Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
23 Juillet 2018 à 10:04:19

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Pas de retard à réaliser, ça marche ! 0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Pas de retard à réaliser, ça marche !  (Lu 931 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 227


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Pas de retard à réaliser, ça marche !
« le: 20 Février 2018 à 02:12:20 »




14, la prospérité ou le grand réalise et
10, marche ou démarche.

De cette association, tous les feux sont au vert.
Un potentiel est là, " grand " et demande à être exprimé,
ça marche !


 

14, prospérité ou faire advenir, le grand réalise, grand avoir ou grande éclipse.

Trigramme ciel en bas et feu en haut ;
C’est une position du feu qui est élevée et fait briller
la lumière au loin.

Le Feu étant au dessus du Ciel.  C’est TA YOU.

Ta montre un homme écartant les bras, et signifie " grand ".
You est l’éclipse de lune : une main, symbole d’action,
 domine un morceau de lune.
C’est une allusion à la " puissance " du soleil et donne le sens
 de " faire venir à l’existence. "
( version A.de Beaucorps et D.Bonpaix.)
TA YOU se traduit par " grande puissance ".
Les grands doivent être justes et se garder des sentiments extrêmes.

Ainsi l’homme de bien en atténuant le négatif et encourageant le bienfaisant,
œuvre en conformité avec le bienveillant mandat du ciel.

Les mots : richesse – heureuse fortune – succès – expression de gratitude en aidant autrui – biens matériels -

Mais aussi :
Grand. Important, grandir. Adulte. Noble. Aîné.

Autres symboles :
Un grand potentiel – grande capacité à faire advenir – un œil au dessus de la foule.

Le Ricci : grande accumulation, moment où les êtres concordent spontanément en répondant à la sollicitation de la douceur.


Trois images…  l’homme, une main ou sa main et la lune.
Cet homme  a un pouvoir sur l’éclipse comme le montre
cette main qui surmonte l’astre (ou soit de la viande).

Une légende asiatique raconte que dans une éclipse, la lune est mangée par un crapaud écarlate.
Or celui-ci est symbole de richesse pour celui qui le prend dans ses bras.
Cette situation de " grand avoir " de biens matériels acquis,
ne  doit pas nous faire fléchir, ni nous " tourner " la tête.
Rien ne se réalisera tout seul.
Il faut avoir la foi, ne compter que sur soi et agir
en évitant toute négligence ou laisser-aller.

Le ciel est le souffle infatigable qui engendre les êtres,
le feu est le mouvement qui les anime et les fait resplendir.
Le ciel amène toutes choses à se manifester,
le feu fait ressortir leur potentiel et leur beauté latente.

Lorsque le feu illumine la puissance céleste,
 aisance et lucidité s’allient pour faire advenir ce qui cherche à éclore.

Avènement dont on peut trouver le signe dans la voûte céleste au moment où,
 dans le ciel constellé d’étoiles,
 l’apparition du premier quartier de la lune
 entre les cornes du Dragon annonce l’équinoxe de printemps.

L’homme de bien a la puissance du ciel et la clarté du feu.
Il ne subit pas le déroulement des phénomènes qui nous assaillent,
 il en côtoie l’émergence.

Se situant ante, à l’orée du fonctionnement des choses,
il apprend à discerner le tout premier indice de leur apparition –
 c’est quand elles sont encore à l’état de germe que l’on peut œuvrer à leur élaboration.

Il est écrit dans le Grand Commentaire du Yi King :

 "  L’infime, c’est l’imperceptible commencement du mouvement,
 le tout premier signe visible du faste ou du néfaste.
 L’homme de bien, dès qu’il voit l’infime,
passe à l’action sans attendre la fin de la journée. "


Seule une extrême perspicacité permet de percevoir ce qui prend forme, et d’en favoriser ou non la naissance ;
 dans ce passage du latent au manifeste,
 l’homme de bien est à même de distinguer le faste et le néfaste,
d’écarter l’erroné et d’œuvrer de concert avec les processus positifs.

Tout comme la clarté se projette en avant du ciel et l’annonce,
 il oriente les évènements en mettant en lumière leur aspect le plus prometteur.
Il aide ainsi les êtres à devenir eux-mêmes en privilégiant
ce qu’ils ont de meilleur.

Anne Cheng à propos de Mencius a eu de bons mots :


"  Notre potentiel, qui est bon,
ne demande qu’à se réaliser,
il est prêt à le faire à tout moment.
Nous ne devenons mauvais qu’à force de l’oublier ou
 de le perdre de vue.
Mais, à la différence de la chute et de la perte du paradis
qui nous sont contés dans la Bible,
il n’y a là rien de définitif.
Autant la réalisation de notre potentiel
n’est jamais acquise une fois pour toutes,
autant sa perte n’est jamais irrémédiable. "


Et quel guide enseigne la maîtrise de ce potentiel si fort
à cette prospérité,
celui qui apprend à se mettre en marche H10.



10 la marche, démarche, conduite juste.

Lac ou Brume est surmonté du Ciel,
le supérieur et l'inférieur se conforment à
l'ordre naturel des choses.
Cela implique de reconnaître ce que nous ne pouvons
ni voir, ni percevoir, ni concevoir.
Seulement par la perception des changements, on vibre
à l’écho de ce qui ne change pas.

Les mots : conduite – conscience de soi – progression avec prudence et sensibilité – comportement correct – action responsable.

Mais aussi :
Soulier. Marcher, marcher sur les pas de quelqu’un.
 Bonheur, chance. Accomplir, pratiquer. Rite. Conduite.

Autres symboles : chaussure – marcher – revenir au corps – acte sexuel – rituel – rituel de régénération du corps – ne pas s’arrêter.

Le Ricci : marche périlleuse, moment où l’on conjure les dangers.


Il y a fondamentalement deux façons de se conduire dans la vie :
 l’une provient de l’ego, l’autre de ce qui est essentiel.

Si acquérir une conscience intérieure, se centrer et intégrer
 ce qui rend apte à agir en fonction de l’essence
nécessite parfois l’effort de tout une vie........
l’hexagramme 10 La marche traduit une situation
dans laquelle la différence entre ces deux modes de comportement
est mise en lumière de façon aiguë.

C’est aussi ce qu’indique l’image du caractère chinois,
un homme suit son chemin,
et se trouve devant plusieurs voies possibles,
dont une seule doit être choisie.
Il s’agit donc de  "bien choisir son chemin".

Les deux trigrammes sont en haut dans le ciel,
le ciel et en bas la brume.
Ciel et brouillard.
 Alors que le ciel éclaire un chemin,
 le brouillard par contre obscurci ce chemin.
 Toute démarche est d’y voir plus clair et
évidement d’emprunter le bon chemin.

Il est dit :

"... implacable, le ciel ordonne et suit son cours,
peu enclin à s’attarder sur ce qui musarde ou le freine.
Vive et légère, la brume entête et séduit,
comme une parole qui insinue ou insiste,
et finirait par l’emporter."


Donc d’un côté, une rigueur qui peut être cruelle,
 de l’autre une insouciance qui frôle l’arrogance :
 une telle rencontre appelle des précautions
 d’où une démarche responsable.
L’idéogramme signifie aussi décider, régler, prendre des mesures.

C’est l’autre tentation à laquelle il faut résister,
celle de vouloir s’affirmer brutalement dans son jugement
sans tenir compte du contexte ou des usages,
alors qu’il s’agit d’avancer sans se raidir
 en veillant à garder l’attitude requise.

Ce H10, fait-il entrevoir
une autre démarche que celle de l’agir…
celle du non agir...pourquoi pas?
Cette notion du non-agir, souvent difficile à comprendre pour les occidentaux,
constitue un des piliers de la pensée taoïste.
 Contrairement à ce que l’on pourrait penser, "le non agir",
n’a rien à voir avec la paresse, la passivité,
ni même avec une propension à la vie contemplative.

Il s’agit plutôt de la capacité à reconnaître les forces en présence
dans une situation donnée et la direction dans lesquelles elles vont,
de façon à conformer son action – ou son inaction –
au flux des énergies extérieures (ici Yin).
C'est ce que l'on peut définir par :

"... et consommer avec son cœur il se libère de l’harmonie !"

  Non agir , c’est ne pas ramer à contrecourant :
 si le contexte est fécond et favorable à l’action,
 le  non agir consiste à suivre le flux porteur
et à travailler pour en concrétiser les potentialités.

En résumé, le non-agir consiste à s’arrêter,
 pour éviter de gaspiller ses forces devant tant d’obstacles.

C’est une belle manière qu’a ce guide de
faire toucher subtilement le mot marche,
 en ne marchant pas si précipitamment devant un miroir aux alouettes.

Il indique une démarche, celle de ne pas bouger,(paradoxalement)
ce qui n'empêche pas de penser les pas
et en l’occurrence être décidé.
Franchir ou ne pas franchir ?
Poser un pas ou le retenir ?

C’est une belle manière qu’a ce H10 de
faire toucher subtilement le mot marche , en ne marchant pas.
Il  indique une démarche, celle de ne pas bouger,
 ce qui ne nous empêche pas de penser nos pas .

Comme si nos pas, en fait s’effaçaient à notre demande.



Il est dit :"... implacable, le ciel ordonne et suit son cours,
peu enclin à s’attarder sur ce qui musarde ou le freine.
Vive et légère, la brume entête et séduit,
comme une parole qui insinue ou insiste, et finirait par l’emporter. "
L'association  H14 et H10
 appelle cependant à avoir une démarche responsable.

L’idéogramme signifie aussi décider, régler, prendre des mesures.
C’est l’autre tentation à laquelle il faut résister,
celle de vouloir s’affirmer brutalement sans tenir compte du contexte ou des usages,
alors qu’il s’agit d’avancer sans se raidir en veillant à garder l’attitude requise.

De la souplesse pour gouverner voilà ce que le guide nous délivre ce jour,
car si nous nous approchons du Ciel, (c’est-à-dire de la force dynamique)
cela ne doit pas se faire de manière désinvolte mais en respectant les rituels.
(C’est-à-dire en respectant les événements tels qu’ils arrivent)

 On n’approche pas impunément la puissance du Ciel.
 On n’éveille pas ingénument le tigre en soi,
d'où l'expression chinoise de ne pas marcher sur la queue du tigre.
Tutoyer la souveraineté exige acuité et souplesse.

Seul l’être grand (sage) sait transformer l’aspiration en véritable vouloir…
le vouloir de paix et sa marche se conforme avec cette aspiration !

Tout pas peut alors être ferme et à la fois souple,
A chacun de choisir la Voie … … ou Tao,
contre vents et marées comme l’est le temps
et laisser faire ensuite le temps au temps.

Dès lors un grand potentiel de s’exprimer, d'où nous pouvons émettre cette pensée:
 "  Ô qu'il est bon d’accomplir un potentiel qui délivre ".

Ainsi le désir d’être conscient de chaque instant (même le plus faste)
fait que le présent fait apparaître l’harmonie.
Vivre le moment présent est une invitation à briller de tous ses feux.
C’est un peu comme laisser Mère Nature à être un modèle et de marcher avec Elle.


 

Guy H


Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3403



Voir le profil
Re : Pas de retard à réaliser, ça marche !
« Répondre #1 le: 20 Février 2018 à 18:07:00 »




Bonjour Guy H, :-)

 Décidément "10 la marche, démarche, conduite juste." sort souvent ces jours-ci et également pour un de mes tirages vendredi dernier à propos de papiers administratifs importants à remplir rapidement, suivi du tirage du 52.

Je l'ai interprété comme un conseil de prudence du à ma position d'infériorité dans la situation et de mettre les formes dans mes écrits...




Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 227


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Pas de retard à réaliser, ça marche !
« Répondre #2 le: 22 Février 2018 à 01:27:38 »

Marche ou démarche sur un plan professionnel ou administratif ?

Reprenant le texte :

C’est aussi ce qu’indique l’image du caractère chinois,
un homme suit son chemin,
et se trouve devant plusieurs voies possibles,
dont une seule doit être choisie.
Il s’agit donc de  "bien choisir son chemin".

[color=blue)Les deux trigrammes sont en haut dans le ciel,
le ciel et en bas la brume.
Ciel et brouillard.
 Alors que le ciel éclaire un chemin,
 le brouillard par contre obscurci ce chemin.
 Toute démarche est d’y voir plus clair et
évidement d’emprunter le bon chemin.

Il y a souvent lors d'un tirage du H10 une décision sur la nouvelle marche à adopter.
Avancer, prendre du recul avant de re avancer ?
Autant de questions qui demandent une réflexion voire une méditation pour une nouvelle orientation.

Parfois il suffit d'une bonne boussole à mettre en fonction en soi.
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Pas de retard à réaliser, ça marche ! « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.197 secondes avec 19 requêtes.