Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
15 Novembre 2019 à 14:46:38

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Tout épuisement pris à bras le corps. 0 Membres et 3 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Tout épuisement pris à bras le corps.  (Lu 2054 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 249


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Tout épuisement pris à bras le corps.
« le: 06 Avril 2019 à 00:49:18 »



47, L’épuisement, accablement, oppressé, épuisé et
 21, mordre et unir, intervenir énergiquement.



47, accablement, épuisement, oppression, éreintement, épreuve. KUN.

Le trigramme Eau est surmonté du trigramme Brume ou Lac.
C'est un excès de la satisfaction et du péril,
réunis ils décrivent le bonheur mis en péril.

Les mots : restriction – épuisement – dépression – diminution des ressources – sentiment d’isolement – punition – confinement.

Mais aussi :
Entourer, encercler. Pauvre, à bout de ressources. Pauvreté, détresse. Difficile. Se tracasser. Souci, anxiété. Fatigue, épuisement. Avoir sommeil.

Autres symboles :
Un arbre aux racines visibles se trouve limité dans son expansion – être encerclé – un arbre en prison – fatigue – incompréhension – toucher le fond – deux arbres en prison se trouvent par hasard nez à nez.

Le Ricci définit le 47 comme suit :
Oppression, moment où face à l’adversité,
la persévérance dans l’effort permet de conduire au succès.


L’image : un arbre, image de la force, de la puissance, de la grandeur, de la croissance est emprisonné, c’est la détresse.
Une sentence est tout de même adressée en terme d’espoir…
dans les difficultés, l’homme fort reste serein.

Sylvie Verbois parle de
" campement dans les bois, c’est aussi s’aguerrir,
s’affermir, ne pas être agité ni désœuvré.
Un homme dort sous un arbre : repos forcé.

Ne plus bouger : avancer mènerai à l’infortune.
Supporter l’entrave c’est convenir de ne pas se débattre,
 on se blesserait inutilement.
Il convient aussi de ne pas être indécis
 mais ferme en s’appuyant sur sa force intérieure.

Résoudre le problème en agissant et non en bavardant :
 rompre afin d’éviter de plus grands blocages …
c’est aussi ne pas se laisser briser mais demeurer silencieux.
On dit que le lac étouffe l’eau courante c’est l’épreuve pour le changement.
Ce qui ne parvient pas à s’exprimer.

Mais piégé dans les hautes herbes,
c’est aussi  restaurer ses forces puis songer
 à faire une sortie en force."


Autre coup de projecteur sur ce 47 : l’éreintement,
le ferme est encerclé, danger et joie… prospérité car faste pour le Grand Homme,
hors d’atteinte. Des paroles sont énoncées mais demeurent incomprises.

Autre aspect de cet hexagramme.
Pour les religions révélées comme pour les grandes traditions de sagesse,
les difficultés devaient être accueillies comme des cadeaux du Ciel,
 car elles nous permettent de nous révéler à nous-mêmes
en nous obligeant à puiser à la source même de notre être.


Cette source, présente en chacun de soi,
reste pourtant cachée au plus grand nombre.
La capacité à faire face aux pires dangers est
 le propre de " l’honnête homme " tel que l’entendait Confucius.


"  Bien sûr que l’honnête homme  peut tomber dans la détresse.
Dans la détresse, seul l’homme vulgaire se laisse démonter."


Cette façon de voir les choses paraît bien discutable à
celui qui se trouve au cœur de la tourmente et
a d’autres soucis que de savoir s’il est un honnête homme
ou un homme vulgaire.

Mais tous ceux qui ont su traverser de terribles épreuves
sans se laisser détruire, pourront vous le confirmer :
on ne sort pas indemne des grandes crises de la vie
– elles laissent toujours des cicatrices –
mais considérablement enrichi et
 mieux armé pour le reste de l’existence.

Comme la plupart du temps la souffrance provient d’expériences imprévues pour lesquelles nous ne sommes pas armés…
 si l’on est préparé on peut les prévenir.

Cette situation du  47 très utile recommande
de rester serein en dépit  de tous les dangers,
 et la fermeté est plus forte que le destin.

Il n’est pas simple de renverser une situation à vivre.
Le 21, ne cède pas à la " prison " du moment,
 à tout accablement il en prépare un sursaut.

En cuisine se prépare un met des plus subtils de promesses… l’harmonie:
mordre et unir à la fois.H21.



21, Mordre au travers et unir, intervenir énergiquement.

Le trigramme Foudre ou Tonnerre est surmonté du trigramme Feu.
Il y a en cet hexagramme 21 un redoublement d’énergie, en haut clarté en bas ébranlement.
Les choses de ce monde ne peuvent suivre librement leur cours,
car il existe des causes de désunion.
Il faut éliminer l’obstacle pour établir la libre communication.

Les mots : accomplissement d’actions décisives – rétablissement de l’ordre – usage sensé de la force – justice – dévouement tenace à la tâche.

Mais aussi :
Shi : Mordre, mâcher, manger. Atteindre, arriver à.
He : Unir, ensemble, fermer. Boire.

Autres symboles :
La bouche d’un chaman, celui qui utilise un texte écrit sur bambou, réunit ce qui était séparé – mâcher – trancher – la bouche se referme aussi aisément que le couvercle s’emboîte sur le récipient – les chamans mènent l’enquête – manger.

Le Ricci définit ainsi le 21 : intervention active, moment où l’emploi des mesures vigoureuses rétablit l’harmonie entre le haut et le bas.


SHI HE.
SHI est la parole (une bouche à gauche dans l’image) du devin à son consultant :
à sa droite, les deux hommes sont entre ciel et terre,
et la barrière de la science les sépare,
car l’un sait et l’autre ne sait pas.

HE , est unir, ensemble, former, boire.
En haut de ces hommes, deux tiges d’achillée,
l’herbe aux devins (les baguettes utilisés pour les tirages).

En ce 21, mordre à travers et unir (au cœur de l’hexa il y a le 39, l’obstacle)
 un obstacle  et c’est celui-ci qui doit être " mordu ",
 pour pouvoir passer au travers et ensuite rétablir
 une harmonie ! Et l’excès confirme toujours d’agir vite.

Parmi tous les conseils de l'image du 21,
il faut entendre par :
" il se mijote quelque chose."
La nourriture fluidique, captée par les baguettes d’achillée du Yi king,
et donnée par la bouche des devins qui pratiquent,
 est la même que celle reçue par la bouche sous l’aspect
de la nourriture terrestre mijotée dans une marmite ;
les deux semblent différents et pourtant si l’on coupe
avec les dents les aliments de la terre, on en extrait l’énergie,
le prana, le Thin, et lui seul nourrit.

A cette image en supprimant l’apparence, on soulève le voile
et on trouve l’Essence Unique.
Etre prévoyant , au lieu de " chercher les nourritures terrestres ",
 pense le Yi King,

"mieux vaudrait assimiler les nourritures célestes".

retrouver son prana….et celui des autres ensuite…
par et en un chemin facile, celui de son corps physiologique.
Une alchimie s’y prépare encore faut-il rendre harmonieux toute progression.
Le succès est au bout du chemin mais encore faut-il trancher.

Une réaction énergique est contenue dans l’hexa 21
qui demande à se surpasser et
ce "
  mordre au travers " contribue à tout développement de l’harmonie produisant un changement heureux.

 On approche de l'essentiel par l’observation et les conditions de réunir,
 de rétablir de l’harmonie, s’imposent.
A l’œil de le (les) cerner (discerner) et être soumis aux convenances du moment.
Puis avoir le geste utile, il en ressort des transformations qui secouent
l’entendement humain.
Cela invite à modifier la manière de percevoir,
 ressentir intérieurement afin
de s’adapter à toutes les situations.

Ce qui donne comme perspective :
d’avoir un impact approprié par le long terme
 et s’accorder avec harmonie aux saisons.
Se doter de patience dans tout échange autour de soi.
Échanges de paroles, d'actions, d'expériences
comme si l’eau coulait alors qu’elle avait été gelée.
Suivre le dégel et l’écoulement ne demande pas un trop gros effort
mais d'attendre la saison.

C’est être prévoyant , et au lieu de chercher les nourritures terrestres ,
 pense le Yi King,  mieux vaut assimiler les nourritures célestes.
Un rythme juste est développé  par
une attente soutenue et comme en un  " déclic " :
la réaction énergique est de s’en tenir au simple.
D’où l’expression être au
" bon moment et au bon endroit ".

47 et 21 demande à observer le visible et l'invisible.
Rassembler ses forces et porter sa vision sur l’harmonie qui doit s’exprimer et
d’avoir l’assurance en soi pour appliquer l’ordre et parfois par la loi.
Le symbolisme des trigrammes.
H47 : le trigramme Eau en bas est surmonté du trigramme Brume (du lac).
H21 : le trigramme Tonnerre en bas est surmonté du trigramme Feu.

L’eau est de l’insondable et renferme des inquiétudes pour certains des angoisses et la brume, diffuse de l’eau en mesure. Malgré des dispositions qui empêchent une communication, la parole est tout de même énergique, un dynamisme ambiant fait « feu de tout bois ».

C’est dans une approche réfléchie que l’on puise de l’harmonie
et la partager c’est bonheur… alors
inopinément on se trouve
" bon moment et au bon endroit " pour " mordre ".
Ce qui donne comme perspective :
de s’accorder avec harmonie aux saisons.
Se doter de patience dans tout échange autour de soi.
Échanges de paroles, d'actions, d'expériences
comme si l’eau coulait alors qu’elle avait été gelée.
Cela ne demande pas un trop gros effort
que celui de patienter la saison à venir.

Puiser en toute source bienfaitrice fait naître l’émergence de l’harmonie
et ensuite de décréter efficacement.
On parvient ainsi à appréhender les forces de la nature en osmose.
Un bouillonnement est manifeste
au cœur de la réceptivité qui
elle est dotée d’un grand pouvoir en celui
qu’elle rejoint, le Ciel.
Cela s’appelle le Yin d'élévation du regard
il est donc aisé d’en appliquer sa loi .


 Quand arrive  ce moment de mordre le cycle de l’accablement
 prend fin jusqu’à s’effacer.

Connaître les transformations auxquelles chacun fait face chaque jour,
c’est prévoir mais lorsque la puissance céleste s’en "mêle"
alors nous sommes parfois décontenancés.
Secouer sa torpeur,
épurer son regard,
rectifier sa posture,
c’est comme si notre esprit avait mué…
alors qu’il était oppressé.
En fait c’est une transformation à vivre, une de plus,
un changement par la décision énergique est décrété.

 

Guy H


[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels ceci est totalement fortuit puisque les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire.]
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3490



Voir le profil
Re : Tout épuisement pris à bras le corps.
« Répondre #1 le: 06 Avril 2019 à 13:36:22 »







oui, tiens, j'ai eu un gros coup de mou et un manque d'énergie ce matin en faisant les courses comme si je n'avais mangé depuis trois jours  Huh Sourire

Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 249


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Tout épuisement pris à bras le corps.
« Répondre #2 le: 06 Avril 2019 à 23:28:40 »

Izazen

Voici une photo du plus bel effet
pour imager ce H47.

Il y a à ajouter aussi un court texte de
Dominique Bonpaix (en son ouvrage "Le Yi Jing pour les nuls")
exposant cet épuisement:

"C'est un moment de vérité, une situation difficile d'accablement qui contraint à un face à face avec soi-même.
 Il faut savoir que ce moment d'épreuve est loin d'être stérile et recèle au contraire un formidable potentiel de maturation et d'évolution.
Ne pouvant compter que sur soi, il est impératif de trouver courage et détermination pour sortir de cette situation et rétablir la communication.
Il faut rester dans cette dynamique, même devant l'incompréhension ou le manque de confiance en soi."


Cette source méditative, présente en chacun de soi,
reste pourtant cachée au plus grand nombre
mais surement pas au koala.


Guy H
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Tout épuisement pris à bras le corps. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.313 secondes avec 20 requêtes.