Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
13 Juillet 2020 à 19:58:28

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Hexagrammes à lire (Modérateurs: Izazen, Guy H)  |  Fil de discussion: Remédier activement. 0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Remédier activement.  (Lu 4 fois)
Guy H
Modérateur
Liseron du clavier
***
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 175


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Remédier activement.
« le: Hier à 00:44:40 »




18, le travail sur ce qui est corrompu ou remédier
à toute état de délabrement ou dit le corrompu
et 1, l’élan créatif ou yang redoublé.


Ces deux hexagrammes invitent à ne pas présumer des forces pour bâtir des projets, finir un travail de longue haleine comme remédier.
Le H18 et son guide H1 impliquent de se bouger.

Du H18 en événementiel, j’ai eu souvent à ré expliquer
 à des personnes qui se retrouvaient confrontées à cette situation
de leur avouer de rompre rapidement
 avec leurs habitudes. Leur avoir dit que c’est en eux,
 par un lâcher prise que se trouve la solution à leur problème,
en un combat intérieur puis extérieur. Difficulté sensible à capter, accepter mais si un élan yang est atteint alors la réussite est au bout du chemin.

Pour éclairer ce H18 est exposé une partie de la version de Ma Deva Padma
par le Yin…puis du yang en surgit avec le H1. Belle harmonie.



18. Le travail sur ce qui a été corrompu ou remédier.

Le trigramme Vent est surmonté du trigramme Montagne.
Le vent au pied de la montagne, se heurte à elle, alors il repart en sens opposé.
Bouleversement, inquiétude, trouble, il est temps de revenir à l’ordre naturel.
Et remettre de l’ordre à ce qui a été corrompu n’est pas aisé.

Les mots : guérison – réparation – corrections des erreurs passées – épuration de la corruption – restauration de l’équilibre – action responsable.

Mais aussi :
Venin, poison, sortilège. Séduire, ensorceler.
Cause de désordre, affaire.

Autres symboles :
Un vase dans lequel se trouvent trois insectes venimeux – poison – venin – périmé – sortilège – séduire – ensorceler – nettoyer et canaliser – remettre de l’ordre.

Le Ricci : passage à l’action, moment où l’on entre en action.


De Ma Deva Padma : ".../...  Si vous placez les restes de votre dîner dans le réfrigérateur et les y laissez plusieurs jours, ils finissent par moisir et sentir mauvais.
La même chose se produit avec les erreurs et les difficultés que nous refusons de regarder en face.
Nous pouvons prétendre n’en rien savoir ou les couvrir du parfum de situations plus plaisantes.
Mais toutes nos erreurs et difficultés sont des opportunités pour apprendre et,
 quand la date de péremption est dépassée,
 l’odeur de pourriture trouve toujours le moyen de se répandre
jusque dans les moindres recoins de la maison.

Quand cela se produit, il est temps de regarder la réalité en face.
Tout nouvel effort visant à couvrir de fleurs cette putréfaction ou
 la justifier sera vain.
L’instant de vérité est arrivé et il n’est plus possible de vous y soustraire : la situation doit cesser.

En premier lieu, il convient de regarder à l’intérieur de soi-même,
 sans rien nier ni embellir,
 pour voir la part qui vous revient dans la dégénérescence actuelle.

Il est de la plus grande importance de prendre le temps d’identifier soigneusement,
dans votre manière de penser,
toute habitude malsaine ayant contribué à cette spirale descendante car,
 tant que ce travail n’est pas accompli en premier,
rien d’autre ne peut changer.

En corrigeant votre tendance à faire des suppositions,
à remettre à demain ou à prétendre être indifférent,
 vous commencez à rétablir l’équilibre.

Du plus profond de votre être,
 une onde se propage et rayonne vers l’extérieur,
le processus de guérison peut alors commencer.

Trouver la façon de remédier aux situations malsaines
exige d’être patient (vu que l’état de corruption a des années d’existence)
et tolérant à l’égard des insuffisances et
des limites qui sont les vôtres ou celles des autres.

Si la négligence d’autrui a, en partie, contribué à cette décadence,
il est sage d’éviter des confrontations directes.
 (Pot de terre contre pot de fer).
Il revient à chacun, à sa manière, d’apprendre sa propre leçon…/..."


Le message du H18,
s’adresse en premier lieu à celui qui reçoit  une demande forte de changer et
 l’invite à accomplir le travail intérieur nécessaire
 pour éviter qu’à l’avenir cette situation ne se reproduise.

Après un examen attentif, basé sur le détachement et la contemplation,
 il est manifestement nécessaire de prendre du recul vis-à-vis
de l’ensemble de la situation,
cela ne peut se régler par colère ou par vengeance comme cela est le cas en de rares situations.

Au lieu de cela, considérez
ce repli comme une période reconstituante ,
destinée à faire le ménage en soi-même.
S'attelant sincèrement à cette tâche, on favorise,
sur une plus grande échelle,
 le retour à l’équilibre et
servant à d'autres d’exemple positif.

Chacun a été témoin, à travers les médias ou de façon directe,
de la tragédie des désastres écologiques dus à la négligence humaine ;
la plupart d’entre nous n’étant pas directement responsables de ces catastrophes,
mais globalement, nous y contribuons tous,
 à un moment ou à un autre, directement ou indirectement
par nos manières irresponsables de penser ou d’agir.
Notre attitude intérieure induit la réalité de tragédies, drames voire même d’épidémies.

Nous créons des marées noires dans nos relations et
 laissons des produits toxiques se répandre dans nos esprits.
Et de déverser des ordures mentales sur les êtres
 que nous aimons, sur nos amis et nos voisins.
Nous permettons au feu de nos émotions de se propager,
 détruisant tout sur son chemin.
Un travail de nettoyage doit être déclenché
comme le retour à l’équilibre dans son petit égo.

Accordons-lui tout notre amour et toute attention.

"Sachez pardonner et être totalement diligent "
dit la formule consacrée.

Le monde ne s'en sentira que mieux.
Quoique Luther apportait une réplique au pardon avec cette citation :
" le pardon est trop facile
 alors que le repentir l’est beaucoup moins. "


La situation de ce H18 est à l’image de ces vers grouillants dans un récipients
(vers, serpents et scorpions). On est dans les difficultés, la confusion :
 "le délabrement est à son comble "
dit le Yi Jing.
"  Toutes choses sont secouées et bouleversées ".
Sylvie Verbois ajoute une pointe d’optimisme par :

/…L’insecte est transition :
 s’il s’immisce dans le corps de l’homme, par le biais de son sang,
 c’est que l’organisme doit être " remanié ";
 signe avertisseur que quelque chose de corrompu
ou d’invisible évolue silencieusement dans un organe
(ou dans un état d’être)."

La personne qui commence un travail (anti-corruption) d’abord se met à réfléchir et à revenir en arrière pour analyser les causes qui ont produit ce résultat.

C’est dans la paix et le repos qu’elle comprend les erreurs passées.
A partir de là, afin de ne pas s’exposer à tomber rapidement
 dans une nouvelle période de décadence,
elle trouve comment mener son action
 en prévoyant les conséquences logiques.

Le désordre redevient ordre.

" Mais si la méditation, ne prévoit pas les conséquences lointaines,
le genre de maux futurs persistera ".


Parmi toutes les difficultés qui peuvent naître,
 la plus grave est celle qui consiste à se gouverner
soi-même et à gouverner les hommes.
Et gouverner, pardonner, avec quelle aide ?
Comment une telle " difficulté " peut-elle être guidée ?

Pour accomplir un travail et remettre de l’ordre
de freiner avec fermeté … …
il y a une leçon nouvelle à apprendre et d’orienter son regard
différent de celui d'hier… adopter ce regard nouveau c'est un peu écouter une phrase mantique du Livre :
"  Réfléchir trois jours avant, trois jours après, puis réformer ou reformuler la question ".

 Comment une telle " difficulté " peut-elle être guidée ?
Pour accomplir un travail de remédier,
le guide exprime sa grande vue sur le long terme…
 pas forcément par une dynamique (yang –visible)
 mais une réflexion dynamique (yin- invisible).

La réflexion nécessaire aux changement profonds est de limiter
les actions à entreprendre et pas forcément de fermer une frontière lorsqu’
une épidémie fait rage.
Il n’existe pas de ligne « Maginot » à construire,
c’est mesurer nos capacités et en convenir
de ne pas prétendre "faire des miracles".

Je retiens l’apport de Paco Alpi et Alain Constantin en ce H18 qui est définit
par le mot « réparation » :
Le vent souffle au pied de la montagne, bientôt l’hiver…
Quand vient le temps des changements, l’époque des changements de temps, il est bon de penser à réparer le toit, sans quoi le vent et les intempéries lui seraient fatales...
S’il y a des vers dans la maîtresse-poutre, il serait temps de la changer.

Mais avant d’agir, réfléchir, pendant trois jours, et après, trois jours aussi, dit le proverbe.
Il y a du changement dans l’air. Autant en prévoir les conséquences. Et corriger ce qui peut l’être.

Après l’hiver viendra le printemps, pourvu que la maison ait résisté.
Consolider, réparer, mais seulement ce qui mérite de l’être.
Inutile de se laisser influencer par les rumeurs.
 Ou par des mirages.

Voici un peu vite résumé ce H18 par cette citation en
« Le Mémoire de la Mue ».
En tout exercice du travail pour remédier
(parfois périlleux avec une part de danger)
une aide est précisée par un guide en face de la réalité.

Le guide apporte un élément concret, rationnel, la créativité
avec le H1 !



L’élan créateur.

L’hexagramme est composé du trigramme Ciel redoublé.
Activité, dynamisme énergique.

Les mots : principe actif yang  - force – ténacité – dynamisme – inspiration – ciel – masculinité – autorité – père .

Mais aussi :
Ciel, firmament. Masculin. Le souverain.
Prononcé GAN, sec, séché par le soleil.

Autres symboles :
Le soleil réveille brumes et germes enfouis dans le sol – évaporation – séchage – le ciel – le souverain – ferme.

Le Ricci : l’élan, le dynamisme fondamental, la puissance active de transformation, considéré comme l’attribut du ciel.


Selon Laozi (Lao tseu) s’il est aisé de décrire le jour et la nuit, il est en revanche difficile de peindre l’aube car il faut y transcrire le mouvement du jour naissant.
L’image représente ce mouvement constant du Soleil levant, de la vie qui émerge sur Terre, du Yang maximums.

Ces six traits Yang composent le Un, c’est la manifestation du Yang.
L’origine de toutes choses, avancement jusqu’à l’état de perfection.
L’énergie vitale exprimée par ce H1 est à l’origine de tout commencement d’activité.
  " La marche du Ciel est puissante
ainsi l’homme de bien se fortifie sans cesse ".


Le Ciel est le souffle inépuisable de l’infini.
Esprit d’émergence et force de renouvellement,
 aptitude à concevoir, à initier, à orienter,
le Ciel est l’image d’un souffle créateur
 qui possède en lui-même la ressource nécessaire
pour aller de l’avant et se perpétuer sans cesse.

Le guide peut surprendre par une activité au-delà de la norme
 elle est un "souffle" nouveau dont les effets visibles
 (de nouvelles manières de se tenir en communauté) font la vertu de l’homme de bien.

Et par ce bel élan créateur tel que le UN,
c’est comme se placer sur la grille d’un cycle nouveau
 celui d’une libération ininterrompue dynamique
et d’aller plus tard vers la connaissance de cette fusion de deux éléments fondamentaux
 à la vie Feu et Eau qui mènent au H63.
 
François Cheng dit à propos du " souffle " YANG:

"Quelque part, un souffle d’avant vie cherche à se muer en chant.
A cet effet ce souffle a besoin de prendre possession, parmi les hommes,
de quelques êtres assez résistants pour supporter sa terrifiante pression,
assez tenaces pour se laisser pousser plus loin qu’eux-mêmes."


Avec ce guide, aux artistes de s'exprimer
et de nous pousser en un bel élan créateur vers joie et bonheur,
 avec une productivité hors norme.
On se lâche.
" Pour rester en harmonie avec le cours des choses et
 bénéficier ainsi des ressources infinies du flux cosmique,
il est utile de demeurer sur le qui-vive à tout ce qui surgit.
Le pouvoir nous est donné d’être à notre tour un élément d’inspiration.
C’est de penser grand jusqu’à rassembler un voisin, un ami, un proche ou éloigné. "

Dès que le UN paraît c’est de l’harmonie en conserve dit-on.
 Le ciel donne une leçon de constance
et produit une création ferme et définitive.

Être en mesure de "partir au quart de tour" ,
de s’exalter sans trop dépasser la mesure (en fait de se lâcher agréablement)
d’échanger avec un grand potentiel de créativité tout azimut,
c’est qu’une rencontre a lieu avec du yang on réunit à qui mieux mieux.

L’idéogramme signifie aussi décider, régler, prendre des mesures (yang),
c’est l’autre tentation à laquelle il faut résister,
celle de vouloir s’affirmer brutalement sans tenir compte du contexte ou des usages,
alors qu’il s’agit d’avancer sans se raidir en veillant à garder l’attitude requise, souple
pour remédier en profondeur.

De la souplesse pour gouverner voilà ce que le guide délivre en ce H1,
car si nous nous approchons du Ciel, (c’est-à-dire d'une force dynamique)
cela ne doit pas se faire de manière désinvolte mais en respectant les rituels,
c’est-à-dire en respectant les événements tels qu’ils arrivent.

 On n’approche pas impunément la puissance du Ciel.
 On n’éveille pas ingénument le tigre en soi,
d'où l'expression chinoise de ne pas marcher sur la queue du tigre.
Tutoyer la souveraineté exige acuité et souplesse.

Seul l’être grand (sage) sait transformer l’aspiration en véritable vouloir…
le vouloir de paix et sa marche se conforme avec cette aspiration !
Tout pas peut alors être ferme et à la fois souple,
A chacun de choisir la Voie … … ou Tao,
contre vents et marées comme l’est le temps
et laisser faire ensuite le temps au temps.

Dès lors un grand potentiel de s’exprimer, d'où nous pouvons émettre cette pensée:
 "  Ô qu'il est bon d’accomplir un potentiel réfléchi et choisir ensuite son chemin" ou ses alliances.
Ce que l’instant (inattendu, spontané) a suscité,
c’est le temps qui en révèle le bien-fondé et la teneur !

Ô combien l’univers est bien fait entre ce yin et ce yang ,
 alors tout est en place, dans l’instant présent.......
rien ne déborde plus si ce n'est que l'harmonie .

Magistral enseignement pour réunir et de démontrer qu’une dynamique préparée en son cœur, de consommer avec son cœur
il se libère une harmonie universelle des partages, mêmes opposés.
Cela devient une célébration, l’accord se fait……/…avec l’aide du Ciel.

Quelques indications du symbolisme des trigrammes :
H18 : le trigramme Vent (ou bois) en bas est surmonté du trigramme Montagne.
H1 : le trigramme Ciel est en bas comme en haut.

Si un travail de sape est en cours (poussé par le vent et par-delà les frontières terrestres) il se trouve contraint à une stabilisation, (la montagne) d’où un besoin d’empêcher à toute corruption sa progression, voire la stopper.
H1 c’est le ciel et une force au-delà de la norme qui agit avec cette puissante volonté Yang.
Ce H1 parvient à composer pour remédier tellement son énergie aplanie toute les montagnes..

Si une montagne de terre, propose une réceptivité nécessaire à tout objectif pour remédier,
la dynamique yang associée est de nature à harmoniser les objectifs.

En la version « Mémoire de la Mue » Paco Alpi et Alan Constantin donnent un
éclairage à cette association H18 et H1 avec le paradoxe de la parole :
…/…
Entre la réserve et l’affirmation, entre l’excès et le manque,
 le guide apprend qu’en certaines circonstances subtiles,
 il est recommandé de s’en tenir qu’à de petites actions
et parfois de prononcer un :  non
 et cela sans que nous rejetions
la différence exprimée par autrui.
Même avec une certaine paix intérieure…
 il aura exprimé un non qui n’est plus dualité,
puisqu’il l’aura exprimé avec un grand sentiment.


Dire un NON ferme c’est traiter de manière forte des temps de corruption ou
la propagation d’une épidémie.
Cela pose le souci principal, de remonter le temps,
 le temps où tout a commencé.
Delà on se donne les moyens de remédier en commençant petit.
D’emblée on ne bouleverse pas
on se donne du temps.
Travail de recherche par exemple en laboratoire et peut-être
par la même occasion de stopper une infodémie (dixit l’ OMS).




Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées
 apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire à cette étude.]
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Hexagrammes à lire (Modérateurs: Izazen, Guy H)  |  Fil de discussion: Remédier activement. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 6.361 secondes avec 21 requêtes.