le caractère désagréable de cette expérience.
Le temps de mutation étant arrivé, il importe de s'y employer !

Mais les humains ont tendance à résister
aux changements transformationnels,
( alors que faune et flore s'en accommodent)
 ne sachant les apprécier en tant que renouveau et
qualité essentielle de la vie.

Créer autant d’espace que possible dans notre vie,
pour laisser de la place à la nouveauté,
voici un bien bel hexagramme qui nous dit comment faire
car il est temps de passer les changements, d'expérimenter une profonde mutation, un changement radical.

On dit que le feu ( le trigramme du bas)
 est au cœur de la brume ( trigramme du haut),
ainsi l’homme de bien règle le calendrier afin de clarifier époques et opportunités, il en précise aussi les bouleversements
.
Feu et Brume conjoints :
 le chaud et l’humide mêlés donnent une atmosphère dense et lourde.
Un brouillard épais, et une lueur qui croît en son sein,
 jusqu’à ce que la tension devienne insupportable.

Révolution : deux véhicules pour cette révolution ,
 le feu intérieur comme une certitude
(on ne peut faire autrement)
 et la brume comme désir de se manifester.
(se mettre en avant dans la révolution).

Toute révolution naît lorsqu’il n’y a plus eu d’autre issue.
C’est une poussée toutefois difficile à contenir lorsque
la mise à jour est devenue nécessaire.
Alors, à l’heure juste, la lucidité soudainement s’exprime
et le bouleversement s’enclenche par une demande urgente d’un nouveau cycle.
Une révolution s’accomplit par un effondrement - reconstruction.

Et qui dit bouleversement, un guide se doit de répondre
d’une même intensité à cette révolution qui s’engage ou alors
c’est une non réponse.
D’où une réflexion supplémentaire de l’opportunité de cette révolution,
de cette mue,
afin que cette mue soit en accord avec le flux des événements
 ni déclenchée trop tôt et surtout ni trop tard.
L’homme de bien fera sa devise, celle de Xunzi.

"Il répond aux changements et
se plie au mouvement du temps,
agissant au bon moment et s’ajustant à la situation.
A travers mille mouvements et
 dix mille changements,
son dao reste un. "
 

Et le guide d’apporter un plus, un nouveau regard de la révolution à mettre en route.
En ce H49-H10 ,les trigrammes Feu et Brume (du lac) avec Brume et Ciel induisent des bouleversements,une transformation radicale
mais avec prudence.

Excès (de transformations) et activité yin et yang au programme, de là à comprendre
qu’en tout emballement (d’une révolution), les situations se transforment sans cesse parfois avec l’effet inverse que celui qui était recherché…
et de s’exprimer
violemment ou sereinement, cela peut occasionner un désarroi aux participants d’une révolution et même parfois causer des dégâts collatéraux.

Afin de mieux se gouverner et gouverner les autres,
on fait accepter le farouche au prix d’un effort de retenue,
encore des qualités toutes yin...alors que le yang s'entend dans le fond.
 Il s’agit d’apporter une constance dans les changements révolutionnaires……pas simple de l’envisager.


Pour faire face à tout excès il suffit d’un temps de marche obligé,
par le H10 qui s’y colle.

“ L’abandon à soi n’est pas l’abandon de soi, mais sa floraison.”
“ Whisper in the dark.”.Felicia Simion.



10 la marche, démarche, conduite juste.

Lac ou Brume est surmonté du Ciel,
le supérieur et l'inférieur se conforment à
l'ordre naturel des choses.
Cela implique de reconnaître ce que nous ne pouvons
ni voir, ni percevoir, ni concevoir.
Seulement par la perception des changements, on vibre
à l’écho de ce qui ne change pas.


Les mots : conduite – conscience de soi – progression avec prudence et sensibilité – comportement correct – action responsable.

Mais aussi :
Soulier. Marcher, marcher sur les pas de quelqu’un.
 Bonheur, chance. Accomplir, pratiquer. Rite. Conduite.

Autres symboles : chaussure – marcher – revenir au corps – acte sexuel – rituel – rituel de régénération du corps – ne pas s’arrêter.

Le Ricci : marche périlleuse, moment où l’on conjure les dangers.


Il y a fondamentalement deux façons de se conduire dans la vie :
 l’une provient de l’ego, l’autre de ce qui est essentiel.

Si acquérir une conscience intérieure, se centrer et intégrer
 ce qui rend apte à agir en fonction de l’essence
nécessite parfois l’effort de tout une vie........
l’hexagramme 10 La marche traduit une situation
dans laquelle la différence entre ces deux modes de comportement
est mise en lumière de façon aiguë. Un choix s’impose changer sa marche (démarche) ou pas.

C’est aussi ce qu’indique l’image du caractère chinois,
un homme suit son chemin,
et se trouve devant plusieurs voies possibles,
dont une seule doit être choisie.
Il s’agit donc de  "bien choisir son chemin".

Les deux trigrammes sont en haut dans le ciel,
le ciel et en bas la brume.
Ciel et brouillard.
 Alors que le ciel éclaire un chemin,
 le brouillard par contre obscurci ce chemin.
 Toute démarche est d’y voir plus clair et
évidement d’emprunter le bon chemin.

Donc d’un côté, une rigueur qui peut être cruelle,
 de l’autre une insouciance qui frôle l’arrogance :
 une telle rencontre appelle des précautions
 d’où une démarche responsable.
L’idéogramme signifie aussi décider, régler, prendre des mesures.

C’est l’autre tentation à laquelle il faut résister,
celle de vouloir s’affirmer brutalement dans son jugement
sans tenir compte du contexte ou des usages,
alors qu’il s’agit d’avancer sans se raidir
 en veillant à garder l’attitude requise.

Ce H10, fait-il entrevoir
une autre démarche que celle de l’agir…
celle du non agir...pourquoi pas?
Cette notion du non-agir, souvent difficile à comprendre pour les occidentaux,
constitue un des piliers de la pensée taoïste.
 Contrairement à ce que l’on pourrait penser, "le non agir",
n’a rien à voir avec la paresse, la passivité,
ni même avec une propension à la vie contemplative.

Il s’agit plutôt de la capacité à reconnaître les forces en présence
dans une situation donnée et la direction dans lesquelles elles vont,
de façon à conformer son action – ou son inaction –
au flux des énergies extérieures (ici Yin).
C'est ce que l'on peut définir par :

"... et consommer avec son cœur il se libère de l’harmonie !"

  Non agir , c’est ne pas ramer à contrecourant :
 si le contexte est fécond et favorable à l’action,
 le  non agir consiste à suivre le flux porteur
et à travailler pour en concrétiser les potentialités.

En résumé, le non-agir consiste à s’arrêter,
 pour éviter de gaspiller ses forces devant tant d’obstacles.

C’est une belle manière qu’a ce guide de
faire toucher subtilement le mot marche,
 en ne marchant pas si précipitamment devant un miroir aux alouettes.

Il indique une démarche, celle de ne pas bouger,(paradoxalement)
ce qui n'empêche pas de penser les pas
et en l’occurrence être décidé.
Franchir ou ne pas franchir ?
Poser un pas ou le retenir ?
Changer son chemin ou pas ?

Comme si nos pas, en fait s’effaçaient à notre demande.



Il est dit :"... implacable, le ciel ordonne et suit son cours,
peu enclin à s’attarder sur ce qui musarde ou le freine.
Vive et légère, la brume entête et séduit,
comme une parole qui insinue ou insiste, et finirait par l’emporter. "


 L'association  H49 et H10
 appelle cependant à avoir une démarche responsable.

Les trigrammes en présence et leur symbolisme :

H49 : trigramme Feu en bas surmonté de la Brume (du lac).
H10 : trigramme Brume en bas surmonté du Ciel (yang en puissance).
Si l'on s'enflamme en une communication pour transformer radicalement les situations, une démarche ou marche faite de créativité, apporte une confiante, une prudence, une harmonie...en pensant GRAND !

L’idéogramme signifie aussi décider, régler, prendre des mesures (yang).
C’est l’autre tentation à laquelle il faut résister,
celle de vouloir s’affirmer brutalement sans tenir compte du contexte ou des usages,
alors qu’il s’agit d’avancer sans se raidir en veillant à garder l’attitude requise, souple.

De la souplesse pour révolutionner voilà ce que le guide délivre en ce H10,
car si nous nous approchons du Ciel, (c’est-à-dire de la force dynamique)
cela ne doit pas se faire de manière désinvolte mais en respectant les rituels.
(C’est-à-dire en respectant les événements tels qu’ils arrivent)

 On n’approche pas impunément la puissance du Ciel.
 On n’éveille pas ingénument le tigre en soi,
d'où l'expression chinoise de ne pas marcher sur la queue du tigre.
Tutoyer la souveraineté exige acuité et souplesse.

Seul l’être grand (sage) sait transformer l’aspiration en véritable vouloir…
le vouloir de paix et sa marche se conforme avec cette aspiration !
Tout pas peut alors être ferme et à la fois souple,
A chacun de choisir la Voie … … ou Tao,
contre vents et marées comme l’est le temps
et laisser faire ensuite le temps au temps.

Dès lors un grand potentiel de s’exprimer, d'où nous pouvons émettre cette pensée:
 "  Ô qu'il est bon d’accomplir un potentiel qui délivre ".

Ainsi le désir d’être conscient de chaque instant (même le plus faste)
fait apparaître l’harmonie en tout présent.
Vivre le moment présent est une invitation à briller de tous ses feux.
C’est un peu comme laisser Mère Nature à être un modèle
et de marcher avec Elle.

 Belle manière en faite de s'approcher des limites de nos capacités yin.
Ne pas déborder en tout accroissement, augmentation.
A chaque jour suffit sa peine pour écrire un livre.

Ce que l’instant (inattendu, spontané) a suscité,
c’est le temps qui en révèle le bien-fondé et la teneur !

Ô combien l’univers est bien fait entre ce yin et ce yang ,
 alors tout est en place, dans l’instant présent.......rien ne déborde plus,
c'est l'harmonie.

Que dire de ces H49 et H10 ?
L’homme de bien se retire dans son for intérieur,
car il possède une qualité éminente,
celle de voir la réalité au-delà de l’instant immédiat
ceci par l’usage d'une marche (démarche) appropriée.

Associés, ces deux hexagrammes
impliquent de déverrouiller son cœur par un pas nouveau en une vision
oubliée parfois… …et la révolution d’en être engagée harmonieusement.
Cela permet aussi de se contenir en toutes situations même les plus extrêmes.

A situation de tensions (révolutionnaires) qui se libèrent une nouvelle situation apparaît,
une confrontation entre ce qui était et ce qui vient,
une piste, l'emprunter sans hésitation,
alors que les bruits au loin d’une révolution s’approchent.

Paradoxalement l’harmonie est au rendez-vous de toute révolution (même au cœur du chaos)
à qui sait pénétrer le flux universel qui lui est constant.
Rester en harmonie coûte que coûte par une marche bienveillante !

Pas simple mais possible de s’accorder avec cette invitation :
  " accepter les choses comme elles viennent
et non pas comme on voudrait qu’elles soient "

et peu importe la révolution qui passe, l’avenir est en marche.   

Cette association implique des situations qui peuvent surprendre et partir
 " en sucette " d’où une réflexion supplémentaire,
 une stabilisation des projets,
 leur élaboration par une démarche appropriée.

A tout nouveau cycle à entamer des pas décisifs sont comme mesurés
et
 plus harmonieux.



Guy H



 3 
 le: 20 Juillet 2018 à 16:19:45 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H

21, mordre au travers et unir et
 39, l’obstacle ou obstruction.



21, mordre au travers et unir.

Le dictionnaire Ricci définit ainsi le 21 : Intervention active,
moment où l’emploi de mesures vigoureuses
 rétablit l’harmonie entre le haut et le bas.

Les mots : accomplissement d’actions décisives – rétablissement de l’ordre – usage sensé de la force – justice – dévouement tenace à la tâche .

Mais aussi :
Shi : Mordre, mâcher, manger. Atteindre, arriver à.
He : Unir, ensemble, fermer. Boire.

Autres symboles :
La bouche d’un chamane, celui qui utilise un texte écrit sur bambou, réunit ce qui était séparé – mâcher – trancher – la bouche se referme aussi aisément que le couvercle s’emboîte sur le récipient – les chamanes mènent l’enquête – manger.



SHI HE.
SHI est la parole ( une bouche à gauche dans l’image) du devin à son consultant :
à sa droite, les deux hommes sont entre ciel et terre,
 et la barrière de la science les sépare,
car l’un sait et l’autre ne sait pas.

En haut de ces hommes, deux tiges d’achillée,
 l’herbe aux devins ( les baguettes utilisés pour les tirages).
SHI est la vérité.

HE , évoque la parole ( une autre bouche) qu’un homme dissimule, comme le couvercle dissimule le contenu du vase : HE est " le menteur ".

SHI HE est celui qui fausse la vérité… mais pas seulement cela !

Il y a aussi une recherche de vérité et de trouver le devin.

Puis l’ayant trouvé et vu avec lui l’obstacle,
c’est au consultant alors de supprimer l’obstacle de manière radicale,
pour mettre un terme à tout malentendu
 et favoriser l’union juste entre les éléments de la situation
 qui souffrent injustement à cause de cet obstacle.

Sylvie Verbois dans son Yi King  " classique de la simplicité " , détaille ainsi :

Une bouche ouverte qui interroge le sort au sujet d’un bien personnel.
Il existe un obstacle à détruire. La marche est entravée.

Avant de rendre sa réponse, l’être qui tire les baguettes doit apprendre à
regarder au-delà des apparences.
Comprendre ce qui se passe, entendre les avertissements du ciel.

Le sang bat, l’être à de la fièvre.
Dans un vase rituel, le sang sacrificiel repose.

Des contraintes se précisent, elles risquent d’engorger l’être
qui interroge le sort.
Il convient de serrer les dents mais de ne pas remâcher de vieilles histoires.
Ne pas laisser les contraintes s’entasser car
 elles deviendront carcan de fer et fers aux pieds.

Et dans l’indication " ne pas avaler de l’or, on risque la mort "
 c’est être attentif à ce qui nous nourrit :
profession, travail ou alimentation;
 ne pas trop en faire ; l’être risque l’indigestion.

Voyons maintenant une autre vision de SHI HE.

Trigramme du bas le Tonnerre, en haut le Feu. 
Tonnerre et foudre, c’est l’orage.
Le tonnerre qui secoue et l’éclair qui aveugle.
Vivacité soudaine qui met brutalement face à la loi du ciel.
L’un est la décision véhémente.
L’autre est le feu, le soleil, l’éclair, la hallebarde et les armes.

Charge conjointe, violente, intraitable.
Tohu-bohu qui jette dans la confusion,
comme pour précipiter une fin et enclencher un début.

Le couperet de la loi s’abat telle la foudre.
Mais il exige une lucidité parfaite.
La loi est comme le calque qui préfigure le châtiment.

Elle sera d’autant plus respectée que son ombre est flagrante.
On ne tranche pas à tout propos : lorsqu’il s’agit de procédures,
il faut intervenir à bon escient.

Quand c’est la montagne qui rencontre le feu,
elle en retient l’éclat et adoucit son tranchant :
c’est le moment de la diplomatie ou du voyage.
Mais quand le feu s’associe au tonnerre, l’heure est à l’application de la loi.
Seulement on ne s’arroge pas le droit d’exercer la justice.

L’hexa 20 nous invitant à regarder,
observer en nous, contempler;
il nous préparait déjà  à intervenir sans faiblesse pour rétablir une harmonie.
L’hexagramme 21 lui, nous dit " en avant " !

Et comme certaines situations sont tellement inextricables que
chercher à les démêler n’aboutit
 qu’à les embrouiller encore plus.
 En pareil cas une intervention vigoureuse et
 décidée est envisageable… alors nous " mordons " dans un but : unir.

Ce pis-aller, brutal mais efficace,
se dit en français trancher le nœud gordien,
 et en chinois employer les procédures judiciaires.

Donc  mordre (ou décider de mordre) oui mais unir en même temps,
pas facile car il faut une conviction très forte
 pour rétablir de l’ harmonie.   
Et d’ajouter suffisamment de Yin et ou de Yang de manière équilibré.

D’où un guide qui lui , équilibré en yin et yang, forme de l’obstruction
 et la transforme en bienfaitrice.
Voyons cela dans le changement H39, l’obstruction. 




Le 39, les obstacles ou obstruction.

Cet hexagramme averti de faire abstraction des obstacles ou les vivre comme de formidables enseignements et se tenir en confiance malgré tout.

Les mots: obstructions inattendues – frustration – difficultés – sentiments d’impuissance – lutte – découragement.

Mais aussi :
Boiter, boiteux. Lent, pénible. Difficulté, malheur, souffrance, pauvreté, gêne.
 Orgueilleux. Arrogance. Entremetteur, mariage.

Autres symboles :
Toits et fenêtres bouchées – le pied ne peut pas avancer – blocage – obstacle – boiter – volonté inadéquate – orgueil – arrogance – marche entravée – peiner – difficultés.

Le Ricci : obstruction, moment où la progression n’est pas possible et où il faut s’arrêter pour changer ses dispositions.


L’obstacle qui se présente est dû à l’environnement,
il ne doit rien à la volonté humaine.
Et parfois les difficultés ne peuvent être attaquées de front mais
plutôt contournées… et donc s’en faire une expérience pour méditer et subir
tout ébranlement en tout point harmonieusement.

Si le guide nous met en garde ce jour,
c’est qu’il nous impose
(mais pas intimer, puisqu'il laisse notre libre arbitre agir)
de marquer un arrêt à notre réceptivité.
Ou tout du moins sa mise au ralenti.

D'ailleurs s'arrêter parfois, est utile, n'est-ce pas ?
Cet arrêt imposé doit servir à préparer le moment  d'engager une réceptivité,
qui ne doit pas nous échapper, le yin d'élévation.
 Ce moment est celui  où l’on n’avance pas car on ne pourrait avancer.

C’est en cela que le guide persuade de vivre l’instant d’arrêt au présent.
 Sortir de ces conseils seraient ne pas être en harmonie,
 ne pas être en Harmonie,
 apporte alors le lot quotidien d’ennuis dont on se serait bien passé.

Cette réceptivité qui est toujours en éveil,
laissons là un peu se reposer
 trouvons un sommet, un promontoire comme une montagne
ou colline pour plonger en méditation!

Consacrer toute énergie à favoriser le processus d’équilibre.
Etre dans l’arrêt c’est aussi se préparer à se mettre en marche,
quoiqu’il advienne même devant un obstacle.


Cette association 21 et 39 est donc paradoxale.
Les trigrammes sont évocateurs :
H21 : le trigramme Foudre en bas est surmonté du Feu
H39 : le trigramme Montagne en bas est surmonté de l'Eau.
Tout est paradoxal :le mouvement (du H21) fait place
à de la stabilité(du H39) puis le feu du H21donne sa place à l'eau du H39.

Si l'harmonie doit être rétablie sans hésitation,
il est indispensable de cadrer la situation mais
 en fait d’appréhender ce qui " vient " comme inquiétudes.

Ce qui est concentré en ces deux hexagrammes?

Une patience redoublée pour envisager une avancée spectaculaire.
Un peu comme l’arbre tout nu en hiver, est-il mort ?
Non, il attend le printemps.. et parfois de s’annonce plus tôt
que prévu.

Tout est réuni afin d’entrevoir les actions futures pour mordre et unir,
 ainsi elles seront porteuses de fruits bénéfiques,
qui arrivés à maturité pourront être offerts au bon moment.



Guy H






 4 
 le: 18 Juillet 2018 à 00:21:58 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H
Etant dans le Vermont (USA) et suite au décalage horaire
 les hexas apparaitront ou en soirée pour vous ou la nuit
 les laissant 24 heures de plus
. . . .ceci durant jusqu'au 9 août.  . .
en m'efforçant d'éviter une interruption.
 Merci de votre compréhension et
 vous souhaitant d'agréables vacances.

 Guy H

 5 
 le: 14 Avril 2018 à 13:44:51 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen



S'émerveiller







Pages: [1] 2 3 ... 10
Izazen  |  Messages récents


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.1 secondes avec 15 requêtes.