Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
02 Juin 2020 à 00:56:58

Izazen  |  Au jardin des échanges  |  Aux nouvelles, actualité, découvertes  |  Psychologie (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: La PNL au quotidien 0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: La PNL au quotidien  (Lu 8039 fois)
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2261



Voir le profil
La PNL au quotidien
« le: 30 Septembre 2013 à 19:06:02 »






Calibrer, c'est une technique qui consiste à repérer chez un individu des indicateurs non verbaux que l'on sait être associés chez lui à un certain état interne. L'état interne est l'état dans lequel se trouve une personne à un moment donnée. Il traduit son adapation à l'environnement: gaité, tristesse, concentration, doute, sécurité, certitude, anxiété, bonheur... A chaque instant, ce que vit quelqu'un intérieurement se compose d'une multitude d'associations de circuits neuronaux d'où émergent des images, des sons, des sensations, des sentiments, des émotions, etc..., qui se révèlent extérieurement par un comportement dont on peut décrire les composantes non verbales. Par ex si Untel est en colère et le dit ouvertement. Ce faisant, il décrit verbalement cette colère et ce qu'il vit au fond de lui-même. Non verbalement, il offre à l'observateur des dizaines d'indicateurs comportementaux et micro-comportementaux:



 - gestes (brusques, vifs, index pointé vers l'interlocuteur);

- posture (allers et retours dans la pièce);

- visage (peau blême, narines battantes, fréquentes contractures des mâchoires, bouche étroite, lèvres pincées);

- regard (sourcils froncés, ride verticale entre les sourcils, mouvements rapides des yeux);

- respiration (forte, sonore, pas de soupir).




Toutes ces caractéristiques comportementales sont celles de la colère chez Untel. Si + tard nous voyons Untel manifester les mêmes signes extérieurs, et quand bien même nous n'entendrions rien de ses paroles, nous pourrions néanmoins dire à coup sûr qu'il est de nouveau dans le même état interne de colère. Le trait est un peu poussé dans cet ex, pourtant, nous savons repérer des choses + fines. Qui n'a jamais dit:

"Quand il m'a salué, j'ai bien vu

qu'il y avait quelque chose qui ne collait pas!"





Cette compétence semi-consciente à reconnaître des discordances entre le verbal et le non-berbal que nous avons acquise depuis l'enfance.

Une mère fait involontairement mal à son enfant de 6ans qui manifeste sa colère et va bouder dans un coin de la pièce. La maman, ennuyée, s'approche pour le prendre dans ses bras; l'enfant la repousse en se tournant encore plus vers le mur. La maman change alors de tactique et se met à parler à l'enfant, expliquant une fois encore les causes de son erreur, sa peine de l'avoir blessé, ce qu'elle propose de faire pour réparer. Petit à petit elle voit le visage  de l'enfant changer, il se détend, la barre des sourcils froncés recule, sa tête s'incline, la rougeur des joues diminue, et maman voit disparaître les signes non verbaux de la colère et de la bouderie et réapparaître ceux de la bonne humeur. Alors, elle peut s'approcher de l'enfant, dont l'état interne a effectivement changé et qui accepte le contact.

La calibration permet de reconnaître un état interne chez un individu et ce, de façon très fiable, puisqu'un grand nombre des paramètres identifiés sont difficilement maîtrisables par ce dernier. Il ne peut agir dessus. En effet, vous pouvez essayer de dissimuler une émotion verbalement et éviter de faire certains gestes, mais vous n'aurez pas prise sur des micro-comportements dont vous n'avez aucunement conscience. Si nous avons calibré chez une personne un "état de détente" (par ex, écouter de la musique dans une ambiance qui lui est agréable) et que nous avons besoin, dans le cadre d'une thérapie, qu'elle entre à nouveau dans cet état, nous pourrons ainsi vérifier facilement par la calibration si elle y est bien, quitte à l'aider à retrouver cet état.




Prenons par ex un cas dans le contexte commercial: une société de formation et de conseil envoie un consultant auprès d'un responsable d'entreprise dans le but d'étatblir une collaboration. Durant toute la phase de découverte de ce client potentiel, le consultant l'interroge sur les formations qu'il a déjà mises en place. Il peut alors calibrer facilement ce qui correspond aux états "satisfait" et "insatisfait" de ce client. Quand à son tour il tracera les grandes lignes de son projet de collaboration, il pourra vérifier à chaque instant et sans que ce client parle, le degré d'approbation de ce dernier. Là encore, la synchronisation verbale et non verbale aide puissamment à garder un climat de confiance propice à un dialogue riche et ouvert.




Que peut-on calibrer?

Certains indicateurs d'état intense sont très faciles à repérer, d'autres sont + subtils à distinguer. Les paramètres évidents sont:

- la posture générale;

- les gestes;

- les expressions contrastées du visage;

et les paramètres plus fins:

- la coloration de la peau;

- les plis et rides du visage;

- la brillance du regard;

- la taille des pupilles;

- les mouvements fins des sourcils;

- les battements des cils;

- toutes les positions des paupières et leurs mouvements;

- les mouvements des narines;

- la coloration et la taille des lèvres, leurs mimiques, leurs mouvements involontaires (mordillements, etc...)

- le menton (coloration et mouvements);

- l'inclinaison de la tête, les hochements, etc...;

- la voix: débit (rapidité), rythme (fluide, haché, régulier, saccadé...), volume (faible, moyen ou fort);

- la respiration (+ spécialement dans la relation thérapeutique) qui peut être abdominale, thoracique, superficielle, profonde, régulière ou saccadée et entrecoupée de pauses ou de soupirs;

- les petits mouvements involontaires de certains muscles (aux doigts, au visage) ou de veines superficielles (aux tempes).

Michael Brooks


Récompensons tout de suite ceux qui auront eu le courage de lire cette liste: vous n'aurez pas tout à calibrer! Le + important est de noter les modifications d'un ou plusieurs paramètres, au moment où la personne change d'état interne. Par ex: Untel discute avec vous d'un sujet qui lui tient très à coeur. Vous soutenez un avis contraire au sien. Au cours de l'échange vous voyez apparaître des modifications sur le visage de Untel: sa peau devient blême, il contracte la mâchoire, ses narines battent 2 ou 3x et une ligne verticale se forme entre ses sourcils. Vous savez depuis peu que ce sont les paramètres de la colère chez cet homme. Vous pouvez alors en tenir compte pour gérer cette phase du dialogue. Si vous ne le saviez pas, mais que vous ayez noté ces modifications, vous pourrez alors vérifier tout de suite la nature de ces changements de calibration en posant une question simple et directe:

"Untel, j'ai l'impression que mon propos vous surprend ou vous choque, est-ce que je me trompe?"

Peu importe la formulation, l'essentiel est de ne pas vous comporter comme s'il ne s'était rien passé. Ce serait le meilleur moyen de mal communiquer.

En thérapie, notamment en hypnose ou en relaxation, il est habituel de se guider sur la respiration ou des variations de petits paramètres du visage pour conduire la séance.




Auteur :  N.Bidot et B.Morat
Journalisée
Moguilev
Graine de timide
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 25



Voir le profil
Re : La PNL au quotidien
« Répondre #1 le: 03 Octobre 2013 à 20:19:39 »

La PNL au quotidien sans doute mais sur un forum, pas facile à mettre en oeuvre. Heureusement qu'il y a quelques emoticons pour ceux qui veulent bien les utiliser.

Ceci dit le sujet m'intéresse en ce moment.
Sachant que je suis plutôt considéré comme "carré", c'est à did qu'en fait je suis souvent factuel. Si on me dis oui, c'est oui, non c'est non, je m'interdis toute interprétation et je prends les choses littéralement.
J'ai donc des progrès à faire pour la communication non verbale.
Alors je ne pense pas que ça s'apprenne vraiment, mais sans doute ça se travaille, ce que j'essaie de faire ....
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2261



Voir le profil
Re : La PNL au quotidien
« Répondre #2 le: 03 Octobre 2013 à 22:20:19 »


Je fonctionne également de manière carré mais plutôt dans le sens et suis parfois trop premier degré et dans le fonctionnement, je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Imaginez mes déceptions sur le genre humain au fur et à mesure que j'ai grandi  Roulement des yeux
Très mal à l'aise et démunie face à des interlocuteurs menteurs, dissimulateurs, rusés et manipulateurs. Pouvoir les repérer et se détacher du discours m'a grandement interessée.


Dans un premier temps il est très difficile de se détacher du discours dans un dialogue face à face . Etant émotive, j'ai beaucoup de mal à avoir une double lecture et une analyse en même temps de la sincérité du discours. Cela demande un très long entrainement...


Cependant on peut commencer  de manière amusante à distance, en observateur,  en regardant les politiques à la télé,  le mouvement des yeux vers la droite ou la gauche  Roulement des yeux et le mouvement des sourcils Huh



Pour débuter avec les yeux  :





C.V signifie Construction Visuelle, M.V Mémoire Visuelle.



Vous êtes en face de la personne (généralement si vous voulez détecter les mensonges c’est mieux..) et vous posez une question qui fait appel à sa mémoire elle regardera dans la direction MV, c’est à dire à sa gauche (c’est son cerveau droit) donc à votre droite (!) Alors pour éviter les noeuds au cerveau essayez de vous trouver un moyen simple pour mémoriser ces mouvements, n’essayez pas de vous souvenir quelle partie du cerveau fait quoi. Si vous posez une question à une personne et qu’elle va inventer la réponse qu’elle va vous donner, son regard s’orientera vers la droite, votre gauche.

D’après les études de PNL le sigle M.A désigne la mémoire auditive, et donc son opposé C.A comme construction auditive. Question: essayez de vous imaginer le son le plus fort que vous pourriez entendre, le regard se tournera vers C.A (sa droite). A la question à quoi ressemblait la voix de votre grand-mère, le regard s’orientera vers la gauche (M.A). Si vous ne voulez pas vous casser la tête, deux choses: 1) entrainez vous avec un partenaire ou observez des discussions entre personnes (c’est pas les occasions qui manquent) ou 2) si vous voulez vraiment simplifier les choses, l’orientation du regard vers sa droite est la création, l’invention et l’orientation vers sa gauche est l’appel à la mémoire, a quelque chose de réel.

L’orientation D.I , en bas à (sa) gauche représente le dialogue interne, quelqu’un qui se parle à lui même. L’orientation M.S.F, en bas à (sa) droite représente les sensations.
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des échanges  |  Aux nouvelles, actualité, découvertes  |  Psychologie (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: La PNL au quotidien « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.13 secondes avec 20 requêtes.