Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
23 Mars 2019 à 09:12:24

Izazen  |  Messages récents
Pages: [1] 2 3 ... 10

 1 
 le: Aujourd'hui à 01:50:28 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H


55, l’abondance ou profusion et
57, le vent redoublé ou se modeler, le doux, le pénétrant.


Appliquer les lois de l'univers génère l'abondance,
un sommet est atteint, c'est briller comme le soleil à midi.
L’abondance est le délicieux moment où l’on récolte les fruits d’un travail bien fait ;
c’est la moisson qui recueille tout ce qui a été semé et qui le redistribue avec prodigalité.
Le Yi Jing compare l’abondance au soleil lorsqu’il est au zénith, revigorant, enrichissant et illuminant tout ce qu’il touche.
Et lorsqu’un vent poussant s’y met, alors s’installe l’harmonie.



55, l’abondance ou profusion est un tonnerre qui éclate au-dessus du feu.

L’union des êtres produit la perfection de la grandeur.
Le trigramme Feu est surmonté par celui de la Foudre,
cela signifie : profiter de la lumière pour se mouvoir avec intelligence.

Les mots : foisonnement – profusion – générosité – fertilité – mûrissement – récompenses – richesses intérieures – apogée – moisson.

Mais aussi :
Récolte abondante. Fertile, luxuriant, opulent. Abondant, copieux, nombreux, considérable.
Plein, replet.

Autres symboles :
Abondance – offrandes végétales dans un vase en bois destinées aux esprits – des rameaux – une montagne d’offrandes végétales – des sacs de grains.

Le Ricci parle aussi de :
Plénitude de l’abondance, moment où le développement atteint son apogée
avant de commencer à décliner.


L’image est un sacrifice rituel à l’occasion d’une double récolte.
Il s’agit donc d’ " abondance ".
Et lorsqu’une telle abondance de richesse est là,
cela nécessite une solide capacité à éclairer et diriger.
L’abondance peut en faire " tourner la tête " à plus d’un.

Au sommet de la grandeur, le prince ne désire plus rien :
c’est le soleil à midi.
Le tonnerre couplé à l’éclair est l’image de la loi.
Un temps pour la définir, afin qu’elle soit promulguée sans l’ombre d’un doute :
c’est l’heure de mordre et unir( hexa 21).
Un temps pour l’exercer, afin qu’elle s’applique sans la moindre faille :
c’est l’heure de la profusion.

Lorsque la clarté ( feu trigramme du bas) domine le mouvement (tonnerre, trigramme du haut), on formalise les lois.
Mais lorsque le mouvement s’appuie sur la clarté, l’heure est à l’application des peines.


 "  Tout comme la végétation se renforce lorsqu’on la taille,
 c’est en tranchant dans la profusion et
en éliminant le surplus que l’on procède
 à la nécessaire régulation de la vitalité." 


Donc l’homme de bien sait se dégager de la confusion qu’entraîne l’abondance.
Conflits, entremêlements, coteries, c’est pour tenir cette prolifération en respect qu’il tranche de manière juste,
 qu’il condamne,
 qu’il sanctionne :
élimination foudroyante de ce qui gangrène et fait perdre le Nord.
Assumant sans état d’âme la position centrale dont le roi est l’emblème,
 il maintient le juste équilibre entre vitalité et pléthore.


 "Les rites ,
c’est ce qui empêche que le mal se produise,
tandis que les lois,
c’est ce qu’on applique une fois que le mal est commis."

Seu-Ma Tsien

Sylvie Verbois dans son " Classique de la simplicité " émet
ceci comme signification qui se rapporte
 encore au monde agricole ou plutôt au monde de la nature.

 "  La grandeur :
l’homme récolte ce qu’il a semé.
Sa présence est recherchée, ses idées sont écoutées.
Prospérité et abondance."


L’hexagramme 55 représente une aire de culture au moment de la moisson,
tout autour le sol  aplani sont dressées des bottes et gerbes.
Le moment est opportun pour agir.
Il convient de se rappeler que dans tout état de splendeur,
 il peut exister quelques morceaux obscurs et
 s’en souvenir au moment de l’aide est utile.
Rien ne sera précipité,
 s’attacher à sa réceptivité est d’effectuer un pas réfléchi
 avant d’en entamer un autre, tout comme se nourrir naturellement.


Et là, comme guide pour comprendre cette abondance débordante,
et d’œuvrer en harmonie apparaît : savoir modeler en douceur, le H57
 a la manière de garder un cap, la stabilisation.



57, le vent, le doux, le pénétrant,
 adaptation sociale conforme ou se modeler.


Redoublement du trigramme Vent .
L’idée exprimée est d’entrer, de pénétrer.
Le supérieur se conforme à sa voie en donnant des ordres,
l’inférieur se conforme à la sienne avec le sourire.
Entrer en soi évite les combats intérieurs destructeurs.

Les mots : pénétration - approche en douceur - influence subtile mais profonde – modération – compréhension – non violence.

Mais aussi :
XUN : soumis, docile, complaisant, humble. Céder, concéder.

Autres symboles :
Deux mains tendent un plateau sur lequel se trouvent placés des insignes honorifiques, des arcs, des sceptres – accepter les choses comme elles viennent et non pas comme on voudrait qu’elles soient – se soumettre  car calculer ne change rien au sort.

Le Ricci : douce pénétration, moment où l’on progresse insensiblement sans aucune violence.


Ce H57 incite à réfléchir et d'user de douceur
on peut dire qu’il agit avec le tact utile, naturel comme le vent.
Seul dépend un but commun nécessitant de s’adapter parfaitement à l’environnement ambiant et l’abondance.

L’image de l’idéogramme est d’entrer puis de suivre mutuellement.
Deux sceaux, deux mains, une table.

Voilà de quoi est composée cette image qui indique
des fonctionnaires investis d’un pouvoir (les sceaux) donnant des instructions.

On retrouve aussi le rite d’alliance entre humain et le divin
dans la consécration du vin par le rite de la messe.

Ce vent répété est aussi l’image de ces rites
 qui s’insinuent dans la population,
il y a respect des usages, des lois !

Parfois un vent violent vient emporter les évidences et balaie les modèles.
Moment critique où les règles sont caduques,
où les barrières s’estompent.

Le redoublement du Vent en cet hexagramme permet de n’être ni violent ni trop doux.
Pas simple.
D’où si nous devons nous dans un vaste projet favoriser l'abondance (réorganiser autrement)
il est utile d'accepter l’H38, "l’opposition"
ou "divergence" par leur reconnaissance.

Car le H38 est l’hexagramme "Cœur" , noyau du H57.
L’opposition étant la différence, la divergence,
 l’essentiel est qu’elle soit constructive et de "passer" en douceur.

En ce H57, un conseil important demande à se modeler,
c’est aussi se plier
mouvement de contrainte certes
qui courbe les êtres et pénètre l’intérieur
 des situations cachées pour en remettre la forme à jour
et le retour à l'ordre de s'établir.


Se modeler invite à accepter que la situation
 prenne une forme différente que celle que l’on imaginait.
Un peu comme une joie qui commence mal pour bien se terminer
aussi comme l’inverse pouvant se produire..

Alors oui, si l’on prend toutes les précautions de manière douce,
l'usage de la force n’est pas à être employée,
d’où se cabrer est la façon de mettre de l’huile sur le feu,
puis le "toit" de s'effondrer.

Sortir d’une épreuve complexe est comme d’avoir espérer une issue
favorable, d’un naturel pareil au vent dont on ne sait d’où il vient.

Il est dit que le sage à la rigueur.
Il n’a d’autres ancrage que sa force personnelle,
d’autre souci que de maintenir la direction qui l’affermit.

Mais cette hauteur est intérieure, non pas motif d’orgueil ou de mépris,
le sobre, le quotidien, l’ordinaire sont le terrain où elle s’exerce.

Ainsi le sage est-il également flexible comme le bois.
Il considère le banal avec bienveillance et respecte les usages courants.
Plus, il voit dans leur continuité le signe d’un accord.


En toute méditation tout s’accroît…… même l’harmonie.
Il y a abondance et besoin de la gérer.

Comme par une danse du vent devant la montagne immobile qui se dresse,
est fait le choix de la soumission, active.

Il est sous-vent question d’accepter qu’une situation prenne un changement différent que celui initialement envisagé comme un non-agir.
La montagne permet de prendre de la hauteur,
 le vent de remodeler la situation.

C’est à une jolie danse que le H55 et H57 invitent par le symbolisme des trigrammes.
H55 : le trigramme Feu en bas est surmonté du trigramme Tonnerre.
H57 : le trigramme vent (ou bois) est en bas comme en haut.

La danse d’un feu accompagné du tonnerre, une profusion s’exprime puis vient le doux, ce vent qui transporte une abondance de changements même les plus imperceptibles.

Une communion entre Yin et Yang produit des changements,
une alchimie a lieu et s’en prépare une autre tout aussi harmonieuse.
Un déclic s’opère avec le H57, ne pas regarder en arrière de soi.
Ordre et équilibre font place, l’harmonie est présente (puisque le soleil est au zénith),
c'est le moment idéal de demeurer au diapason
de l’expression Yin, cet invisible Yin, qui contribue
à harmoniser la vie et d’exprimer l’unicité.

La plénitude matérielle est comprise,
la maîtrise des richesses acquise.
Un monde (d’abondance, de pléthore)
 s’entrouvre où les consciences sont éclairées par la parole, c'est penser.
D’où cette conclusion:

" Tenir sa place en toute confiance et se limiter
à l’instant présent, même si l’on est arrivé,
 pourquoi en serait-il autrement ?"….


Fort justement tout agriculteur a cette phrase sublime :
" il faut rentrer les foins tant que le soleil brille"
et chaque mois devient "moissons" sous toutes ses formes.

Abondance et douceur quoi de plus favorable ?


 

Guy H


[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels en France, cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire.]






 2 
 le: Hier à 23:40:23 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H

37, le clan ou les gens du clan, la famille
et 53, le développement graduel ou progresser pas à pas.


Le H37 parle d’une institution : la famille
et le H53 permet un développement harmonieux entre ces gens du clan.



37, les gens du clan, la famille.

Le trigramme Feu surmonte le trigramme Vent.
Un feu est attisé par le vent, d’où l’idée symbolique
que l’intérieur rejaillit sur l’extérieur.

 Les mots : hérédité – liens du sang – âmes sœurs – ancêtres – vie de famille – communauté – relations intimes – famille du même genre.

Mais aussi :
Maison, demeure, logis, foyer. Habiter. Famille, parenté, clan.
Maison de commerce, école de pensée ou artistique
Maître. Personnes, gens.

Autres symboles :
Un cochon sous le toit et des êtres humains – la maison – la demeure – réunion des êtres humains autour de l’offrande rituelle d’un cochon – une école – une famille – une structure – intérieur.

Le Ricci : clan familial, moment où chacun se tenant à sa place,
l’harmonie règne et l’univers est en paix.


Deux mots représentent l’idéogramme de la famille.
 Porc dans une maison et l’homme.
Deux images seulement :
 on nous montre une maison avec des porcs à l’intérieur
 car ils entraient librement dans la maison chinoise,
y assurant la voirie (par des passages incessants) et le mot homme.
Ces deux images désignent " les personnes d’une même famille ".

Quel est la signification de cet hexagramme 37, la famille ?

Les textes chinois mentionnent que c’est
par une organisation structurée (la famille) que nous perdurons…


  " La voie se réalise à mesure que nous y cheminons ;
 les choses deviennent ce qu’elles sont à mesure que nous les disons telles."


Tout tourne autour de la parole.
La parole dite et celle à conserver en son for intérieur donc
celle aussi qui ne sera pas dite.

Le clan, donne de la solidité à la parole,
qui par sa vérité devient pouvoir d’agir sur le réel
 et par son insistance prend pouvoir sur le temps :
à paroles vraies, action durable.

L’hexagramme famille ou clan se place sous le signe de réunion
entre membres d’une même famille ou de plusieurs. 
C’est la fête commune puisque la famille désigne
 l’appartenance à un groupe dont les origines sont communes.
Cela peut concerner tous ceux qui en sont issus.

C’est pourquoi on peut parler de clan,
 ce qui inclut tous ceux dont les intérêts et
 les activités sont étroitement liés.
On dit encore le clan ou les gens du clan.

Les gens du clan, ce H37 doit amener
à reconsidérer le lien avec le groupe
ou l’école à laquelle on appartient,
 ou à trouver la capacité d’organiser l’ensemble
des forces en présence
autour d’un point de référence.

Se tourner vers ce pôle à la fois caché et ouvert
permet de replacer les problèmes du moment
dans un cadre temporel plus vaste.


On trouve dans toutes les cultures,
une multitude de prédictions affirmant que le début du XXIème siècle
sera l’aube d’une ère nouvelle.
Ce moment crucial arrive comme chaque année depuis des millénaires.

Franchir le seuil de la nouveauté implique de laisser
derrière soi les peurs,
 profondément ancrées,
vis-à-vis des autres et de la nature en général.
Le meilleur endroit pour commencer des relations familiales est son propre foyer
 (à découvrir, à rénover ?).

Il est grand temps de cesser de croire en famille qu’en créant douleur et
discorde la vie va s’améliorer ou de se sentir en sécurité.
Le changement commence par soi puis en famille et c’est
le meilleur endroit pour commencer : le foyer
 avec ses relations familiales.
Soit aussi une entreprise, association culturelle, sportive
et ses organisations en personnel.

Des changements successifs s'imposent,
 en éliminant en soi toute tendance instigatrice de division,
 de prise de contrôle ou de manipulation des autres et d’impulsivité.

Le H53 apporte sa cote part telle une quête d’un développement par étapes.




53, le développement graduel ou progresser pas à pas.

 Le trigramme Montagne est surmonté par celui du Bois,
signe de croissance, l’élévation des arbres provient de la montagne.

L’image est celle d’un arbre qui croît au sommet d’une montagne,
croissance double celle au sol par ses racines
 et celle vers le ciel par photosynthèse des branches.




Les  mots : progrès graduel – continuité – prudente lenteur – faculté d’adaptation – approche convenable.

Mais aussi :
Se déverser dans, se jeter dans (cours d’eau). Mouiller, humecter, imbiber.
Exercer une influence (bonne ou mauvaise). Prononcé au quatrième ton) : Avancer pas à pas, pénétrer peu à peu, graduellement.

Autres symboles :
L’eau, le char, la hache, ces trois éléments creusent petit à petit les surfaces avec lesquelles ils sont en relation – progression par à-coups – mouvement cyclique.

Le Ricci : développement régulier, moment ne nouvelle étape est franchie dans la marche vers un accomplissement final.


En ce H53 on perçoit la manière d’utiliser la réceptivité en soi et
d’autres qualités toutes yin.

Faire entrevoir une progression harmonieuse,
présentée par trois images dans le pictogramme chinois.
- L’eau de la rivière qui creuse peu à peu son lit
- Le char lourd qui avance lentement
- la hache qui débite petit à petit par éclats.


Que des signes symbolisant une progression par petits pas…
chaque jour est un pas nouveau.

L’idée est d’avancer peu à peu… comme par une autre image antique toute chinoise dirions-nous :

"La femme à marier attend que l’homme s’avance " !
Le progrès graduel décrit une avancée lente, cadencée, régulière, pour laquelle la patience et l’endurance sont requises tout comme en toute méditation.

Dans le texte du H53,
le symbole de cette progression est un échassier (grue, héron ou oie sauvage)
 au vol tranquille et sûr – oiseau migrateur dont le retour
 à date fixe est perçu comme garant de fidélité.

Les différentes étapes du voyage de cet oiseau s’accompagnent du thème de l’enfantement,
symbole du projet que l’on cherche à mener à terme.
Cette capacité d’engendrement,
c’est la femme qui en est l’exemple (pérennisation des générations)
et le symbole.
C’est donc la principale qualité YIN qui est mise en avant ici :
par un terme chinois qui signifie :
attendre, espérer, accueillir, se proposer
 et sert de marque pour le futur.

L’homme, quant à lui, est caractérisé par le terme
 qui désigne à la fois le mouvement et une action,
 une marche en avant caractéristique du comportement YANG disons dans le Ciel.
Tandis que la femme son domaine est la Terre et sa réceptivité,
c'est l'assurance de pérennité;
l’arbre sur la montagne apporte deux indications :

la montagne est rigueur, le bois est force de croissance.

En incrustant patiemment ses racines dans la roche,
l’arbre en dissout jour après jour l’inaltérable
dureté et grandit lentement,
 fortifiant sa sève par cette résistance.

Il est dit que le sage à la rigueur,
il n’a d’autres ancrages que sa force personnelle,
d’autre souci que de maintenir la direction qui l’affermit telle la sève de l’arbre qui embellit.

Mais cette hauteur est intérieure , non pas un motif d’orgueil ou de mépris.
Le sobre, le quotidien, l’ordinaire sont le terrain où elle s’exerce.
Ainsi le sage est-il également flexible comme le bois.
Il considère le banal avec bienveillance et respecte les usages courants.

Plus, il voit dans leur continuité le signe d’un accord

"  L’homme de bien travaille à la racine.
C’est sur des racines bien ancrées
que la Voie peut croître et s’épanouir. "

Confucius.

J’ajoute…qu’avec la méditation tout s’accroît.
Les derniers conseils sont particuliers au 6èm trait de l’H53
avec ce texte qui commence par :

" L’oie des moissons progresse a hauteur de coteau…/…"

Messagère céleste, elle guide l’être sur son chemin.
Il convient de suivre son exemple, de ne rien faire avec précipitation et d’avancer petit à petit dans la vie, en ayant connaissance des embûches sans pour autant les écarter.
Par trois fois on parle d’une oie sauvage et d’un conseil associé.
Cette oie qui prépare son émigration comme synchronisée avec le temps.

" Volant vers la rive : prendre conseil avant de s’engager dans une voie.
Avançant vers le haut de la falaise : partager votre nourriture avec ceux qui vous entourent.
S’envolant au plus haut des nuages : le chaman doit utiliser ses plumes pour exécuter la danse du vent. "  (citation en la version de Sylvie Verbois)

Les trigrammes apportent un symbolisme très direct autour du feu-lumière.
H37 : le trigramme Feu en bas est surmonté du trigramme Vent (ou bois).
H53 : le trigramme  Montagne en bas est surmonté du trigramme Vent (ou bois).

Le feu, brillant et chauffant a besoin d’être attisé, de vivre, survivre et comme pour
flamboyer durablement, le ciel permet d'augurer une constance à ce flamboiement.
La montagne s’insère en ce foyer non pas pour le stabiliser mais lui donner vie.
Vie en ce bois, à l’arbre de croître d’en bas comme d’en haut.

Le feu éclairant, embellissant les pieds d’une montagne est modéré, sa lumière superficielle ne peut s’étendre durablement.
Le flamboiement, l’embellissement sont modérés qui de mieux
 pour les vivifier: le vent.
Cet élément naturel (transporteur idéal) permet d’ajouter une citation populaire:
 " un feu du tonnerre"[/color), cherchant sa voie, son bois !

La famille se développe harmonieusement comme un incendie couvant
sous la forme d’une quête du Soi ?

"Celui qui se maîtrise lui-même détient la vraie puissance " puis de dialoguer en famille brillamment.

Tout épanouissement volontaire au sein de la famille, du clan, peut émerveiller,
et fait entrevoir différemment le devenir (du clan, de la famille, d’une association).
Ce devenir survient souvent à la suite d'une parole harmonieuse sans que l’on sache comment,
une parole prononcée par un sage, parole comparable à un " couvercle idéal" qui fige toute réplique.



Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels
 en France, cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées
 apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire.]


 3 
 le: 21 Mars 2019 à 16:05:28 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen



Mésange charbonnière

Parus major

Ordre Passériformes - Famille Paridés



"Parus major, occupe sur le continent une bande septentrionale qui va de l'Atlantique à la Sibérie orientale incluant toute l'Europe, le Maghreb et l'Asie mineure, atteint au sud le nord de l'Iran et suit la Sibérie en passant par l'Altaï et la Mongolie."


Et sur ma terrasse, 5 nidifications dans un nichoir sur 4 ans avec 1 à 2 oisillons  Sourire





 4 
 le: 20 Mars 2019 à 16:08:35 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen




Mésange Bleue 

Cyanistes caeruleus



Ordre Passériformes - Famille paridés

Présent en Europe et sur ma terrasse, à la mangeoire et un printemps en nidification:)




Chant :





 5 
 le: 19 Mars 2019 à 14:31:35 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen



Mésange à longue queue

Aegithalos caudatus

Ordre Passériformes - Famille Aegithalidés

Présent en Europe


Chant :



 6 
 le: 19 Mars 2019 à 14:19:11 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen






Mésange à tête rousse

 Aegithalos concinnus

Ordre des Passériformes - Aegithalidés

Présent en Asie


Chant :




 7 
 le: 19 Mars 2019 à 11:11:57 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen







Mésange huppée



Lophophanes cristatus

Ordre des Passériformes – Famille des Paridés

Présent en Europe

Chant :


 8 
 le: 14 Mars 2019 à 23:14:16 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H
C'est tout à fait cela….: " cacher sa lumière !"
 et de plus ne pas montrer son visage harmonieux !


Guy H

 9 
 le: 14 Mars 2019 à 15:42:04 
Démarré par Guy H - Dernier message par Izazen

 10 
 le: 14 Mars 2019 à 14:05:20 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H


  36, l’obscurcissement ou assombrissement de la lumière et
63, où tout est à sa place.


Attachez vos ceintures et respirez à fond, ça va méditer.


   

36, l’obscurcissement de la lumière.

Obscurcissement, assombrissement, voilement de la lumière et pourquoi pas vivre caché !

Le trigramme Feu est en dessous du trigramme Terre.
Le feu est caché, cela convie à la prudence et donne
l’avantage de la connaissance du danger.

 Les mots : adoption d’un profil bas – difficultés – regard tourné vers l’intérieur – prudence et modération – atténuation du caractère brillant.

Mais aussi :
Briller, éclairer, lumière, clarté, brillant, lumineux. Lucide, intelligent. Distinguer clairement. Manifeste, évident.

Autres symboles :
La clarté de la lune à travers la fenêtre – éclairage lunaire – lumière – lucidité – camouflage – intelligent – un arc de grande taille – blesser – un potentiel caché – un oiseau blessé – gestation – châtiment, retranchement

Le Ricci : expansion progressive, moment où ce qui est lumineux se répand sur l’obscur.


Si le H35 est  avancer au grand jour",
le suivant en est son contraire.

Ne pas se mettre en lumière ou la voiler.
Trois éléments sont concentrés en ce H36.
Une fenêtre, la lune et un barbare et son arc.
La lune réfléchit la lumière du Soleil qui a disparu.
C'est la nuit. La clarté est faible et troublante.

Ce barbare est en contact avec les forces de la nature:
 il connaît cette clarté qui est celle de son royaume.
Elle lui est propice.
Ce Prince des Ténèbres guette le moment
où la clarté faiblissant disparaîtra:
il règnera alors en Maître.

Cet idéogramme est le dernier des huit du trigramme Li,
le feu répété (ou hexa 30).
La lumière fulgurante du H30
est descendue des plans subtils aux plus denses:
 sa clarté diminue d'intensité par la réflexion de plan en plan.


En ce H36, la lumière s'enfonce dans les Ténèbres
semble être en lutte:
 c'est un jeu de l'illusion car les ténèbres sont la Lumière.

La lumière n’a pas d’ombre.
Et pourquoi cela ? La lumière a besoin d'une source d'énergie
 ......renouvelable, un processus constant.
 La lumière s'attache à cette Source, repose sur Elle... ...
 conditionnée par Elle et ne peut être séparée de la Source pour briller.

Le soir le soleil semble se noyer dans la mer
 ou s’enfoncer dans la terre comme d’être blessé
et sur le point de mourir.
En fait, il se cache, et c’est l’obscurité qui règne,
 jusqu’au retour de la lumière qui finira
toujours par triompher des ténèbres.

C’est ainsi qu’il convient d’agir comme
 parfois est associé cet hexagramme avec la carte 9,
du Tarot, l’Ermite qui n’éclaire de sa lumière
que devant lui et la cache au poursuivant
mais de plus il sonde de son bâton les forces de la terre, le Yin.
Ce Yin qui contient tout ce qui germe, féconde.

Karol Anthony donne un autre éclairage de ce H36.
" L’assombrissement peut désigner une personne qui tente de résoudre un problème à l’aide du Yi Jing et qui perd espoir d’y parvenir un jour,
 suspectant même des forces invisibles d’être contre elle et d’envisager d’abandonner son chemin.
Sa lumière intérieure est menacée car elle regarde la situation du point de vue de l’ego, comme si elle portait des lunettes noires et que tout était estampillé
« pas mieux » ou « pire ».

De là, l’assombrissement peut désigner une situation extérieure dans laquelle
 il serait dangereux ou malavisé d’exposer la clarté de sa vision,
 ou de dire la vérité. "


Revenons au symbolisme des trigrammes.
La terre est sombre : elle confond les êtres
 dans sa pénombre et les confine dans le froid de l’hiver.
Elle n’aime guère l’éclat qui illumine
d’un dessin trop vif, trop lucide, trop tranchant.
De plus la lumière est difficile d’accès à celui qui porte des lunettes noires.

Ce qui met l’Homme de bien à savoir calquer
son attitude sur les circonstances,
 on dit qu’il gouverne le vulgaire en se servant
 de l’obscurité pour l’éclairer.
Paradoxal dirions-nous ?

A l’ombre imposée il est donc répondu une ombre choisie.
Un voilement volontaire.

" Ô quand tu nous tiens, tu apportes souplesse et don de soi. "
"Sache le bien, le monde hait ce qui est pur.
L’homme à l’esprit noble cache son éclat ".

Li  Po.

Comment donc cet hexa  "  évènementiel ",
ce voilement volontaire peut-il être canalisé par un guide ?

Qu’un guide parvienne à apporter de sa lumière,
 il aura tout pour " le faire "…
car il adopte ce qui doit être accompli.
H63 intervient à sa manière, accomplir parfaitement,
c’est calquer toutes actions sur le cours du ciel,
et cet accord avec le temps permet
à chacun d’épanouir sa nature propre.

C’est ce que nous pouvons rapprocher de la phrase un peu ésotérique :
Vivre le
ici et maintenant .


63, déjà traversé, ou après l’accomplissement, après l’achèvement,
 ordre parfait où tout est à sa place et accompli.


Le trigramme Feu est surmonté du trigramme Eau.
L’Eau et le Feu s’unissent, ils joignent leurs effets,
L’ordre est établi.

Les mots : réalisation finale – victoire crescendo – travail bien fait –perfection – performance optimale – prudence.

Mais aussi :
(Marque du passé, de l’accompli) déjà fini, achevé, écoulé, cela étant, ensuite.

Autres symboles :
Le riz est déjà consommé – la rivière est déjà traversée – les épis sont ordonnés – l’ordre – fin de l’aventure, début des déboires – pacifié.

Le Ricci : terme de l’accomplissement, moment où tout est achevé mais où l’inaction peut entraîner un retour du désordre.


Cet hexa est l’avant dernier du livre mais c’est celui qui arrive à la suite d’un long parcours,
 celui de la réalisation d’une union symbolique difficile à admettre
 celle du feu (trigramme du bas) et de l'eau (trigramme du haut).

Comme tout long chemin identique à la quête du Bateleur (carte 1)
dans le tarot et qui aboutit au Mat, l’arcane sans nom (accompli lui aussi);
on l’a aussi défini de Fou mais il porte bizarrement son baluchon de sa main droite mais sur l’épaule gauche. De plus son visage porte un masque. Il masque l’éclat de son éveil qui peut effrayer car lumineux ou luminescent.

On parle aussi en cet H63, " d’étape finale de l’accomplissement, par transformation,
D’une tâche qui est en accord avec l’harmonie cosmique. "
Karol Anthony.

Il y a aussi l’idée de repas avalé, d’achèvement montrant un guide arrivé par les difficultés diverses (des méditations) de sa vie à se dire accompli.
Mais cet état d’être accompli par les épreuves n’est peut-être que provisoire comme s’il était nécessaire de redonner un second " tour " de roue à la roue de la vie et de passer encore au H64.Un renouveau à vivre.

Et qui de plus " accompli " peut donner une belle image de ce 63…
que Lao tseu :
" Ce qui est en repos est facile à tenir
ce qui n’a point éclos est facile à prévenir […]
Sois attentif au terme comme au germe
jamais tu ne connaîtras l’échec. "


J’ajoute et de connaître le succès, le mot bonheur apparaît au 5èm trait de l’hexagramme.
Cette puissance d’action qui contribue au succès
 doit raisonnablement être utilisée,
et à la connaissance de cet accomplissement qui œuvre,
on ne peut que s’en éblouir en restant anonyme.

Combien de guides " accomplis " autour de soi conseillent…
en ce moment apportant un petit plus
 face à toute la force de paix capable d’être déployée ce jour ?
Bonne question, ne perturbons pas alors cet équilibre atteint
en un moment idéal et un endroit parfait!
Le 6èm trait apporte un avertissement, un conseil :

" Il s’agit de regarder la réalité en face : le bon ordre établi ne peut que se défaire.
Refuser le passage à une situation nouvelle serait perdre la tête et tout simplement dangereux."

D.Bonpaix en sa version, « le Yi Jing pour les nuls. »
En résumé il y a nécessité d’appréhender les choses dans une vue à plus long terme et chercher à se rallier à un objectif commun.


Que dire de ces H36 et H63 ?
Chiffres inversés.
Le symbolisme .
H36 : le trigramme Feu en bas est surmonté du trigramme Terre
H63 : le trigramme Feu en bas est surmonté du trigramme Eau.

Feu par deux fois se trouve en trigramme du bas, il naît.
Pour être couvé à ses débuts de vie (il ne s'enflamme pas encore) car un périple plus audacieux s’annonce celui de fusionner avec son élément complémentaire l’eau. Une alchimie a accomplir qui se prépare, se projette
sur le long terme pour goûter ensuite à l’harmonie.

Un déclic se produit par un guide disciplinant car engagé en une action énergique,
rétablir de l’harmonie, cela demande quelle soit bien préparée en amont par des préparatifs, secrets, cachés, souvent la méditation le permet.

Associés, ces deux hexagrammes permettent de
tenir sa place en toute confiance à l’aube d’une ère nouvelle
même contre vent et tempête,
 pourquoi en serait-il autrement ?

Combien de guides " accomplis " veillent
pour apporter un petit plus à l’entendement humain
face à toute la force capable d’être déployée pour réussir un retour à soi ?
Ensuite de saluer cet accomplissement réussi.


Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels en France, cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire.]

Pages: [1] 2 3 ... 10
Izazen  |  Messages récents


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.143 secondes avec 15 requêtes.