Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
22 Novembre 2019 à 23:13:24

Izazen  |  Messages récents
Pages: [1] 2 3 ... 10

 1 
 le: Aujourd'hui à 20:31:54 
Démarré par Guy H - Dernier message par Izazen
Aujourd'hui, c'est enfin  justice rendue, le retour à l'ordre, la libération ... et la joie  Sourire


Jimmy Cliff - I Can See Clearly Now




 2 
 le: Aujourd'hui à 10:30:15 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H



  28, l’excès, grand excès, trop de poids
 ou seuil critique et 24, le retour ou retour à l’ordre.


 

28, l’excès, l’excès de grand ou seuil critique.

Le trigramme Vent ou Bois est surmonté du trigramme Brume, Lac.
Deux traits yin enserrent quatre traits yang.
Il y a donc excès de grandeur et les extrêmes ne peuvent supporter cette force.

Les mots : stress – surcharge – épuisement – obsession – gloutonnerie – fardeau – inquiétude – point de rupture.

Mais aussi :
Da : grand. Important, grandir. Adulte. Noble. Aîné.
Guo : traverser, franchir, aller au-delà, dépasser, surpasser,
outrepasser, passer au travers, trop, excès, transgression, faute.
Opérateur grammatical marquant le passage d’une limite ou tout simplement du temps.

Autres symboles :
Grand, important, déployé – traverser, franchir, aller au-delà – dépasser une limite – la grande traversée – aller au-delà de la carapace – grand mouvement de dépassement des normes – c’est l’apogée, le renversement. 
   
Le Ricci : dépassement, moment où une grande puissance surmonte les obstacles pour atteindre son but.


Si l’excès est un fardeau, il est supporté et supportable,
 comme l’hexagramme 1, l’élan créatif est le nucléaire c'est un poids supplémentaire
qui permet des actions fécondes
 et de surmonter parfois l’insupportable
d’exploiter une dynamique audacieuse.

L’idéogramme qui définit le caractère chinois désigne le sommet de la tête.
Un point au-delà duquel on ne peut aller – pour l’acupuncteur, ce point se situe tout en haut du crâne et se définit comme celui où toutes les énergies Yang se rassemblent.

Le terme a plus largement le sens de sommet, cime, faîte d’un toit.
Et celui plus abstrait d’origine, d’essentiel.
Mais une autre définition d’image apporte un petit plus au sens du fardeau.

Un homme et trois pas.
Cet homme marque des pas, il avance.
Sa bouche est déformée par un bec de lièvre : en effet,
 il est gêné dans sa communication avec autrui,
 mais pas dans la liberté de ses mouvements.

Il peut entreprendre une action, mais il faiblit car son fardeau est important et
il se sent comme une arête du toit dont le milieu est fort,
 mais les extrémités sont faibles.
Cependant, s’il ne voit pas trop grand et ramène les choses à leur juste valeur,
 il trouvera une voie praticable qui le satisfera.
Et son fardeau n’en sera qu’allégé.

C’est en cela que le Yi King invite
 à demeurer seul, de fuir le monde sans chagrin et
de ne pas avoir peur de la solitude.

Au cœur de l’hexagramme.
Bois en bas et Lac ou brume en haut.
Le bois est force d’enracinement, la brume aptitude à l’échange.
Le mouvement de l’un, tel celui des racines, est un renforcement intérieur ;
 le mouvement de l’autre, tel celui des brouillards matinaux,
 est une expression tournée vers le dehors.

En ces deux mouvements il y a un désir d’affirmation,
exigeant de la force mais entraîne
souvent des complications avec l’entourage ;
désir de communication, qui apporte un soulagement
 mais voile parfois les repères intérieurs.

Cette double aspiration peut se révéler pesante,
 et de s'égarer, ou même d'être paralysé :
la forme symétrique de l’hexagramme donne une idée
 de la tétanisation que risque d’entraîner l’écartèlement
entre ces deux tendances et parfois de perdre pied.

Il faut en une telle situation éviter l’immobilisme,
 calquer son attitude sur un double mouvement
même si une communication est déficiente
se rappeler que le bec de lièvre du marcheur,
ne l’empêche pas de poursuivre sa route
 mais le gêne au niveau de la communication.

Alors d’une part, il ne faut pas craindre de s’ériger seul sur ses références propres et
de de manifester ; d’autre part savoir se retirer pour renforcer ses convictions lorsqu’elles ne rencontrent pas l’écho espéré au dehors.

C’est ce va-et-vient souple entre ces deux attitudes
qui nourrit la force nécessaire à ce moment d’exploiter le poids du fardeau.
Dans ce fardeau à porter, à supporter, voyons l’attitude de l’homme de bien.

Il n’éprouve pas d’inquiétude ni ne succombe à la tristesse :
 la sensation de solitude pas plus que la  nécessité du retrait
 ne lui font perdre sa direction.
Comme l’indique l’image de la poutre caractéristique de cet hexa,
c’est le moment où l’on doit ressentir le point où
les forces sont unifiées,
afin de pouvoir à la fois aller de l’avant et s’enraciner
 dans ses convictions propres. Pas évident pour le commun des mortels.

S’exprimer, se renforcer : promouvoir ces deux pentes de la capacité personnelle
 est d’une grande exigence, mais savoir en soutenir le poids
tout en gardant sa fluidité permet d’accomplir
 la traversée sans se laisser submerger.


"  Le dragon est puissant et pourtant il se cache.
Il ne change pas selon l’époque.
Il ne réalise pas son œuvre en fonction du renom.
Il se retire du monde sans tristesse.
On ne le voit pas et cela ne l’attriste pas.
Lorsqu’il est joyeux, il passe à l’action ;
 lorsqu’il est anxieux il se met à l’écart. "

Extrait de : Le Dit du savoir.

Un guide se met en marche et d'enclencher un nouveau cycle,
c’est le H24 qui le met en place.



24, le retour ou retour à l’ordre.

Le trigramme foudre ou tonnerre est surmonté du trigramme terre.
Parvenue à son extrême limite, chaque situation connaît un retour
à son opposé.   
Le besoin d’enclencher un nouveau cycle se prépare comme une recette,
pas celle d’hier, non une nouvelle qui ne sera pas du " réchauffé ".
Et cette nouvelle manière d’échanger révèle notre Être,
celui qui bat à un rythme harmonieux, j’ai nommé : le CŒUR !

Les mots : retour – début d’un nouveau cycle – rythme approprié – régénération – caractère inévitable – améliorations constantes.

Mais aussi :
Revenir, retourner, rétablir, restaurer, de nouveau, exempter.
Autres symboles :
Mouvement de renouveau, revenir, retourner – la main qui dit : reviens !

Le Ricci : renouveau, moment où ce qui est fort reprend sa marche ascendante.


A l’inverse du H23, où il y avait un seul trait yang qui était sur le point
 d’être " éjecté ",
 là en ce retour,
le trait yang a fait sa " réapparition " par le bas et
 cette fois si son rôle sera de pousser les 5 traits yin.
L’image du H24.
A droite on voit le toit et les ouvertures de la maison,
 porte et fenêtre. (C’est du vide qui permet l’usage Lao tseu CH 11)   
(A noter que plusieurs versions voient en l'image plus qu'une maison mais une cité.)
Ensuite en bas un homme sur le chemin, est évoqué le mouvement.

FOU ou FU est la maison où l’on revient,
 le retour de l’enfant prodigue, l’ " amendement ".

C’est également le pied gauche (faisant un pas en avant),
 qui représente le Ciel, le Yang, dans la Tradition chinoise.
Il va vers la ville, la terre, le Yin.

Cette  "Cité Antique a une double enceinte avec deux portes
opposés surmontées chacune d’une tour ",
elle est l’image de l’Espace terrestre que le temps
 va marquer de son empreinte car
 Temps et Espace sont liés comme les fils d’un canevas.
FOU, est le retour…
 le retour est la fin et le début d’une nouvelle situation.

Les textes disent :
"  Les éléments favorables qui semblaient
 jusqu’alors faire défaut,
 réapparaissent lentement et sont annonciateurs
de la venue prochaine d’éléments complémentaires et concordants."


Qu’y-a-t-il au cœur du 24 ?
L’hexagramme nucléaire 2, l’élan réceptif.
A l'inverse du H28, le nucléaire étant le H1, l'élan créatif.

Le réceptif dit-on est l’ouverture nécessaire
qui rend possible le retour des éléments bénéfiques….
ça  " tombe"    bien.

Le Tonnerre se trouve au cœur de la Terre.
Au creux de l’hiver, le monde est enveloppé de nuit,
" moment de communion où tout
 est fondu dans la confidence et le rêve.".


La lumière s’est retirée, les êtres ont fait retour à l’indistinct,
c’est le solstice. Mais cet apogée est aussi un tournant.
Déjà une pâle lueur revient,
et l’on entend le tonnerre tressaillir dans le ventre de la terre.

Le tonnerre est mouvement, impulsion, impatience.
Lorsqu’il retentit aux tout premiers jours de l’année,
il annonce le printemps.
Ce n’est encore qu’une promesse,
car ce qui s’est enfoui dans la terre a besoin de temps pour s’affermir
et de sortir un premier germe.

La vie est de s’entraîner à être constamment à l’écoute
 du tonnerre et de la terre.
 De toutes ces palpitations reconnaissables.
 De ce qui s’entend comme de ce qui ne s’entend pas !

Sur terre, regardons la nature,
 fait-elle du bruit le matin… ?
Une rose fait-elle un bruit à son éclosion ?
Le mouvement de la vie est ininterrompu.


De cette association H28 et H24,
il y a une idée forte d’un retour de cycle qui l'emporte sur toute « extrême »,

Une symbolique se dégage de cette association,
H28 : le trigramme Vent (ou bois) en bas est surmonté du trigramme Brume (du lac).
H24 : le trigramme Tonnerre en bas est surmonté du trigramme Terre.

Face à deux éléments forts qui dégagent une énergie de diffusion (communication)
il y a un excès de ces deux forces agissant de l’intérieur comme l’extérieur mais tirant en sens opposé.
Comment les maîtriser, les organiser ? Le H24 est ce coup de tonnerre à faire entendre, non pas pour faire craindre mais d’avertir puis une inflexion toute yin est mise à profit, un cycle nouveau qui était fécondé apparaît.

Moteur essentiel à la vie, le changement pose une question importante
comment alimenter prioritairement la population ? Par de l’harmonie.

Aussitôt d’entrevoir un début de réponse à l’échelle de la planète
et chacun de ses continents particuliers et d’appréhender les ressources naturelles
du sol et des humains.
C’est une alchimie qui se développe par ces deux hexagrammes.


En la version " Mémoire de la Mue " Paco Alpi et Alain Constantin écrivent :
"…/…Alchimie simple comme la générosité, la douceur induit l’amitié, la chaleur
Humaine se répand, comme bienveillance, mais c’est du résultat concret des alliances, des faits et gestes, que dépend la qualité des choses. "


Cette association demande un solide ancrage dans la vie quotidienne
et donne une forme juste aux expériences nouvelles,
est induit un cycle nouveau,
il y a un renouveau dans l’air .

Cependant, l’organisation d’une multitude (de gens ou de communicants) peut devenir dangereuse et manifester des ambitions de pouvoir,
 maîtriser la communication en excès n’est pas simple.
Trop de communication devenant une surcharge
 impose à se surpasser et non être dépassé.

En résumé, à chacun de se transformer et de modeler ses actions
dans l’harmonie, en commençant par adopter une discipline
 qui ne soit pas une contrainte et toute « armée » de communicants est couronnée de succès.

J’ajoute pour modérer un excès et qui ne soit pas démesuré,
est d'agir comme s’approchaient si près de la nature les Rois d’antan
 avec un art de s’accorder aux mouvements de l’univers…
c’est la condition d’une croissance pérenne à engager sur une grande échelle comme des paroles sur l'avenir.
Suivre les mouvements produits par les changements demande parfois à rester en harmonie croissante, décroissante. Ce qui se pratique en tout art martial.

Précieuse est l’action de se préparer à lâcher un fardeau
 et si l’harmonie est présente,
on se laisse parfois à engager des paroles spontanées qui engagent l'avenir
et alimentent le long terme.

Un conseil est nécessaire :
 les changements demandent parfois de connaître puis reconnaître les personnes partageant des aspirations d’harmonie
et d’autres qui rebutent à changer sous l’influence de fils invisibles,
de plonger dans une situation difficile, conflictuelle.
Spontanément on retient que

"ce qui vient en harmonie "
comme un fait providentiel.
Delà la communication en est aisée !



Guy H

[Aparté : A signaler qu'avec cette étude des hexagrammes,
il n'y a aucun rapprochement à des évènements
 actuels cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées
 apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire à cette étude.]

 3 
 le: Hier à 15:24:43 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H

 


64, avant l’accomplissement et
35,progrès ou avance éclairée et encore avancer au grand jour.


 

64, avant  l’accomplissement.
Ce H64 du Livre des Changements étant le dernier
 en fait il correspond plus à l'hexagramme zéro.

Le trigramme Eau est surmonté du trigramme Feu.
Le feu sur l’eau décrit l’Ordre non établi
qui attend un nouveau cycle pour se réaliser.
Cet hexagramme final en fait conduit à la porte
 [colopr=purple]"de ce qui n’est pas encore. "[/i]


Ensemble les deux trigrammes antagonistes mais complémentaires
 Feu et Eau composent le : H64, avant l’accomplissement " le pas encore traversé ".
C’est en fait la non réalisation des " épousailles-fusion " entre l’eau et le feu.
Cette belle alchimie entre des éléments opposés a réussi toutefois dans le H63.
Là Eau et Feu repartent de zéro  non pas qu’ils se repoussent
mais comptent bien de nouveau fusionner.

Les mots : incertitude – doute et hésitation – perte de confiance – conditions instables – extrême vigilance – discorde –

Mais aussi :
Ne pas encore. Ne…pas, ne pas exister encore.
Réussir, mener à bonne fin. Compléter. Traverser.

Autres symboles :
Les branches sont en bourgeon – un fleuve à traverser d’une façon ou d’une autre – on ne sait pas comment seront les épis – indétermination – la traversée du gué n’est pas encore accomplie – la limite du masculin.

Le Ricci : Marche vers l’accomplissement, moment où les forces complémentaires se répondent sans encore atteindre le but.


Puisque le 63 est le seul hexagramme " parfait " du livre,
le 63 est l'accomplissement je dirais "réussi"  par des éveils successifs,
des chemins harmonieux aboutissant à cet accomplissement.

Nous avons là une très grande subtilité qui est chargée d'une très HAUTE information sur le plan de la spiritualité comme l’Evangile de Jean le propose au passage suivant lorsque Jésus est sur la croix:
« …/…Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : " Tout est accompli."
 Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit.

Et ensuite : « je ne suis pas venu abolir mais accomplir. »

L' Etre divin fut antérieur à l'apparition de l'humain sous les dimensions actuelles et cela le place ( l’humain) dans une quête,
alors  il est sur la " route du retour au Divin ou l' Adam "
selon Annick de Souzenelle (d’autres écrivent le soi, ou le JE SUIS)
qu'il cherche après divers parcours plus ou moins longs les uns des autres,
plus ou moins par des éveils " ratés " et d’autres
par contre " spontanés " ou plutôt imprévus,
d’autres par des épreuves pénibles, accablantes mais surmontées.

L’homme de bien distingue soigneusement les choses afin qu’elles demeurent en harmonie.
Donc le H63 fait place ensuite à cet hexa H64 qui appelle à comprendre sa nature et
de l’intégrer dans ce quotidien qui passe sous nos yeux, c’est un long périple, semés d’enthousiasme, d’embuches, de difficultés par forcément insurmontables.

Dans l’image chinoise il y a un grand arbre dont les branchent
 continuent à se multiplier en hauteur ,
 ce qui évoque une " croissance inachevée " avec l’image d’un cours d’eau
qui traverse le champ d’une rizière et dont les épis de riz sont à maturité
 (A savoir que le riz est l'unique céréale qui pousse dans l’eau).
Donc cette image correspond au mot achevé.

Croissance inachevée et l’achevé,
il en découle alors la définition suivante pour l’hexa 64 de :
 " inachèvement " pourquoi pas recommencement.

Pas encore traversé (le H64) est un moment où  " rien n’est en place. "
Comme la mer est à marée basse, un point d’inflexion est atteint,
 un processus de désorganisation touche à son maximum,
 une traversée reste à accomplir.

Donc en ce temps, on porte un regard sur CE quotidien nouveau.
Le transitoire et l’impermanent se télescopant,
cela suggère l’attitude à adopter lorsque l’on doit prendre
les rênes d’une situation qui se défait :
ne pas chercher à tout bouleverser mais tenir compte de l’état actuel … …
car il faut repartir de zéro , c’est-à-dire reconstruire.

Reconstruire en ne s’effrayant pas des antagonismes,
 mais deviner leur complémentarité.
Ce qui est paradoxal est accepté et de ne pas rejeter le mélange,
le partage qui est la mesure de l’être.
Répartir le monde en deux pôles,
 quatre saisons, huit orients,
 sans perdre l’unité qui les éclaire secrètement.

Par-delà le trouble et l’indétermination,
une cohésion demeure, qu’un souverain trop jeune s’exerce à discerner.

Nicolas Bouvier " touche "[/] au cœur de la situation de ce H64 :

" Comme une eau, tout le monde
 vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs.
Puis se retire et vous replace
devant ce vide qu’on porte en soi,
devant cette espèce d’insuffisance centrale de l’âme
 qu’il faut apprendre à côtoyer,
à combattre et qui paradoxalement,
est peut-être notre moteur le plus sûr. "
 

Comme rien n’est en place, l’élément eau du trigramme du bas va se transformer en feu.
C’est qu’une transformation radicale se prépare, se forge en pleine lumière
par un éclat brillant.
Ce début d’une autre voie, un autre chemin, une autre ère,
un recommencement est guidé par celui qui fait la devise
de de Xunzi :


"Il répond aux changements et se plie au mouvement du temps,
agissant au bon moment et s’ajustant à la situation.
A travers mille mouvements et dix mille changements,
 son dao reste un. "


Etablir l’harmonie avec soi-même,
 avec ses compagnons et avec la Nature c'est avant tout renforcer
une réflexion, une puissante dynamique ressurgit.
Engager un premier pas réfléchi…
 où l’on s’augmente soi-même et l’on est enrichi par d’autres.

Le guide H35, propose d’éclairer l’homme pour accéder au progrès
et de l’emmener au H63.


 

35, le progrès ou avancer au grand jour, avancée éclairée.

Le trigramme Terre est surmonté du trigramme Feu.
Par ce feu il faut y voir la clarté sortir de terre.
Toute chose se développe et se perfectionne peu à peu.

Les mots : avancement – obtention de la reconnaissance – appréciation – accomplissements – accélération – gains réguliers – clarté accrue.

Mais aussi :
Avancer, progresser, s’élever, être promu.

Autres symboles :
Le soleil arrive tel une flèche ou un oiseau qui s’apprête à toucher le sol – image d’émergence – image d’un pouvoir approchant – au grand jour.

Le Ricci : Expansion progressive, moment où ce qui est lumineux se répand sur l’obscur.


Le trigramme du feu se trouve placé dessus celui de la terre…
il est évoqué en cette image, une belle idée,
l’éclat de la lumière au-dessus de la terre, c’est le jour qui croît.

S’arracher à la nuit qui enveloppe et protège,
 en extraire un improbable éclat, tel est le modèle
 qui s’offre aux humains à chaque lever du jour.
Ce guide tend à faire observer un enjeu.
C’est enjeu est la disposition requise
pour affirmer une forme encore incertaine.
Et en cette association c’est d’arriver à bon port sous-entendu au H63.

La terre est le domaine de la nuit.
Elle est l’abri obscur où les forces se reposent et se fondent,
 les formes s’y préparent en une lente gestation.

La lumière est pouvoir d’apparaître, de révéler, de resplendir.
Quand la lumière s’élève au-dessus de la terre,
elle s’en dégage comme d’un giron, qui la nourrit mais la retient aussi.
Tiraillement, résistance, difficile ascension
par où une force secrète cherche à se transformer en clarté véritable.

Faire éclore un talent qui n’a pas été jusqu’alors ressenti…
est sous-jacent.

Faut-il attendre d’être sûr de soi comme l’apparition d’une émotion
pour l’exprimer ? Bien évidemment que non !

Commençons alors par faire naître de l’harmonie rien
qu'en soi puis seulement après à , en son entourage direct. 

J’aime bien ce guide de progrès.
La succession des H34 et H35
 se résume ainsi : le parfait épanouissement de la grande force
conduit au progrès.
L’idée d’être attentif à tout ce qui décroît comme à toutes forces montantes,
permet progressivement d’emmagasiner de l’harmonie en soi
puis de la transmettre aux alentours.
Et en plusieurs textes d’autres hexagrammes du Yi King...
est contenu l’idée de s’accorder un temps de pensée utile-subtil ;
en quelque sorte c’est préparer la force universelle Yin-Yang.

C’est une belle manière qu’a ce guide de
rendre palpable subtilement qu’en toute force à déployer
une observation supplémentaire est la bienvenue.
 On peut apparenter cette situation comme réfléchir soigneusement à
tout acte à prendre et faire retour à de l’harmonie.
Par exemple de remuer plusieurs fois sa langue en bouche ;
car parfois on se laisse aller à engager trop de paroles sur l'avenir.

Suivre les mouvements produits par
 les changements demande parfois à ce que l’impulsivité
soit maîtrisée comme pour franchir l’infranchissable barrière
 d'un langage nouveau .

 Symbolisme des H64 et H35 :
H64 : le trigramme Eau en bas est surmonté du trigramme Feu.
H35 : le trigramme Terre en bas est surmonté du trigramme Feu .

Eau, Feu, Terre autant dire des ingrédients utiles à de grandes capacités d’actions.
Si des angoisses intérieures sont normales, appréhender l’avenir n’est pas de tout repos alors autant commencer par vivre ce qui survient.

L’eau est l’élément qui induit une source qui coule mais aussi porte en elle un danger ou inquiétude, le feu son "acolyte" explore, parcourt des événements, les enflamme.

Le Yin de la terre fait son travail.
Le feu dans le ciel permet de discerner les potentialités d’actions.
Le progrès en dépend, de la longue marche dépend la fusion Eau-Feu.

De cette association une idée forte se dégage
avancer au grand jour et  trouver des ressources
 qui n’apparaissaient pas,
car elles n’existaient auparavant
qu’à l’état informe de potentiel.

Ces deux hexagrammes expriment ce qui surgit.
L’un mentionnant qu’un temps nouveau est à mettre en place
et le second faire de ce nouveau départ vers d’autres changements,
le processus yang en plein jour, comme pour dire :
 en avant !

C’est à chacun d’œuvrer par soi-même
à l’émergence de son pouvoir propre et d’expérimenter cette règle :
  " On trouve les choses en les faisant. "

On mène sa barque jusqu'à bon port en ayant déjà accosté en différents ports.



Guy H


[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels ceci est totalement fortuit puisque les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire pour cette étude.]

 4 
 le: 03 Novembre 2019 à 21:39:42 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen




Taylor Swift - Shake It Off







Ignorer


Je reste dehors trop tard, je n'ai plus rien dans la tête
C'est ce que les gens disent, c'est ce que les gens disent
J'ai trop de rencards, mais je ne les fait pas rester
Du moins c'est ce que les gens disent, c'est ce que les gens disent


Et pourtant je continue de voyager, je peux pas m'arrêter, je ne vais pas m'arrêter de danser
C'est comme s'il y avait une musique dans mon esprit qui dit que tout ira bien


Parce que les musiciens vont jouer, jouer, jouer
Et les rageux vont rager, rager, rager
Et moi bébé, je vais juste bouger, bouger, bouger
Je vais m'en foutre et ignorer
Les briseurs de cœur vont briser, briser, briser
Et les menteurs vont mentir, mentir, mentir

Et moi bébé, je vais juste bouger, bouger, bouger
Je m'en foutre et ignorer


Je manque jamais un tempo, mes pieds sont électriques
C'est ce qu'ils ne voient pas, c'est ce qu'ils ne voient pas
Je danse seule, je créé mes pas au fil du son
Et c'est ce qu'ils ignorent, c'est ce qu'ils ignorent


Et pourtant je continue de voyager, je peux pas m'arrêter, je ne vais pas m'arrêter de bouger
C'est comme s'il y avait une musique dans mon esprit qui dit que tout ira bien



Parce que les musiciens vont jouer, jouer, jouer

Et les rageux vont rager, rager, rager

Et moi bébé, je vais juste bouger, bouger, bouger

Je vais m'en foutre et ignorer
Les briseurs de cœur vont briser, briser, briser
Et les menteurs vont mentir, mentir, mentir
Et moi bébé, je vais juste bouger, bouger, bouger
Je vais m'en foutre et ignorer



Je, je vais m'en foutre et ignorer
Je, je vais m'en foutre et ignorer


Hey, hey, hey, pense un peu à tous ces mensonges, toutes ces tromperies qui t'ont rabaissé, alors que pendant tout ce temps, tu aurais pu bouger sur ce son !


Mon ex a ramené sa nouvelle copine
Elle est du genre "Oh mon Dieu", mais je vais m'en débarrasser
Et tous ces mecs là-bas, avec leurs putain de cheveux
Ils vont venir avec moi, bébé, et on va se secouer, secouer, secouer


Parce que les musiciens vont jouer, jouer, jouer
Et les rageux vont rager, rager, rager
Et moi bébé, je vais juste bouger, bouger, bouger
Je vais m'en foutre et ignorer
Les briseurs de cœur vont briser, briser, briser
Et les menteurs vont mentir, mentir, mentir
Et moi bébé, je vais juste me bouger, bouger, bouger, biuger, bouger
Je vais m'en foutre et ignorer

Je, je vais m'en foutre et ignorer
Je, je vais m'en foutre et ignorer

Je, je vais m'en foutre et ignorer
Je, je vais m'en foutre et ignorer
Je, je vais m'en foutre et ignorer
Je, je vais m'en foutre et ignorer


Je, je vais m'en foutre et ignorer
Je, je vais m'en foutre et ignorer

 5 
 le: 03 Novembre 2019 à 21:08:12 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen


Angèle - Balance Ton Quoi








Angèle - Balance Ton Quoi




Ils parlent tous comme des animaux
De toutes les chattes ça parle mal
2018 j'sais pas c'qui t'faut
Mais je suis plus qu'un animal
J'ai vu qu'le rap est à la mode
Et qu'il marche mieux quand il est sale
Bah faudrait p't'être casser les codes
Une fille qui l'ouvre ça serait normal

Balance ton quoi
Même si tu parles mal des filles je sais qu'au fond t'as compris
Balance ton quoi, un jour peut-être ça changera
Balance ton quoi

Donc laisse-moi te chanter
D'aller te faire en, hmm-
Ouais j'passerai pas à la radio
Parce que mes mots sont pas très beaux

Les gens me disent à demi-mot
Pour une fille belle t'es pas si bête
Pour une fille drôle t'es pas si laide
Tes parents et ton frère ça aide
Oh, tu parles de moi
C'est quoi ton problème?
J'ai écrit rien qu'pour toi le plus beau des poèmes

Laisse-moi te chanter
D'aller te faire en, hmm-
Ouais j's'rai polie pour la télé
Mais va te faire en, hmm-
Balance ton quoi
Balance ton quoi
Balance ton quoi

Un jour peut-être ça changera
Y a plus d'respect dans la rue
Tu sais très bien quand t'abuses
Balance ton quoi
Balance ton quoi

Laisse-moi te chanter
D'aller te faire en, hmm-
Ouais j'passerai pas à la radio
Parce que mes mots sont pas très beaux
Laisse-moi te chanter
D'aller te faire en, hmm-
Ouais j's'rai polie pour la télé
Mais va te faire en, hmm-
Balance ton quoi
Balance ton quoi
Balance ton quoi

Même si tu parles mal des filles je sais qu'au fond t'as compris
Balance ton quoi, un jour peut-être ça changera
Balance ton quoi



 6 
 le: 03 Novembre 2019 à 20:43:46 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen



Sia – Unstoppable







Inarrêtable


Tout sourire, je sais ce qu'il faut faire pour duper cette
ville
Je le ferai jusqu'au coucher du soleil et pendant toute la
nuit
Oh oui, je te dirai ce que tu as envie d'entendre
Je garderai mes lunettes de soleil lorsque je verserai une
larme
Ce n'est jamais le bon moment

Je mets mon armure, je te montre à quel point je suis
forte
Je mets mon armure, je te montre que je suis ...

Je suis inarrêtable
Je suis une Porsche sans frein
Je suis invincible
Oui, je gagne chaque jeu
Je suis tellement puissante
Je n'ai pas besoin de batterie pour jouer
Je tellement confiance en moi, je suis inarrêtable
aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, inarrêtable aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, je suis inarrêtable aujourd'hui

M'effondrer, c'est seulement lorsque je suis seule que je
pleurerai
Tu ne verras jamais ce qui se cache
Se qui se cache profondément
Je sais, j'ai entendu que montrer ses sentiments
Est la seule façon de faire grandir les amitiés
Mais je trop peur peur maintenant

Je mets mon armure, je te montre à quel point je suis
forte
Je mets mon armure, je te montre que je suis ...

Je suis inarrêtable
Je suis une Porsche sans frein
Je suis invincible
Oui, je gagne chaque jeu
Je suis tellement puissante
Je n'ai pas besoin de batterie pour jouer
Je tellement confiance en moi, je suis inarrêtable
aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, inarrêtable aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, je suis inarrêtable aujourd'hui

Je mets mon armure, je te montre à quel point je suis
forte
Je mets mon armure, je te montre que je suis ...

Je suis inarrêtable
Je suis une Porsche sans frein
Je suis invincible
Oui, je gagne chaque jeu
Je suis tellement puissante
Je n'ai pas besoin de batterie pour jouer
Je tellement confiance en moi, je suis inarrêtable
aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, inarrêtable aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, je suis inarrêtable aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, inarrêtable aujourd'hui
Inarrêtable aujourd'hui, je suis inarrêtable aujourd'hui


 7 
 le: 03 Novembre 2019 à 14:47:53 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen



Yseult – La vague





 
♪ La Vague ♪

Les instants oubliés
Les paroles entendues
Celles que l'on pensait perdu
Remontes a la surface
Au moment de s'étendre
Au moment de s'y croire
Tout ce que l'on pensais perdu
Reviens sans crier gare
On peine à oublier
On surfe sur la vague
On retient un nuage d'été quand l'hiver nous accable
Hey, mais regarde autour de toi
Les journées sont graciles, déambule dans la ville
Hey, mais regarde autour de toi, même si rien n'est facile
Au contre la montre
On remonte le temps
On trébuche de temps en temps
Qu'importe le courant
Comme un courant d'air, on file droit devant
Sans égard pour le mystère, des instants disparus
On peine à oublier
On surfe sur la vague
On retient un nuage d'été quand l'hiver nous accable
Hey, mais regarde autour de toi
Les journées sont graciles, déambule dans la ville
Hey, mais regarde autour de toi, même si rien n'est facile
Hey, mais regarde autour de toi
Les journées sont graciles, déambule dans la ville
Hey, mais regarde autour de toi, même si rien n'est facile
Hey, mais regarde autour de toi
Même si rien n'est facile
Hey, mais regarde autour de toi
N'est facile
Hey, mais regarde autour de toi
N'est facile
Hey, mais regarde autour de toi





 8 
 le: 03 Novembre 2019 à 14:29:01 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen


Katy Perry - Firework




Feu d'artifices




T'es-tu déjà senti(e) comme un sac plastique
Dérivant aux vents
Voulant tout recommencer ?
T'es-tu déjà senti(e), senti(e) fin(e) tel du papier
Comme un château de cartes
à un souffle de s'effondrer ?

T'es-tu déjà senti(e) comme profondément enterré(e)
Criant six pieds sous terre, mais personne ne semble
entendre ?
Sais-tu qu'il y a encore une chance pour toi
Car il y a une étincelle en toi

Tu dois juste allumer la lumière
Et la laisser briller
Juste Posséder la nuit comme le 4 Juillet

Parce que bébé t'es un feu d'artifices
Allez, montre-leur ce que tu vaux
Fais-les faire des "oh oh oh"
Pendant que tu tires dans le ciel-el-el

Bébé, t'es un feu d'artifices
Allez, laisse éclater tes couleurs
Fais-leur faire des "oh oh oh"
Tu vas les faire tomber en admiration-tion-tion

T'as pas à te sentir comme encombrant
Tu es unique, ne pouvant pas être remplacé(e)
Si seulement tu savais ce que le futur te réserve
Après l'ouragan vient l'arc-en-ciel

Peut-être es-tu la raison pour laquelle toutes les portes
sont fermées
Alors tu pourrais en ouvrir une qui t'emmène sur la bonne
voie
Comme un coup de foudre, ton cœur va briller
Et le moment venu, tu le sauras

Tu dois juste à allumer la lumière
Et la laisser briller
Possède la nuit comme le 4 Juillet

Parce que bébé t'es un feu d'artifices
Allez, montre-leur ce que tu vaux
Fais-les faire des "oh oh oh"
Pendant que tu tires dans le ciel-el-el

Bébé, t'es un feu d'artifices
Allez, laisse éclater tes couleurs
Fais-leur faire des "oh oh oh"
Tu vas les faire tomber en admiration-tion-tion

Boum, boum, boum
Même plus brillant que la lune, lune, lune
Ça à toujours été en toi, toi, toi
Et maintenant il est temps de le laisser sortir-tir-tir

Parce que bébé t'es un feu d'artifices
Allez, montre-leur ce que tu vaux
Fais-les faire des "oh oh oh"
Pendant que tu tires dans le ciel-el-el

Bébé, t'es un feu d'artifices
Allez, laisse éclater tes couleurs
Fais-leur faire des "oh oh oh"
Tu vas les faire tomber en admiration-tion-tion

Boum, boum, boum
Même plus brillant que la lune, lune, lune
Boum, boum, boum
Même plus brillant que la lune, lune, lune


 9 
 le: 03 Novembre 2019 à 14:16:01 
Démarré par Izazen - Dernier message par Izazen


Alicia Keys – Brand new me








Une toute nouvelle facette de moi


Ca fait longtemps maintenant, que je ne suis plus celle que
j'étais
Tu as l'air surpris, mais tes mots ne me font plus mal
J'avais prévu de te le dire, mais on dirait que ça a l'air
clair
Ne t'énerve pas, c'est juste une toute nouvelle moi
Ca ne peut pas être mauvais, j'ai trouvé un tout nouveau
genre de liberté

Fais attention avec ton ego, c'est à lui que tu devrais en
vouloir
J'ai du récupérer mon cœur
Dieu sait que quelque chose doit changer
Je pensais que tu serais heureux
J'ai enfin trouvé la chose dont j'avais besoin, pourquoi
ça te rend fou
C'est juste une toute nouvelle moi
Ce n'est jamais mauvais, j'ai trouvé un tout nouveau genre
de liberté

Oh, j'ai du marcher une longue route pour arriver jusque

Il a fallu que je sois courageuse, tres courageuse
Il y avait trop d'excuses, trop de mensonges
Ne sois pas surpris, ne sois pas surpris

Si je m'impose un peu plus
Si je te contredis quand tu as tort
Si je m'impose un peu plus
Si tu as remarqué que j'étais différente
Ne le prends pas pour toi
Ne t'énerve pas, c'est juste une toute nouvelle facette de
moi

Hey, si t'étais vraiment un ami, tu chercherais à me
connaitre encore une fois
Si tu en valais la peine
Tu serais heureux de me voir avec le sourire
Je ne m'attends pas à ce que tu sois désolé
Je suis trop occupée a me chercher
Et ça y est
Je me suis je me suis trouvée ouais
Et j'ai pas besoin de ton avis
Je n'attends pas ton accord
J ne serais peut être jamais parfaite, mais au moins je
sais que j'ai du courage
Maintenant mon cœur est ouvert
Et je peux enfin respirer
Ne t'énerve pas c'est juste un tout nouveau genre de
liberté
Il n'y a rien de mauvais, j'ai juste trouvé une toute
nouvelle facette de moi
Ne t'énerve pas, c'est juste une toute nouvelle facette de
moi...


 10 
 le: 29 Octobre 2019 à 17:58:07 
Démarré par Guy H - Dernier message par Guy H
Gaston Bachelard ceci :

"  La lumière ne fait donc rien.
Elle attend l’œil.
Elle attend l’âme ".


Dans  La psychanalyse du feu.

Pages: [1] 2 3 ... 10
Izazen  |  Messages récents


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.499 secondes avec 15 requêtes.