Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
15 Novembre 2019 à 01:50:00

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations (Modérateurs: Izazen, Guy H)  |  Fil de discussion: Le Yi Jing 0 Membres et 3 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Le Yi Jing  (Lu 8370 fois)
Guy H
Modérateur
Grappe de parlotte
***
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 249


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Le Yi Jing
« le: 11 Novembre 2007 à 12:53:21 »

 " Si l’on comprend la manière dont l’arbre se concentre dans la graine, on comprend le déploiement futur de la graine en arbre ".       ( I Jing )

Depuis que je connais cette formule, j’ai pratiqué et en suis convaincu. (Guy H)


Bon ça y est , je me décide
de déposer un peu de mes connaissances sur le livre.

Livre énigmatique au premier abord.
" Il s'ouvre ou ne s'ouvre pas " disent encore plusieurs auteurs.

Bien sur qu'il y est contenu tout un mécanisme VIVANT ,
 la marche infinie des énergies Yin et Yang,
 leur interactivité, même s' il ne reste qu'une infime goutte de Yin,
 le Yang ne l'emporte pas et inversement.

Introduction spontanée que celle que je vous dépose ici et maintenant.
telle est mon chemin.
Mon voyage de " voyageur " sur des chemins où parfois il nous est demandé de marquer un arrêt...parfois d'opérer une dynamique.

Ce Livre des Transformations représente la Roue de la Vie.
Composée de 64 situations, celles-ci se trouvent organisées selon un ordre défini comme le sont les saisons de l'année.

Ce livre pour en comprendre les rouages, cela suggère une approche emprunte d'une grande humilité, puis par des observations répétées comme des entraînements successifs, notre oeil REGARDE autrement ces rouages !

 " Voir le grand dans le petit "
et inversement est aussi une autre devise des aficionados du livre.

Planté le décors de ce livre n'est pas simple.

Il peut faire écarter les lecteurs dans un premier temps.
C'est chose naturelle pour beaucoup d'entre les occidentaux qui pensent qu'il faut d'abord être "versé" baigné dans la philosophie orientale pour comprendre.

De plus comme il y a eu en quarante années,
 des versions si différentes les unes des autres,
celles qui nous permettent de nous  "approcher" et
de nous ouvrir à lui avant que ce LIVRE ne s'ouvre ensuite;
elles se comptent sur les doigts des deux mains .

Ce sera tout pour ce dimanche de commémoration ... de la VIE.

( A SUIVRE )........Guy H







« Dernière édition: 11 Novembre 2007 à 17:51:28 par Guy H » Journalisée
Guy H
Modérateur
Grappe de parlotte
***
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 249


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Le Yi Jing
« Répondre #1 le: 06 Mai 2008 à 00:23:01 »

Et voilà c'est parti.

Enfin... ( A SUIVRE ) débute.

" La plus belle des manières pour connaître un livre,
 c'est de le lire."

( Guy H)

Toutefois il existe tellement de versions, que l'on peut se demander...
lirions nous celle de "derrière les fagots " ou plutôt la plus récente ,

celle qui se vend bien, qui fait fureur... la plus originale ?

Ou plutôt celle dont nulle personne ne parle ,
 celle par exemple du plus grand des initiés,
vous savez cette version de l'ermite
des cavernes vivant dans le fin fond des alpes suisse.
( Version, soit dite en passant , achetée au prix du poids de la neige).

Bref je m'é gare de Lyon !

Donc ce livre vieux depuis disons 3 000 ans est et demeure une énigme pour bien des occidentaux et une sorte de divination pour des orientaux qui ont laissé le temps passé jusqu'à en devenir autiste..;
 alors que né en Chine ( le livre).

C'est dire que ce livre a été laissé en l'état avec des phrases
qui font encore sourire,
phrases parfois incohérentes, empruntes
de mysticisme... de mystériosité,
 si ce mot je le fait naître c'est qu'il nous manque dans notre langue des mots existant " ailleurs " !
Ce Yi Jing ( ou encore écrit Yi King),
 ne contient qu'une vingtaine de pages blanches en caractères chinois alors que nos traductions parfois fastidieuses font consommer beaucoup de pâte à papier !

Alors... ... !

Quelle version choisir pour s'en imprégner?
Le choix est à soi !

Il en existe à ce jour une bonne centaine... dont une bonne quinzaine d'appréciable.
Le mien ( mon livre) fut inscrit en 1970 dans mon chemin, lors d'un hiver de janvier , à la suite
d'une conférence sur le Yi King par Paul Iki .

Et la seule de l'époque sur le "marché" était celle des Editions Médicis, la version de Richard Wilhelm avec une traduction de E.Perrot.

Acquise en deux temps ( car deux tomes furent publiés séparément), elle fut suivie par la suite de bien belles autres, à narrer prochainement.
Et hélas sans la préface de C.G.Jung... (que je lus bien plus tard)
qui ne fut pas reproduite sauf dans la version anglaise.


Mais voilà c'est un long fleuve tranquille que je vous révèle...
laissons le cooler !

( A SUIVRE )


Guy H comme Hach che fou lavé di !


Journalisée
Guy H
Modérateur
Grappe de parlotte
***
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 249


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Le Yi Jing
« Répondre #2 le: 07 Mai 2008 à 00:19:15 »


( A SUIVRE ) 2

" La plus belle des manières pour connaître un livre,
 c'est de le lire."
( Guy H)


Et donc avant de lire cet ouvrage, ce livre des transformations, il convient aussi d'être imprégné de deux mots Yin et Yang, nous dirions " imprégné " de l'interaction de ces deux mots.

Un fil conducteur… la cuisine, l’alimentation et quoi de plus simple que d’apprendre que tel ou tel légume, fruits épice etc.. est  de nature Yin ou Yang et qu’avec une transformations par le froid ou la chaleur il est modifié pour obtenir l’effet inverse que celui que nous lui prêtons d’ordinaire.

Je cite un exemple c’est celui de l’aubergine.
Le rapport sodium sur potassium est un taux trop Yin,
donc néfaste si nous en consommons une quantité importante régulièrement.
Mais voilà si sa nature est trop YIN, comment lui donner des effets positifs ?
En brûlant ce légume.
Lui faisant ressortir son Yang jusqu’à le calciner le réduire en poudre, puis ajoutant un peu de sel et du dentifrice, nous en faisons un très bon produit pour combattre les caries.

Je m’adonnai alors à la macrobiotique, juste le temps de confirmer que ces interaction des éléments Yin et Yang sont omniprésentes partout, il n’y a pas d’espace où elles ne sont pas.
Les saisons sont là pour nous le faire rappeler comme nos agriculteurs en sont bien inspirés !

Action- immobilisme, froid chaud, haut bas, homme femme, dans l’infiniment petit ou grand Yin et Yang sont présents.

La macrobiotique , je dirais passage obligé pour ma part, la cuisine macrobiotique et l’alimentation macrobiotique.
J’appris à boire mes aliments et manger mes boissons.
Si si  essayez donc !

Voilà pour vous situer le décors de mes débuts et comme dans le « LIVRE » nous aurons à parler des passages où il est fait mention de l’alimentation… lire des livres en est une…

Alors j’appris à manger quotidiennement ce livre, à le poser,
faire pause puis le reprendre sans qu’il ait pu perdre de mon assiduité.

S’installer dans la durée n’est pas chose facile face au quotidien ( familial – social – professionnel ) mais c’est cela la découverte d’un livre,
emprunte d’une dose d’opiniâtreté comme pour la lecture d’un polar ou roman, la fin nous tient en haleine,
 et voilà qu’après bien des années de lecture du Yi Jing,
 je n’en ai pas encore vu de fin.

Cette alimentation me fit donc acheter progressivement tout ce qui s’écrivait autour du Livre,
tout et ensuite n’importe quoi, oui les petits livres comme les grands
où à plusieurs reprises le livre était montré comme un livre de divination révélant passé comme avenir.

Malheureusement ces livres ( de vulgarisation comme « Votre avenir révélé ») se sont bien vendus et suis assuré qu’encore bien d’autres sont en devenir.


Alimentation, de l’esprit , alimentation du corps tout une préparation nécessaire à trouver le goût puis reconnaître le goût des TRANSFORMATIONS ?

S’il est des auteurs de Yi Jing qui peuvent s’enorgueillir d’avoir réaliser la dernière des versions la plus « top », en « grattant » un peu, nous nous apercevons que nous n’apprenons pas grand-chose de nouveau.

Mais il y a toutefois d’agréables découvertes dernièrement, celle d’une version de juillet 2007 où l’auteur fait mention d’une autre catégorie d’hexagramme « rattaché » appelé  hexagramme « aux aguets », j’en dirais quelques mots plus tard..


… s’approcher du Livre c’est également s’éloigner des versions du Livre
qui peuvent être lues bien sur mais pour l’amusement sans plus.
je m'éloigne petit à petit de la sève du Livre, les Hexagrammes !

Bien mais qu’est-ce un hexagramme ? 


( A SUIVRE )…   Guy H comme Holi
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3490



Voir le profil
Re : Le Yi Jing
« Répondre #3 le: 06 Mars 2010 à 17:57:34 »



Yi-jing, qu'est-ce que c'est? par Cyrille Javary




Journalisée
Guy H
Modérateur
Grappe de parlotte
***
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 249


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Le Yi Jing
« Répondre #4 le: 28 Avril 2010 à 22:36:57 »

Et l'hexagramme dans tout cela ?


Six traits, avec des formules mantiques qui peuvent en laisser pantois plus d'un ou d'une.

Progressivement il faut les lire de bas en haut.
 1 puis 2 3 4 5 ou 6 traits yin ou yang mélés.

Un équilibre s'installe et induit un déséquilibre comme à fleur de peau.
Il y a donc en tout hexagramme une harmonie.

La lecture de ces hexagrammes prend du temps.
Mille manières de les lire.
En une fois, de 1 à 64.
Ou de façon aléatoire.
Ou bien par groupe de trigrammes.

Sachons qu'il n'y a pas un code  de lecture approprié, mais SA façon propre
qui demande une approche lente comme savent faire les saisons, progressivement.

Puis nous laissons ce livre pour X raisons, le présent faisant son chemin.

Et toute la saveur revient lorsque pour une décision à prendre,
 un chemin à tracer,
une orientation à définir,
nous manquons de réflexions harmonieuses..
et nous le relisons ce livre.

Là un éclair nous traverse,
une ondée salvatrice se répand,
un rayon de soleil réchauffe notre pensée...
un arc en ciel apparaît et c'est la bonne idée qui surgit.

L'hexagramme qui voit le jour ( le ou les)
et nous inspire à poser un pas nouveau,
j'ajoute adéquat... est un point posé sur la carte.

Les tiges d'achillée ou les pièces yin/yang ont servit
de sextant, perdu en pleine mer
il nous faut nous repérer, enfin un horizon
est entrevu, un cap est défini....... allons y !



( A SUIVRE)
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations (Modérateurs: Izazen, Guy H)  |  Fil de discussion: Le Yi Jing « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.08 secondes avec 19 requêtes.