Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
16 Décembre 2018 à 08:46:39

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Se libérer d’une tension dans le brouillard. 0 Membres et 3 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Se libérer d’une tension dans le brouillard.  (Lu 338 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 227


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Se libérer d’une tension dans le brouillard.
« le: 17 Novembre 2018 à 12:08:16 »





40 la libération ou délivrance
 et 36, l’obscurcissement de la lumière ou voilement.



40 la libération ou délivrance.

Le trigramme Eau est surmonté du trigramme Foudre ou Tonnerre.
Si le Tonnerre exprime l’ébranlement, le trigramme Eau évoque le danger.

Les mots : libération – soulagement – approche nouvelle – fin des obstacles – découverte d’une solution – euphorie.

Mais aussi :
Diviser, détacher, délivrer, dénouer.
Expliquer, comprendre. Opinion. Dissiper, dissoudre. Décharger, débarrasser de.
Se soulager, besoin naturel.

Autres symboles :
Une corne – un couteau – des bovins – dénouer – un couteau servant à dénouer les noeuds fortement serrés – délivrer – décharger – détente – relâchement .

Le Ricci : libérations des tensions, moment où l’obstruction cesse et où les forces inhibées retrouvent leur liberté d’action.


L’image à gauche, un homme se penche sur un enchevêtrement.
A droite, l’homme emploi un poinçon en corne de bœuf
(c’est le caractère du mot manifestation).
Il s’agit donc de  " démêler un enchevêtrement. "

Se libérer, c’est sortir d’une situation contraignante et pénible.
C’est mettre fin aux tensions et connaître enfin les joies de la détente.
Cela veut dire aussi vouloir dire que plus rien ne vous retient,
Ce serait alors le détachement total.
Au cœur de la libération il réside le 63,
l’hexa le plus parfait : l’ accomplissement ou l’accompli.
Car après l’accomplissement de toutes les obligations,
 il est possible de se libérer.

Tonnerre et Pluie se stimulent : délivrance.
Ainsi l’homme de bien absout les excès et pardonne les fautes.

Tonnerre et Pluie violente : c’est l’orage, qui libère les tensions et détend l’atmosphère,
 la pluie qui vient laver de ce qui entravait
(C’est le seul trigramme où l’eau est employer pour le mot pluie),
 le tonnerre qui secoue pour emporter ailleurs.

Nous avons là les ingrédients Eau et Feu qui se bousculent et se séparent,
chacun affirmant sa direction :
l’une veut ramener là où les forces s’assemblent,
l’autre veut enclencher du neuf et ne peut attendre.
Éclairs et bourrasques : euphorie de l’orage, qui dissipe les lourdeurs,
 épure l’atmosphère, allège enfin de ce qui encombrait.

Seul l’homme de bien sait voir le lointain et, pour mieux l’inviter,
faire preuve de largesse.
Imitant la pluie qui nettoie et le tonnerre qui réveille,
il absout les fautes, afin que l’inquiétude et le ressentiment s’apaisent.

Face aux excès qui ont généré les tensions,
 qu’ils soient le fruit de l’exigence ou d’une illusion répétée ,
 il (l'homme de bien)pratique le pardon et l’oubli,
 car il connaît la difficulté d’éviter aussi bien l’exagération que le manque.

Se montrer indulgent, avec autrui comme avec soi,
pour voir les complications se dissoudre.
Dénouer, départager : en dégageant le présent du passé,
l’homme de bien lui insuffle déjà un air neuf.


" Ô vous que rafraîchit l’orage,
fraîcheur et gage de fraîcheur…"
Saint-John Perse.

Une conscience d’un lâcher prise a lieu
mais elle n’émerge pas en un éclat et plutôt s’inscrivant dans un brouillard.
Le H36 en parle si bien comme étant un précieux temps de prudence utile.



 36, l’obscurcissement de la lumière.

Le trigramme Feu est en dessous du trigramme Terre.
Le feu est caché, cela convie à la prudence et donne
l’avantage de la connaissance du danger.


Les mots : adoption d’un profil bas – difficultés – regard tourné vers l’intérieur – prudence et modération – atténuation du caractère brillant.

Mais aussi :
Ming : briller, éclairer, lumière, clarté, brillant, lumineux. Lucide, intelligent.
Distinguer clairement. Manifeste, évident.

Yi : Blesser, raser, exterminer. Egal. Peuples non chinois de l’Est.
Etranger. Cacher, invisible.

Autres symboles :
La clarté de la lune à travers la fenêtre – éclairage lunaire – lumière – lucidité – camouflage – intelligent – un arc de très grande taille – blesser – un potentiel caché – un oiseau blessé – gestation – châtiment, retranchement.

Le Ricci : obscurcissement, moment où ce qui est lumineux se voile en pénétrant dans l’obscure et y exerce son influence.


Le soir le soleil semble se noyer dans la mer ou s’enfoncer dans la terre
comme d’être blessé et sur le point de mourir.
En fait, Il se cache, et c’est l’obscurité qui règne,
jusqu’au retour de la lumière qui finira toujours par triompher des ténèbres.
C’est un peu le gage d’une réussite.

C’est ainsi qu’il convient d’agir comme parfois
est associé cet hexagramme avec l’arcane majeur 9
du Tarot, l’Ermite qui n’éclaire de sa lumière
que devant lui et la cache au poursuivant et de plus
 il sonde de son bâton les forces de la terre, le Yin.

La terre est sombre : elle confond les êtres dans sa pénombre
 et les confine dans le froid de l’hiver.
Elle n’aime guère l’éclat qui illumine d’un dessin trop vif, trop lucide, trop tranchant.
Ce qui met l’Homme de bien à savoir calquer
son attitude sur les circonstances,
 on dit qu’il gouverne le vulgaire en
 se servant de l’obscurité pour l’éclairer.
Paradoxal dirions-nous ?

A l’ombre imposée il est donc répondu une ombre choisie.
Un voilement volontaire pour favoriser une lente pénétration, une attraction.

Le guide sait ce qu’il fait,
alors pourquoi s’en plaindre
qu'en l'homme de bien il lui soit demandé une retenue de lumière,
il n’en est pas affecté,
les décrets du Ciel pénètrent partout
 alors mêmes aux endroits les plus ténébreux,
puisque à l’écoute de la Nature, cela se fait chaque jour
cela s’appelle œuvrer dans l’ombre.


Pour l'association de ces deux hexas,
en résumé lors de toute tension libérée cela a lieu souvent au grand jour
 et parfois en cacher l’issue est préférable voire la rendre invisible,
c'est se contenir et adhérer à une attitude de concentration.
L’enjeu fort bien calculé où se trouvent conjugués raison et bon sens.

Comment donc en ce H40 lui est-il imposé de vivre un empêchement ?
Et comment peut-il être vécu ?

En commençant par calmer son mental, ceci
en masquant sa personnalité.
Est-ce se voiler, oui mais cela se fait au grand jour.
Paradoxal, non ?

Que l’harmonie du nouveau cycle ne soit pas montrée au grand jour,
elle en demeure présente, étant un gage de réussite.
La mettre en "veilleuse ",
n’empêche pas de la voir rayonner,
c’est ce qu’il faut comprendre par " y exerce son influence ".

Ma Deva Padma apporte en sa version un propos éloquent, le voici : "
.../...
Nous souvenir que nos perceptions et interprétations sont teintées par nos états d'esprit éclaire non seulement d'une lumière différente ce que nous appelons la réalité,
 mais cela nous aide également à devenir plus responsables de nos actes
et de nos pensées.

Notre état d'esprit est mouvant et transitoire et, lorsque c'est le cas,
 il ne traduit pas la vérité.
Celle-ci est éternelle et immuable;
elle ne vieillit jamais,
elle transcende les limites
du temps et de l'espace.


 Cette association H40- H36 est porteuse de réflexions
afin de puiser en soi, loin des agitations quotidiennes,
l’élaboration d’un retour à une harmonie et non déboucher
 vers un « va t'en guerre ! ».

Les trigrammes sont éloquents.
H40 : le trigramme Eau en bas est surmonté du trigramme Tonnerre.
H36 : le trigramme Feu en bas est surmonté du trigramme Terre.
Les trigrammes explosent de symbolisme.

Si l’insondable, l’imprévisible de l’eau est ajouté au fracas du tonnerre
 pourquoi en serait-il autrement ?
 Si le feu peut être maîtrisé, mis sous le boisseau, sous terre même,
pourquoi en serait-il autrement ?

Toute association d’hexagrammes s’équilibre et il est parfois difficile de s’en rendre compte même lorsque l’adversité s’en mêle.
Est recommandé de garder du sang froid tout en suivant les mouvements produits par les changements,
 l’univers existe par ces changements ininterrompus !

Ils imposent cependant de tendre à rester en harmonie croissante, décroissante,
ce qui permet de connaître les personnes puisant des aspirations d’harmonie
comme d’autres personnes sous l’influence de fils invisibles, imprévisibles, incommensurables.
 
On émet l’idée de procéder avec une conviction très forte
pour transformer les êtres et les choses.
Comme si l’on cache une jolie pièce du puzzle de la vie
et de la garder pour la mettre au jour le moment idéal venu.

Le livre des transformations est si changeant qu’il annonce d’être à l’écoute de ces changements et de les vivre dans le « ici et maintenant ! ».

Avancer dans les difficultés d'un lâcher prise, au grand jour et se cacher du jour,
 n'est pas une contradiction mais une subtilité à partager en soi.
 Autant de subtilités pour œuvrer habilement.
Il en va de la réussite du "grand parcours" de la vie.

D’ouvrir des espaces…
peut-être inconnus et voir émerger en soi de nouvelles capacités
pour le plus grand bien de l’humanité à commencer par œuvrer en coulisses n'est pas une difficulté insurmontable.

En ces H40 et H36 des situations contraignantes sont élucidées
par des espaces qui s’entrouvrent et pour être en accord harmonieux
 la manière d’apprivoiser le mental est la mise en pratique
d’une adaptabilité sans failles.

C’est se soumettre aux convenances du moment.

C’est de l’observation sur un "toit" que tout se joue,
d’un sommet où l’on produit une méditation pour
ne plus être désemparé lorsque l’on se délivre d’un fardeau,
 d’une souffrance
et de trouver à s’engager énergiquement, harmonieusement,
vivre une expérience sous l’influence du temps!

Et de proclamer : " Ô qu'il est bon d’accomplir dans la bonne humeur."

Ces deux H40 et H36 parlent du flux vital
qui poursuit un éternel chemin et fait ouvrir des espaces.

En toute délivrance il y a une perception subtile du détail qui éclaire,
à l’image de l’eau et du feu qui ne se combattent pas et sont complémentaires.
C’est situation est aussi à l’image du vent si haut dans le ciel,
 chassant à la fois les gros nuages comme les tout petits imperceptibles au sol
comme le brouillard
et ainsi de démêler audacieusement un enchevêtrement.



Guy H

[Aparté : les hexagrammes du jour font comme écho aux événements de ce 17 novembre dans le pays.]

Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3407



Voir le profil
Re : Se libérer d’une tension dans le brouillard.
« Répondre #1 le: 18 Novembre 2018 à 19:39:41 »



Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 227


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Se libérer d’une tension dans le brouillard.
« Répondre #2 le: 18 Novembre 2018 à 19:55:58 »

Izazen 
belle photo qui traduit cette lumière voilée
passant tout de même au travers de l'eau.

Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Se libérer d’une tension dans le brouillard. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.288 secondes avec 19 requêtes.