Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
19 Octobre 2019 à 19:45:13

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Prendre le temps de cuisiner pour grandir. 0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Prendre le temps de cuisiner pour grandir.  (Lu 2890 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 247


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Prendre le temps de cuisiner pour grandir.
« le: 16 Février 2019 à 12:51:10 »



50, le chaudron et 19, l'approche ou devenir grand.

Deux beaux hexagrammes à expliquer.
L’un étant un outil H50 (de travail, qui permet aux « recettes » d’être) et
le H19,  un état où l’on grandit en empathie et delà de devenir soi-même grand
par une approche compatissante.

Dans l’ordre de succession des hexas, le H50 est le Bois sous la flamme qui se transforme lentement en braise puis en cendre.
L’effet utile du feu est de cuire ou de brûler.
C’est l’idée symbolique de la cuisson, la transformation par excellence.

Puis après avoir découvert
le lieu de la transformation,
 l’objet du travail et l’opérateur,
il est utile d’engendrer des valeurs à ces transformations.
La Foudre, l’ébranlement de s’exprimer ensuite par le H51 et effraie au premier abord.
 Mais voilà c’est le H19 qui s’y colle en cette association ce samedi.

Si le H19 paraît c’est qu’il revient "sur le devant de la scène" et demande alors à parfaire les transformations, parfaire le manger.

Cette association recommande de ne pas considérer seulement cet
" Athanor " comme une baguette magique…il est bien plus
et comme dans le film d’animation "  Fantasia ",
le personnage de Mickey rappelle le conseil de maîtriser l’usage d’une baguette magique
comme celui du chaudron.

De l’usage du chaudron, la connaissance de ses capacités,
est d’un apport inestimable pour libérer tous les talents,
parfois les transformations obtenues sont stupéfiantes.

J’associe TING, le CHAUDRON à cette lampe magique d’Aladin…
qui permet à tout chaman de pouvoir parler en paraboles
ou d’exploiter le symbolisme dans le quotidien,
sachant que d’importantes transformations
 sont aussi l’œuvre de méditations,
 certaines avec une résultante, une approche opportune qu’est ce H19.



50, le CHAUDRON.



Cette association recommande en fait de maîtriser son
" Athanor ", un chaudron et la connaissance de capacités
 d’un apport inestimable pour libérer les talents
en chacun parfois de manière à acquérir une pratique
pour harmoniser des " repas " de toute sorte.

Chacun a en soi, sans exception un " chaudron "
dans lequel les aliments se laissent transformer
pour s’élever en offrande vers le Ciel
 (dans l’antiquité chinoise c’était pour convier des forces invisibles à venir partager le substrat de cette transformation)
mais en fait pour devenir nourriture du sage.

Chacun sait que la sagesse est un processus évolutif très lent;
ce qui parfois met du temps, parfois se précipite en des circonstances qui ébranlent l’entendement humain ainsi que le mental.


Les mots : alchimie intérieure – maîtrise – renouveau spirituel – réceptacle – rajeunissement – sagesse discriminante –

Mais aussi:
Vase tripode qui servait pour les offrandes et les sacrifices.
Vase rond ou rectangulaire à trois ou quatre pieds pour la cuisson des aliments ou offrandes rituelles. marmite, chaudron.

Autres symboles :
Chaudron – marmite – outil de communication entre les dimensions et les générations – lieu d’échange entre les morts et les vivants – une grosse casserole sur le feu – appeler le nouveau.

Le Ricci : le chaudron dans lequel les aliments se laissent se transformer pour s’élever en offrande
vers le Ciel et devenir la nourriture du sage;
 moment où le faible s’élève vers le fort en s’y conformant, assurant la marche vers le succès.


Ce H50 exprime la nature de cuire et de transformer,
 à l’extérieur immobile et solide,
à l’intérieur dépouillée et vide.

Bois en bas et feu en haut.
Nous savons que le bois alimente le feu,
ainsi s’effectue la cuisson des aliments placés dans le chaudron.
Mais le bois est synonyme de croissance ;
sa poussée, comparable à celle du vent, est l’image de ce qui pénètre
au fond des êtres pour en déterminer la forme,
 ou la remettre à jour ; par cette obstination,
   "les êtres deviennent purs et complets."

Le feu maintenant est la vivacité qui consume les êtres, mais aussi la clarté
 qui permet d’organiser et de régner :

" les sages se tournaient vers la lumière et ainsi administraient ".

Lorsque bois et feu se rencontrent,
 une épuration a lieu et la lumière s’élève.
Une matière nouvelle se crée à partir de l’ancienne :
condensation par où une autre forme se révèle,
 régénération qui permet de se reconnaître comme
dépositaire d’un pouvoir.

Il est dit que ce qui pénètre dans un chaudron
en ressortira transformé,
mais ne pourra plus revenir à son état antérieur,
ce qui signifie que les éléments de la situation
 subissent une transformation définitive,
 mais bénéfique, puisque l’objectif est d’alimenter
la situation et ce qui la compose.

Notons que lorsque nous faisons une recette (culinaire par ex)
 nous y mettons les ingrédients puis les cuisons,
nous en surveillons cette cuisson et
nous la stoppons au bon moment, ensuite on procède au partage.

Qu’est-il nécessaire au chaudron afin de pouvoir expulser les fumées et
 les vapeurs symboliques qui sont dues aux transformations
 (qui se produisent à l’intérieur)…
une "percée" ou une résolution ferme ?

Il faut être résolu pour expulser tout
 ce qui pourrait porter préjudice à la finalité de la recette.

Cet outil que chacun possède et qu’il développe
plus ou moins dans son quotidien,
 a été imagé dans l’ancienne Chine comme un trépied ou
 vase sacrificiel avec des " oreilles " pour le porter,
 a été le symbole d’un évènement heureux,
car c’est en de grandes occurrences que ce vase était utilisé.

Ce chaudron représente une mise au monde,
 une expression de notre propre vision et notre créativité
 qui s’élève du plus profond de notre être.
Prêts à donner naissance à un rêve qui a pris forme en soi
 durant un certain temps.

Et pour conclure une belle sentence, le chaudron est le symbole d’une transmutation,
 d’un passage à un niveau supérieur qui s’opère en fondant
du nouveau à partir de l’ancien.

Voilà pour le H50 évènementiel qui peut " coller " avec un quotidien
où transformer est lié à une pratique visuelle,
l'œil capte toutes les transmutations environnantes.
Et comment donc pratiquer ce H50, quel guide peut organiser
la façon de chaudronner ?

Maîtriser ce Chaudron, il suffit d’un Chaman expérimenté
qui " surveille "  de loin la " cuisson " et d’atteindre un sommet d’harmonie.
Maîtriser ce Chaudron, par un Chaman expérimenté,
peut déboucher vers une expérience exceptionnelle
une approche hors norme puis de transmettre les recettes à autrui.

C’est mettre du cœur à l’ouvrage et savoir
 se " retrousser les manches " pour un travail d'approche à des réflexions utiles.
Rien ne sera précipité par ce chaman,
il puise sa croissance en effectuant un pas réfléchi
 avant d’en entamer un autre
En s’ancrant toujours à avoir plus de confiance en soi.[/b]
Et de se pousser dans un bel élan créateur par un guide tel
 que celui qui indique qu’une approche est en cours.

L’approche par ce H19.




19 , l’Approche, gouverner ou avancée positive, grandir.

Le trigramme du bas est la brume ou lac et celui du haut est la terre.
C’est la symbolique du rivage. La terre au dessus de l’eau provoque l’image de  surveillance.

Les mots :
Avancée – accueil chaleureux – conditions prospères – influence accrue – optimisme –détente – venue .


Mais aussi :
Abaisser ses regards sur, inspecter.
Daigner venir, honorer de sa visite. Approcher de, arriver, sur le point de, etc.

Le Ricci: " Montée de la puissance, moment où une force positive va de l’avant "……comme l’inspiration.


Et pour gouverner c’est devoir s’approcher du peuple,
de ces voix qui viendraient à s’exprimer.
Approcher c’est se pencher avec bienveillance
 sur ce qui s’éveille pour l’aider à grandir.

C’est comme l’image des deux trigrammes :
La Terre ( en haut de l’hexa) délimite le Lac (en bas) ,
Cette humidité dit-on l’enrichit et lui permet de nourrir
 toutes les créatures sans limites.
De même , le sage enseigne aux autres sans compter
et nourrit l’être intérieur.

S’approcher est un moment de vitalité exubérante et plein de promesses
 s’il est accueilli avec sollicitude
afin que les énergies neuves et fraîches
puissent se renforcer par l’échange avec des forces

Ce, ces guides ne seraient-ils pas comme ces jardiniers qui accueillent le printemps avec joie et exubérance,
 répondant à l’abondance par une profusion de préparatifs minutieux et
 de travaux laborieux ?


    "  L’influence du Sage :
 efficience trop subtile et trop progressive pour être perceptible
 et qui agit en autrui comme une incitation
 à la fois indirecte et infinie,
de sorte que celui-ci se transforme
 de lui-même et spontanément.
…/…Efficience trop subtile pour être concrètement
appréhendable, pénétrant autrui de façon diffuse et à son insu,
et si discrètement assimilable
qu’autrui l’éprouve spontanément comme sienne. "

  François Jullien.

Il est temps maintenant pour être un bon jardinier,
de sorte que,
 quand l’automne vient,
la récolte est là qui peut nourrir et
se sustenter durant l’hiver
qui ne manquera pas de patienter la saison suivante,
le printemps.

Ce guide invite souvent à aller en notre "jardin "
et y faire les plantations et germinations utiles ….
 Préparons alors dès ce jour, les futurs récoltes puisque
 les pluies salvatrices seront de la partie. 

Aller de l’avant ou se retenir,
il y a beaucoup à apprendre sur soi-même,
sur les peurs,
la vulnérabilité,
la force d'assumer la responsabilité d’une faiblesse
et la compassion à l'égard de la vulnérabilité des autres.
Cela peut figer, c’est alors que la retenue s’impose.

La parole alors est importante,
forte afin de rester maître de ce qu’on organise ;
 il est conseillé de réfléchir avant de se lancer dans une recette.

Commençons très tôt à avoir cette discipline et contenir tout élan dynamique.


   L’harmonie est à la porte de tout ce qui éveille
 et s’éveille comme une saison nouvelle.
Les trigrammes parlent :
H50 : le trigramme Vent (ou bois) en bas est surmonté du trigramme Feu (ou lumière).
H19 : le trigramme Brume (du lac) en bas est surmonté du trigramme Terre.

Le bois brûle et sous le feu afin d’être mené à son terme (apporter chaleur et concevoir des cuissons, la chaleur est un bien précieux, ingrédient indispensable) un besoin de communiquer se fait sentir (par la brume qui se diffuse) puis à la terre
nourricière de parfaire cet ensemble cohérent,
 satisfaire une alimentation.

Il y a dans la brume l’image d’un communiquant en marche, il diffuse et,
 transporté par le vent, il obtient une réflexion utile provenant du Yin de la terre.
Une réflexion toute yin.
A souhait est proposé en cette association,
 autant de réveils que de méditations.
C’est un peu concevoir ce que fait tout jardinier.
Il plante selon les saisons avec Harmonie.
Ce qui était entrevu comme excès n'est plus.

 Il en ressort ceci :
connaître les transformations auxquelles nous faisons face chaque jour,
c’est prévoir et lorsque toute les conditions sont propices au changement,
 un courant de renouvèlement s'installe, qui pousse à se jeter en un flux
d’harmonie.
Le chaman sait faire.
De parler plus avec le cœur,
et, de consommer avec son cœur
 il se libère de l’harmonie.

Ce guide ne subit pas le déroulement des phénomènes qui assaillent,
 il en prépare l’émergence .

Il est suggéré par cette association une méthode pour déployer des connaissances acquises
et de savourer le moment propice où les partages de nourriture seront engagés.

L’usage du chaudron, c’est de proposer des  " recettes "
réfléchies ou non, de convenir d’ingrédients choisis ou aléatoires
puis d’inclure une cuisson surveillée constamment,
et lorsque tout est enfin prêt à être partagé
on pense déjà aux recettes futures !


Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels en France, (quoique)
cela est complètement fortuit
car les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire.]


Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3481



Voir le profil
Re : Prendre le temps de cuisiner pour grandir.
« Répondre #1 le: 16 Février 2019 à 14:55:18 »


Le cake d'amour du film "Peau d'Âne" - Jacques Demy  Sourire


Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 247


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Prendre le temps de cuisiner pour grandir.
« Répondre #2 le: 17 Février 2019 à 23:06:47 »

Izazen 
merci de ton approche à ces deux H50 et H19.

Illustration parfaite et avec un peu d'effet cinématographique
on va au-delà de ce qui est éprouvé, la transformation présente !

Guy H
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Prendre le temps de cuisiner pour grandir. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.389 secondes avec 19 requêtes.