Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
04 Avril 2020 à 09:34:16

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Un temps de communication pour décroître et disperser. 0 Membres et 8 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Un temps de communication pour décroître et disperser.  (Lu 47 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 213


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Un temps de communication pour décroître et disperser.
« le: 22 Mars 2020 à 23:57:45 »



41,diminuer ou décroitre et
 59, la dispersion, dissolution ou dénouer.



Le 41, diminuer ou diminution ou décroissance.

Le trigramme Lac ou Brume est surmonté du trigramme Montagne.
Si la montagne est élevée et le lac profond, la voie de la " diminution "
demande confiance et sincérité.

 Les mots : déclin – réduction – frugalité – contraction – lâcher prise – moins égale plus -  ingéniosité – sacrifice.

Mais aussi :
Diminuer, amoindrir, décroître, abaisser, affaiblir, etc.

Autres symboles :
La main renverse le vase afin que son contenu s’écoule – extraire du vase, du chaudron – abaisser – diminution – concentration – distillation – affaiblir.

Le Ricci : diminution, moment où ce qui est en bas,
en décroissant, favorise le progrès de ce qui est en haut.


La diminution est parfois naturelle,
parfois volontaire
et parfois imposée par les circonstances donc utile.

L'image est une main très active (car avec tous ses doigts),
à gauche de l’idéogramme bouche une ouverture (en haut à droite)
par où s’écoulent des choses précieuses.
 Des cauris (coquillages) qui servaient jadis de monnaie en Chine, s’échappent.

L’hexagramme a pour sens les mots " réfréner, réprimer ".
C’est également poser une réflexion préalable avant de déployer un potentiel.

Comme un bon nettoyage de printemps, le lâcher prise
peut rafraîchir une vision d’ensemble, se donner plus
d’espace pour évoluer et alléger le cœur qui parfois pense trop.
Celui-ci doit toutefois en être ébloui d’abord
pour ensuite en être assuré  ou rassuré.

Le 41, la diminution est un hexagramme qui survient après le 40,
une libération , un gros poids vient à disparaître ,
on viendrai à s’en trouver grandi, eh bien non,
il est demandé de se " diminuer " diminuer
ce qui est grand (un potentiel)
car grandes sont encore les émotions.

Paradoxal, comme toute l’œuvre du Livre des Transformations.
Au pied de la montagne , il y a la brume.
L’homme de bien contient sa colère et modère ses passions.
La brume qui est enjôleuse,
insensiblement s’approche et enveloppe,
scintille et cache dans le même mouvement.
A peine le paysage est apparu que déjà, il s’échappe.

Imprévisible, ambiguë, noie tout dans sa légèreté diffuse.
Ses caresses mêlées de brusqueries soudaines
sont à l’image de nos émotions.
Émotions étrangères à la notion même de limite.

Mais la Montagne est là, qui veille et oblige à la retenue.
Image de ce dehors qui vient faire barrière à notre inconscience,
la montagne arrête, austère, intraitable,
imposant son autorité à qui s’égare dans la facilité.
Poussée à l’excès cependant, cette fermeté devient sévérité :
la rigueur se mue en rigidité, et la volonté en colère.

Personne n’aime se heurter à la limite.
Personne n’aime perdre.
Difficile, lorsque le réel met le holà à nos désirs,
de ne pas se laisser gagner par le ressentiment
ou succomber à des dramatisations échevelées.

Difficile quand la vie inflige des revers,
d’y voir l’occasion de nous défaire de nos extrémismes,
que ce soit celui de l’insouciance ou de l’autorité.

 Cet hexagramme porte aussi le nom de décantation.
Je dirais le mot éclairage de la décantation,
avec ce H 40 est contenu l’idée de dénouer par une action réfléchie.

D'ailleurs l'hexa nucléaire est le 24, le retour: c'est un repli sur soi.
Cette décantation se fait par un repli sur soi dans le présent,
promesse d'une nouvelle croissance dans le futur.
Une phrase résume très bien: "moins égal plus !"

H41...La soustraction comme allègement, comme décantation ?
Il faut pour cela accepter la sentence de cette réalité
qui irrite et contrarie quand elle abuse
de notre patience et de notre gentillesse…
on ne s’y soustrait pas.

Difficile de ressentir la privation comme une occasion
d’abandonner nos droits inaliénables et nos prérogatives.

Difficile de l’entrevoir comme un retour non voulu vers la source,
comme une invite à la simplicité.

L’homme de bien connaît la brume : ses inconséquences,
ses emportements,
mais aussi sa faculté d’adoucir des colères trop cassantes.
Il connaît encore mieux la montagne : son impassibilité, son silence,
mais aussi son aptitude patiente à modérer les passions trop farouches.
Ceci dans et par le rassemblement comme le conseille l’hexa guide.
Brume et Montagne sont des pouvoirs complémentaires,
qui savent s’atténuer l’un l’autre.

L’émotion peut prendre pour modèles cette montagne
qui ne confond pas sérénité et sévérité,
cette brume qui s’attarde puis s’effiloche
à l’approche des sommets :
une joie, qui s’étalonne sur des repères discrets.

Henri Michaux en parle si bien de cette subtilité de la diminution.

" Garde intacte ta faiblesse.
Ne cherche pas à acquérir des forces,
de celles surtout qui ne sont pas pour toi,
qui ne te sont pas destinés, dont la nature te préservait,
te destinant à autre chose. "


Ce H41, la décroissance est à comprendre comme
 une exhortation à simplifier une vie trop pleine
ou trop chaotique,
 en élaguant le superflu pour mieux
se concentrer sur l’essentiel...et
 la " contention de l'émotionnel, retenue des passions ."

Précision du Livre rouge, Yi Jing de C.Javary et P.Faure.

Et comment cette reconstruction en soi peut-elle se faire ?
Sinon avec le H59 invitant à porter une attention à tout contenu de communication.



  59 la dispersion, dissolution ou dénouer.

Le trigramme Vent agit sur l’Eau,
c'est la symbolique de la dispersion ou désunion ou fonte des glaces.

 Les mots : négativité diffuse – rétablissement de l’harmonie – circulation –revitalisation – dissolution des divisions – éclaircissement.   

Mais aussi :
Dissoudre, séparer, disperser, répandre, grossi (en parlant des eaux d’un fleuve).
Fonte des glaces. Inondation.

Autres symboles :
La montée des eaux – la fonte des glaces – la crue – deux mains tenant un vase rituel – séparer – dissoudre – disperser – un rituel de purification par l’eau.

Le Ricci : dispersion, moment où les faibles, disséminés partout,
 agissent en accord avec l’élément fort.


Dans cette image HOUAN, nous avons à droite,
 un homme sur le toit de sa maison évite les voleurs qui la pillent.
L’eau à gauche, est symbole de dispersion.

Il y a une autre interprétation, celle d’un homme
qui monte sur son toit au cours d’une inondation
 et des mains se tendent pour le sauver.
Un ancien pictogramme dessine un cours d’eau tourbillonnant et
 des mains avec le bruit figuré de la respiration.

D’une façon ou d’une autre HOUAN est la " dissipation des biens ."
Le tout se fera dans une ambiance mouvante
(l’image de l’eau coulant) mal définie.
D’où, il faut savoir mener sa barque :
on serait débordé sans attention extrême.
Sans précautions extrêmes et pour remédier à tout péril menaçant,
il est juste de travailler au cœur… telle est la Voie
pour réunir ce qui est dispersé et séparé.

Le Yi King pense qu’on a les reins assez solides
 pour traverser le péril que représente
 un  " grand cours d’eau " et
il ajoute: " avantage de la pureté ".

On dit également que la montée des eaux,
 si elle reste raisonnable,
est favorable car elle nettoie les saletés accumulées
le long des canaux et dans les rigoles.
Et lorsqu’elle se retire, elle laisse toujours un limon fertile.

Si les trigrammes sont le vent qui court au dessus de l’eau,
cela peut-être une tempête qui s’amorce.
Les flots se soulèvent, les bourrasques se succèdent :
 dislocation, délitement, déperdition.


Venons aux trigrammes et la symbolique,
H41 : le trigramme Brume en bas est surmonté du trigramme Montagne,
H59 : le trigramme Eau en bas est surmonté du trigramme Vent.

Fluidité des nuages, fluidité de l'eau,
cela évoque leur action plus difficile à orienter par le haut que sur la terre.
L’eau parcourt un flux continu, comment peut-elle être au-dessus
d’une montagne ?
Ce côté fluidique apporté par l’élément eau est un péril, un danger et cette montagne est devenu l’obstacle majeur.

L’Eau s’évacuant après une crue est transportée de toutes parts pour revenir à la terre ; à l'homme de s'adapter, passer la crue à une transformation bienvenue.
Ou passer l’insurmontable, une épidémie.

Dans la détresse un sang-froid est de rigueur on ne se laisse plus aller au gré des vents.

Ne plus se laisser manipuler par les belles paroles,
les plus beaux atours, les plus beaux ornements portés par ci par là.
Parfois un vent violent vient emporter les évidences et balaie les modèles.
Moment critique où les règles sont caduques,
où les barrières s’estompent.

C’est le temps de dénouer par la parole d’un parent, d’un ami, un médecin, un thérapeute, un enseignant, un collaborateur et pourquoi pas un voisin.

Un souffle impérieux qui effraie et brouille les cœurs,
sans doute pour mieux en disposer......la communication.

Ce H59 apporte une issue favorable à toute décroissance.
Décroitre devenant une efficacité, la communication trouve sa place.

Lorsque les individus sentent la fragilité de leurs limites et
 que les repères connus ont perdu tout objet,
 on se tourne vers des hommes capables
 de rassembler autour de points de convergence
et de fait se sont solidarisés.

Serait-ce d’un temple qui aspire à être construit ?

Telle une nef de bois qui abriterait dans la pire des tempêtes,
 le temple accueille aussi bien l’homme que le dieu,
 pour rappeler un lien que rien ne saurait dénouer,
pour redonner un gage que rien ne saurait emporter.

Philippe Jacottet dans  "Paysages avec figures absentes"  écrit :
"  Qu’est-ce qui fait qu’en un lieu ont ait dressé un temple,
sinon la présence d’une source et le sentiment obscur
 d’y avoir trouvé un centre ?
Une figure se crée dans ces lieux,
expression d’une ordonnance.
On cesse, enfin, d’être désorienté.


Ce guide H59 a la capacité de dissoudre,
de disperser ou de chasser
tout obstacle ou raideur qui a été une entrave à cet état d’accueillir.
Lorsque les gens ne communiquent plus,
 leurs relations en souffrent.

Dissoudre toutes les rigidités qui étaient en place
 durant un certain temps exige beaucoup de patience et de tact
jusqu'à une poussée yang de s'exprimer,
l’heure est choisie, comptée.

Un savoir faire s’impose, celui d’œuvrer à l’aide
d’un  " homme de bien " une tierce personne qui a du savoir)
 suffit d’aller à sa rencontre,
sa contribution va dénouer en des pas assurés !


 

Ce H59 la " dispersion "
 aide à prendre conscience
 qu’en toutes difficultés la communication les véhicule parfois
comme elle peut être aussi un moyen de trouver leur résolution.
 
Et cette prise de conscience des éléments yin-yang,
 contraires et complémentaires,
est une étape vers la restauration de l’harmonie ......
ce qui en toute lucidité de la situation à dénouer,
 nous fait prononcer la phrase appropriée, limitée
 sans trop avoir eu à réfléchir.

Cette association H41 et H59 fait rappel
à un retour sur Terre, nécessaire
comme aller à l’essence Ciel et de percevoir
ou plutôt appréhender cette immense " boucle du temps "
en suivant un rituel dont le secret est bien gardé.

Le secret de nouvelles leçons "disciplinant" ou décroissant,
devient pouvoir de suivre et gage de réussite par des efforts patients
en tout échange.

Échanges de paroles, d'actions, d'expériences
comme si l’eau coulait alors qu’elle avait été gelée.

Etre attentif à tout ce qui décroît comme
à toutes forces montantes (Yin) maîtrisées.
Deux énergies imbriquées contraires complémentaires "s'expliquent".

Sachant que tout évolue comme il se doit, de manière parfaite (et imparfaite),
ces forces font reprendre progressivement… … de l’harmonie en soi.
Il y a alors une transformation symbolique
croissance et décroissance ne font plus qu’UN
et se vivent dans l’éclat en une saine lumière…
 qui dénoue tout problème.

Une formule chinoise très rare dans le Livre est écrite seulement par deux fois dans l’hexa suivant, le H42 Augmenter:
 olor=purple]"fondamentalement ouvert".[/purple]
Que signifie ici placé ce fondamentalement ouvert.

Nous en trouvons la signification par une note très taoïste
comme forme de conclusion.
[/color]

L'étude, tous les jours un peu plus
le Tao, tous les jours un peu moins
de moins en moins jusqu'au non-agir.




Guy H

[Aparté : A signaler qu'avec cette étude des hexagrammes,
il n'y a aucun rapprochement à des évènements
 actuels cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées
 apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire à cette étude.]
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2240



Voir le profil
Re : Un temps de communication pour décroître et disperser.
« Répondre #1 le: 23 Mars 2020 à 11:42:56 »




La bonne attitude peut-être pour un retour à soi ? ...en  se concentrant sur  l'étude d'un grand texte  comme le Yi Jing, pour ma part, hier .







Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 213


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Un temps de communication pour décroître et disperser.
« Répondre #2 le: 23 Mars 2020 à 15:41:47 »

Et le sage d'être en mesure de dépasser le Maître !

Guy H
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Un temps de communication pour décroître et disperser. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.487 secondes avec 19 requêtes.