Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
09 Décembre 2019 à 20:47:59

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Obstacle, Eureka ! 0 Membres et 26 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Obstacle, Eureka !  (Lu 734 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 251


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Obstacle, Eureka !
« le: 28 Octobre 2019 à 16:58:58 »




39, obstacle ou l'obstruction et
30, le feu ou ce qui s’attache, la saisie ou " filet d’oiseleur".



39, obstacle ou obstruction.

Le trigramme Montagne est surmonté du trigramme Eau.
L’opposition (H38) comporte un danger,
 c’est pourquoi ce H39 implique une difficulté qui s’installe,
être face au péril et à l’arrêt par les trigrammes montagne et eau (ou ravin).

Tchien , est une image très jolie .
Sous un abri, probablement une grange, dans la paille
 (plantes entreposées),
 un homme repose son pied blessé.
TCHIEN implique la boiterie, l’avance difficile, et symbolise :
  " les difficultés de la vie. "

Autre image similaire indique : " Un homme au centre sous un abri se protège du froid par de la paille. Le groupe toit et paille signifie ce qui bouche, obstrue.
Au milieu et en dessous, un pied. Idée générale de blocage."
Sachant que le pied est le point de contact du corps avec la terre,
 porteuse de la fonction Yin.

Les mots: obstructions inattendues – frustration – difficultés – sentiments d’impuissance – lutte – découragement.

Mais aussi :
Boiter, boiteux. Lent, pénible. Difficulté, malheur, souffrance, pauvreté, gêne. Orgueilleux. Arrogance. Entremetteur, mariage.

Autres symboles :
Toits et fenêtres bouchées – le pied ne peut pas avancer – blocage – obstacle – boiter – volonté inadéquate – orgueil – arrogance – marche entravée – peiner – difficultés.

Le Ricci dit du H39 : obstruction, moment où la progression n’est pas possible
et où il faut s’arrêter pour changer ses dispositions.


Comme entrée en matière quelques conseils posés
par 4 traits des six de l’hexa 39:

-   la succession des obstacles fait que vous vous trouvez toujours avant l’accomplissement du suivant.
-   le besoin d’aide solidaire est nécessaire pour aplanir l’obstacle, avant qu’il ne s’accomplisse. (Pas d’orgueil à avoir dans la demande).
-   il faut réaliser une union influente avant d’essayer de surmonter l’obstacle.
-   il faut acquérir de l’aisance avant d’accomplir la traversée de l’obstacle.


Un obstacle, une obstruction survient toujours après une " divergence "
par le H38 précédent.

Image de l’eau au sommet d’une montagne,
c’est que dans les hauteurs,
une sombre pluie de montagne bouche l’horizon,
amplifiant les eaux qui mugissent dans le creux des ravins.

Tout alentour, la barrière abrupte des rochers
qui se dressent comme pour interdire d’aller plus de l’avant.
Faut-il avoir en mémoire le vieil adage :  " reculer pour mieux sauter " ?

Montagnes et ou précipices :
 paysage inquiétant où le chemin s’égare,
où les efforts se perdent,
où l’on se sent cerné par des dangers cachés.
l’eau tourbillonne et la roche emprisonne.
plus on essaie de le franchir et plus l’obstacle résiste,
plus on avance et plus il semble impossible d’avancer.

Lorsque la réalité s’oppose à tout projet,
ce n’est pas en cherchant à s’élever mais
en s’arrêtant qu’on prend de la hauteur,
ce n’est pas en forçant le passage
 mais en prenant du recul que le regard s’élargit.

L’homme de bien calque son attitude sur les éléments en présence :
 il sait qu’eau et montagne se rejoignent dans leur savoir du temps.
Revenir à la montagne intérieure, arrêt, silence, tranquillité.
S’adjuger l’endurance de l’eau, sa profondeur, sa régularité, sa patience :

Rien n’est plus souple et plus faible que l’eau
Mais pour enlever le dur et le fort, rien ne la surpasse
Et rien ne saurait la remplacer.


Pour nous faire "passer" ce H39,
 l’homme de bien sait se comporter comme l’eau

" qui épouse les reliefs au lieu de chercher à les modifier".

Montagne et précipice, sont des difficultés d’ordre naturel et
de rejeter l’homme sur lui-même.
Mais tandis que l’homme vulgaire cherche
la culpabilité au dehors, chez les autres et gémit sur son destin,
 l’homme supérieur recherche la faute en lui-même et,
grâce à cette introspection,
l’obstacle extérieur deviendra pour lui
une occasion d’enrichissement et de développement intérieurs. 

C’est en cela que l’on parle de renoncement mais aux déterminations temporaires.
Abandon, mais pour une considération plus fine de la manière de ressentir.
Dédramatisation, patience, lâcher prise sont nécessaires.

Alors les difficultés se dissolvent,
 et l’obstacle semble une leçon écrite dans les pages du temps.
J’aime Lao tseu disant des obstacles :
" Le plus tendre en ce monde domine le plus dur.
Seul le rien s’insère dans ce qui n’a pas de failles."
 

Le guide du jour, entend démontrer que tout obstacle
peut nous faire capter l’essentiel des difficultés à surmonter.
Le H30 est pour cela éclatant.

Il invite à mettre en œuvre un dessein universel :
établir l’harmonie avec soi-même,
 avec ses compagnons et avec la Nature.
Coller à la réalité du quotidien et ne pas s’embarrasser de fioritures ni trop éblouir.



30, le feu ou ce qui s’attache, la saisie ou " filet d’oiseleur" ,
lumière, force et beauté, clarté, ou synergie.


Le H30 est composé du trigramme Feu redoublé.

Les mots : feu – illumination – inspiration – dévotion – passion dévorante – régénération – spiritualité – vertu – éveil .

Mais aussi :
Quitter, se séparer, s’éloigner, s’écarter (de la norme).
Deux ensemble. Rencontrer par hasard. Appartenir à, adhérer à.

Autres symboles :
L’arrière-train d’un bovidé, sa tête surmontée de corne et un oiseau – un buffle d’eau et son petit héron, image de ce qui est lié – pique-bœuf – hésitation entre partir et rester – un filet – un réseau – fascination – lumière – vers le haut.

Le Ricci : Splendeur, moment où, des profondeurs, surgit l’éclat multiple de la beauté.


Avec un guide pareil,
 il est nécessaire de faire face à l’éclat,
 au rayon de lumière qui éclaire subitement la situation
et ensuite de le plaquer au sol, c’est-à-dire au présent.
Plaquer au sol un rayon de lumière s’apparente
à freiner avec douceur.
Le soleil ou les cycles du soleil est évoqué en ce H30, mais aussi :
la lumière intérieure, les prises de conscience,
 les objectifs, la vision, la clarté pétillante,
 le travail en tandem, la coordination, la synergie,
 le combustible et la source d’énergie nécessaire à la lumière.

La lumière dit-on resplendit deux fois.
Une première fois dans le cœur du sage,
 dont c’est toute la noblesse que de se prêter à cette gloire.
Une seconde fois lorsqu’il la transmet au-dehors,
pour mieux l’enraciner dans le concret de la terre.
L’arbre est encore contenu en ce H30 et peut aussi subir un incendie.

De plus la lumière n’a pas d’ombre, allumez une allumette,
 éclairée si possible par un projecteur et regardez ce phénomène,
l’allumette (en bois) à une ombre, pas la flamme.


" Tu t’exerçais à être aveugle pour mieux saluer cette clarté
que seule l’obscurité possède : celle qui est hors de vue
et qui enveloppe le secret. Non pas un secret dissimulé
mais l’évident, le manifeste secret de l’être, de la vie, la mort. "

 Jean-Luc Nancy dans Hommage à Jacques Derrida.

Une belle image est donnée par ce guide, le feu, la flamme,
laquelle dépend de ce sur quoi elle brûle.
De plus si elle n’est plus alimentée, elle s’éteint.
La flamme, de par sa dépendance et sa docilité,
 émet de la lumière.
L’image laisse entendre que la clarté
 s’obtient grâce à la dépendance vis-à-vis
de quelque chose de plus élevé
 que soi-même et grâce à la docilité.
Ainsi le guide aide à une compréhension parfaite de tout ce qui peut bloquer.

De Gaston Bachelard ceci :
"  La lumière ne fait donc rien.
Elle attend l’œil.
Elle attend l’âme ".

Dans  La psychanalyse du feu.

Sachant que toute évolution (ou obstacle) contient en elle (en lui) de l’harmonie,
toutes avancées dans le bien,
vécues en une pleine conscience,
 est appréciable.
C’est l’art de voir grand, ensuite de se maintenir dans le yin,
qui a pour effet de démarrer le processus yang,
sa contre partie et l’inspiration naît.


Cette association fait rappel
à un nécessaire essentiel !

Tant que nos sentiments nous rendent dépendants
de choses incorrectes,
 nous ne pouvons pas voir avec clarté.
En nous détachant des dépendances incorrectes et
en nous attachant à ce qui est plus élevé que nous-mêmes,
 nous atteignons la clarté par le calme.
Il est suggéré par cette association une méthode pour déployer des connaissances acquises
progresser et de savourer le moment propice
pour engager une action à son heure
et de surmonter une " boiterie".

Les oiseaux comment apprennent-ils à voler ?
En s’élançant dans le ciel.
Chaque jour est comme un vol d’oiseau
majestueux, libre comme  le vent,
il "colle" avec ce vent.
Et s’il ne colle pas à ce vent, il chute.

Les trigrammes de ces deux hexas éclairent la situation.

Déjà par des mots comme obstruction, obstacle et élévation,
progression et éclairage, qui ouvrent une perspective
de comment agir en pareille circonstances.

Le symbolisme des trigrammes est limpide.
H39 : le trigramme Montagne en bas est surmonté du trigramme Eau.
H30 : le trigramme Feu est en bas comme en haut.

Montagne, eau, cime abrupte et précipice peuvent faire craindre une difficulté insurmontable ;
le feu est ce qui brule, réchauffe mais se doit d’être alimenté avec sa capacité de progresser lentement et partout.
L’obstruction d’être évaluée puis l’épreuve, l’insurmontable d’être dépassé.

Le feu, activité Yang est hors norme, elle passe de bas en haut
ainsi d’éclairer les épreuves d’obstruction, d’obstacle naturel, artificiel.
Faire face à des moments de difficultés voire périlleux et en un élan lumineux,
de se dire : « Eureka ! ».

Comprendre alors cette succession voilà ce qui est exposé ce jour,
afin de s'en remettre à une réflexion judicieuse
et de goûter au lumineux
sans empressement.



Sentir, ressentir les effets annonciateurs d’une situation d’obstruction
 est nécessaire, sinon attendre que l’obstacle surgisse pour y faire face
ou bien qu’il arrive à s’annihiler de lui-même
ou par le fait d’en empêcher sa venue...
empêcher sa croissance.

Un feu rayonnant est un précieux allié face à tout obstacle.



Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements
 actuels , cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées,
 apportent chaque jour des hexagrammes d’étude de manière aléatoire.


Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3491



Voir le profil
Re : Obstacle, Eureka !
« Répondre #1 le: 28 Octobre 2019 à 20:34:16 »



Chamanisme - Cérémonie du feu



Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 251


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Obstacle, Eureka !
« Répondre #2 le: 29 Octobre 2019 à 17:58:07 »

Gaston Bachelard ceci :

"  La lumière ne fait donc rien.
Elle attend l’œil.
Elle attend l’âme ".


Dans  La psychanalyse du feu.
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Obstacle, Eureka ! « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.126 secondes avec 19 requêtes.