Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
20 Février 2020 à 15:22:23

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Marcher en grande confiance. 0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Marcher en grande confiance.  (Lu 156 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 269


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Marcher en grande confiance.
« le: 11 Février 2020 à 01:18:37 »



10, la marche ou démarche et
 26, grand apprivoise ou puissance apprivoisée.



10 la marche ou démarche.

Les mots : conduite – conscience de soi – progression avec prudence et sensibilité – comportement correct – action responsable.

Mais aussi :
Soulier. Marcher, marcher sur les pas de quelqu’un. Bonheur, chance. Accomplir, pratiquer. Rite. Conduite.

Autres symboles : chaussure – marcher – revenir au corps – acte sexuel – rituel – rituel de régénération du corps – ne pas s’arrêter.

Le Ricci : marche périlleuse, moment où l’on conjure les dangers.


Il y a fondamentalement deux façons de se conduire dans la vie :
 l’une provient de l’ego, l’autre de ce qui est essentiel.

Il y a aussi deux catégories de personnes pour bien se conduire :
 celles douées de raison et d'autres de bon sens....
mais les deux à la fois existent.

Si acquérir une conscience intérieure, se centrer et intégrer
ce qui rend apte à agir en fonction de l’essence,
nécessite parfois l’effort de tout une vie........
l’hexagramme de " la marche " traduit une situation
 dans laquelle la différence entre ces deux modes est perceptible.

C’est aussi ce que nous retrouvons dans l’image du caractère chinois,
 un homme suit son chemin,
et se trouve devant plusieurs voies possibles,
dont une seule doit être choisie.
Il s’agit donc de " bien choisir son chemin.

Les deux trigrammes sont en haut dans le ciel, le Ciel
et en bas la Brume. Ciel et brouillard.
Alors que le ciel éclaire un chemin,
le brouillard par contre obscurci ce chemin.
La démarche harmonieuse est d’y voir plus clair et évidement d’emprunter le bon chemin.

Il est dit : implacable, le ciel ordonne et suit son cours,
peu enclin à s’attarder sur ce qui musarde ou le freine.
Vive et légère, la brume entête et séduit,
comme une parole qui insinue ou insiste, et finirait par l’emporter.

Donc d’un côté, une rigueur qui peut être cruelle,
de l’autre une insouciance qui frôle l’arrogance :
 une telle rencontre appelle des précautions d’où une démarche responsable.

L’idéogramme signifie aussi décider, régler, prendre des mesures.
 C’est l’autre tentation à laquelle il faut résister,
 celle de vouloir s’affirmer brutalement sans tenir compte
du contexte ou des usages,
 alors qu’il s’agit d’avancer sans se raidir en veillant à garder l’attitude requise.

En les six traits le mot démarche apparaît trois fois et le mot marcher quatre fois, avec une recommandation spéciale, surtout de ne pas marcher sur la queue du tigre. Cette précision souligne le côté humain d’une approche imprudente.
Dans le jugement, le tigre ne mord pas, au troisième trait il mord.

Cette aspiration d'acquérir la bonne démarche est faite de premiers pas confiants puis d’acquérir une extrême prudence, par exemple en choisissant le bon chemin.

Le guide empli de bon sens, ne peut qu’enrichir cette marche ou plutôt la démarche…. il va instiller le sens de mettre de l'ordre, un point d'orgue.

Les marches, les démarches qui sont en marche bénéficient d’un guide,
il annonce un retour...retour à l'ordre, retour à une harmonie partagée.

C’est pour adhérer à une action harmonieuse qu'est nécessaire (même ayant trouvé la bonne marche) parfois un recul.
 Paradoxalement reculer est aussi une démarche.

Cette association est un regard porté sur "l'intérieur " d'une nouvelle démarche.
C'est comme laissé de côté le regard d'hier et avancer avec celui d'un nouveau jour.
Imitant l’eau guidée naturellement vers les canaux et les fleuves,
ce regard veille à établir des repères justes sans contrainte.
Le mot contraint est important…marcher au pas est une méthode toute militaire.

Les êtres doivent se rencontrer dans une marche,
cette aspiration est amplifiée par un guide qui conseille de penser
 à ne pas figer la marche, démarche ......pour l'instant.

Car si nous nous approchons du Ciel,
cela ne doit pas se faire de manière désinvolte mais
 en respectant les rituels.
Trop près du yang est périlleux,
on n’approche pas impunément la puissance du Ciel.
On n’éveille pas ingénument le tigre en soi.
Tutoyer la souveraineté exige acuité et souplesse.
Seul l’être grand sait transformer l’aspiration en véritable vouloir.

Cette aspiration entre parfaitement en ordre
avec l'hexa guide H26.

Le 26, puissance apprivoisée ou grand pouvoir d’apprivoisement.

Le trigramme Ciel est surmonté du trigramme Montagne.
Rien n’est plus grand que le Ciel, mais il peut être enserré avec des compagnons,
les montagnes qui le côtoie.

Cela signifie que l’Homme sage se pénètre
et se remplit de la Voie et de la Vertu.
Il est fait référence ici à l’aptitude à rester attentif
tout en " communiquant ".
Puis après ce grand apprivoisement fait suite l’effet de nourrir…H27.

Les mots : autodiscipline – concentration – renforcement du caractère – conscience de soi – réalisation du potentiel.

Mais aussi :
Grand. Important, grandir. Adulte. Noble. Aîné.
Faire paître, élever du bétail. Nourrir des animaux. Prendre soin de,
Entretenir, recueillir, supporter, tolérer.

Autres symboles :
Élever de gros animaux – fermeté – accumulation – de grands pâturages - prendre soin de ce qui est grand – ce qui vient à point.

Le Ricci : Grand rassemblement de force, moment où la puissance se nourrit amplement et règne avec tranquillité.


En fait en pleine lumière manifeste (ou trop) éclatante,
l'imprévu (H25) est à contempler d’une part
puis à empoigner d’autre part, avec le guide H26,
le temps est venu pour entamer une marche et de voir le chemin à emprunter,
de le révéler telle qu’il est,
 dans l’instant… surprenant mais adaptable !

La plupart du temps, cette révélation est intérieure ;
 elle peut sembler être causée par des circonstances
 extérieures mais,
 en réalité, c’est tout l’être intérieur qui de lui-même
 s’est réaligné sur le Tao…
jusqu’à poindre en soi,
 un éveil momentané.
C'est être relié à ce qui surgit sans en être affecté.
Le "tigre" ne lui fait plus peur et se met en marche.

Ce potentiel doit être canalisé dans l’instant présent
et constamment ramener nos pensées sur un terrain neutre,
 impartial et dénué de tout objectif particulier voire personnel.
Et oui, le mental à tendance à se figer et à être inflexible,
 il n’apprécie pas d’être  "paumé" ou, et récupéré par l’ego.

Se fier à la nature fluide de la vie est perçu
comme la plus grave des menaces,
car l’esprit interprète souvent (et il se trompe)
 la vulnérabilité comme une inadéquation.

Ce H26 où l’on trouve le Ciel au cœur d’une montagne…
incite à comprendre ces moments de paix comme d’adversité qui
se renouvelle chaque jour.
Ce dur (la montagne) et ce lumineux (le ciel), qui donc les contiendrait ?

Il y a tout dans la " marmite " universelle
 pour qu’une paix durable s’installe
 par les gens pour eux-mêmes,
 s’ils développent de la souplesse.
L’inconstance n’a plus de prise.
Les trigrammes inspirant de la retenue.

La montagne dit-on, finit les êtres et les commence.
Elle est le seuil, la porte, le passage.
Elle est la stature et la mémoire, elle est le temps.
Elle exerce une retenue par laquelle s’effectue la régulation
et la mise en ordre.
Elle ralentit l’action pour l’inscrire dans la durée.
Qui donc ne se soumettrait-il pas à cette contrainte par quoi
tout gagne en densité et en constance ?

Le ciel trigramme du bas… est créativité,
laquelle s’exprime en actes et en paroles.
Les signes d’union sont forts ,
car la force yang est présente et persiste,
 se maintient dans l’unique,
poursuit dans une seule direction vers le haut,
signe de progrès.

 Au point aussi d’être emportée
 par la certitude de sa toute-puissance,
qu’on ne soit plus très conscient de son action,
la montagne veille, apprivoise.

le ciel pourrait en être emporté, il revient en base avec le H26
et cette fois-ci, la montagne régule, apprivoise cette dynamique du ciel.
Une réflexion mienne à ce moment est la suivante :
l’amour qui traverse les cœurs et les distances est un bien long chemin.

  " On n’éveille pas ingénument le tigre en soi ",
d'où l'expression chinoise de ne pas marcher sur la queue du tigre.
Tutoyer la souveraineté exige acuité et souplesse avant d'apprivoiser.

Seul un sage (ou être grand, homme de bien)
 sait transformer l’aspiration en véritable vouloir et
en cette association est acquise la maîtrise des relation sociales.

La maîtrise d'un pouvoir d'apprivoiser est liée à une qualité de souplesse
et où le stress n'a plus de prise.
L'adaptabilité ayant fait sa demeure.

Se soumettre aux convenances du moment,
ne plus être désemparé, relié à ce qui « arrive »,
vivre une expérience c'est clamer en soi:
 " Ô qu'il est bon d’accomplir dans la bonne humeur."

C'est aussi en son ouvrage "le Yi Jing pour les nuls" que Dominique Bonpaix de nous apporter un complément :
 ".../...Il est impératif de sortir de ses ornières, de ses comportements habituels et d'aller se nourrir à d'autres contacts, faire des expériences nouvelles. Il faut vaincre sa peur, quitter ses repères et pouvoir ainsi mettre ses capacités à l'épreuve.
Cela permettra à cette force (impétueuse et instinctive) d'exprimer son potentiel de façon féconde."


Apprivoiser pour ne pas trop éblouir,
 oui cela se fait d’abord par une observation très souple,
comme si nous regardions le fil de l’eau et son flux… alors…
s’approcher d’une rivière . . . où coule la vérité,
est une manière simple de l’atteindre.
Est-ce modérer tout excès de yang et à reprendre possession de sa féminité profonde ?

 En cette association, il y a de quoi évaluer ce qui forge les rencontres
ces H10 et H26, incitent à mûrir tout partage,
déjà par les trigrammes :
H10 : le trigramme Brume (du lac) en bas est surmonté du trigramme Ciel.
H26 : le trigramme Ciel en bas est surmonté du trigramme Montagne.

En cette association la vapeur d'eau s’élève, le ciel l'accueille et organise un chemin qu'emprunte avec facilité cette brume, mais le chemin est long pour voir s'épouser feu et l'eau.

Si la brume se diffuse sous le ciel pour satisfaire des rencontres et de s’organiser
par un effort à accomplir, le ciel n’en finit pas, et la montagne par son action le fait revenir à des limites.

Une aide au ciel (comme pour choisir un chemin) est cette montagne apportant une alchimie manifeste,
la mesure à toute action à la fois yin comme yang,
comme une pleine expression de l’unicité.

Quoi de plus beau que d’aller en un premier pas à la construction de relations sociales nouvelles, comme si déjà un immense océan se présente pour être franchi ou une montagne à gravir.

Le ciel est créativité, laquelle s’exprime en actes et en paroles.
Les signes d’union sont forts,
car la force Yang est présente et persiste,
 se maintient dans l’harmonie.
Une poursuite en une seule direction,
au point aussi d’être emporté
 par la certitude de sa toute-puissance,
qu’on ne soit plus très conscient de son action.

Voici donc un guide qui fait réagir au bon moment,
par ce ciel au cœur d’une montagne.

Un déclic s’opère avec le guide, ne pas regarder en arrière de soi
mais engager une action énergique
au " bon moment " pour établir, rétablir de l’harmonie
en soi, puis seulement en l’autre que l'on rencontre puis en autrui…..
en avant marche.
On trouve alors de la compagnie sur le chemin engagé,
au moment voulu et à l'endroit voulu. Est-ce le Livre ?

Si ordre et équilibre sont en place, l’harmonie est présente,
c'est le moment idéal d'aller en toute confiance.




Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements
 actuels, cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées
 apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire pour cette étude.


Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3512



Voir le profil
Re : Marcher en grande confiance.
« Répondre #1 le: 11 Février 2020 à 19:55:11 »

.




Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 269


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Marcher en grande confiance.
« Répondre #2 le: 12 Février 2020 à 00:54:38 »

S'affranchir de l'apesanteur
c'est marcher en plein ciel !
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Marcher en grande confiance. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.091 secondes avec 19 requêtes.