Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
04 Avril 2020 à 09:58:18

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Accomplir un potentiel même dans les difficultés. 0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Accomplir un potentiel même dans les difficultés.  (Lu 27 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 213


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Accomplir un potentiel même dans les difficultés.
« le: 24 Mars 2020 à 19:54:50 »




26, le grand apprivoise ou grande accumulation et
3, la difficulté initiale ou les difficultés des débuts
et aussi encore chaos initial.


[/color]

Le 26, la retenue, grande accumulation ou grand apprivoise.

Le trigramme Ciel est surmonté du trigramme Montagne.
Rien n’est plus grand que le Ciel, mais il peut être enserré dans les montagnes.
Cela signifie que l’Homme sage se pénètre
et se remplit de la Voie et de la Vertu.

Il est fait référence ici à l’aptitude à rester attentif
tout en  " communiquant ".
Et à tout grand approvisionnement fait suite l’effet de nourrir.

Les mots : autodiscipline – concentration – renforcement du caractère – conscience de soi – réalisation du potentiel.

Mais aussi :
Grand. Important, grandir. Adulte. Noble. Aîné.
Faire paître, élever du bétail. Nourrir des animaux. Prendre soin de,
Entretenir, recueillir, supporter, tolérer.

Autres symboles :
Élever de gros animaux – fermeté – accumulation – de grands pâturages - prendre soin de ce qui est grand – ce qui vient à point.

Le Ricci : Grand rassemblement de force, moment où la puissance se nourrit amplement et règne avec tranquillité.


En ce H26 on trouve le Ciel au cœur d’une montagne…
 
Ce dur (la montagne) et ce lumineux (le ciel), qui donc les contiendrait ?
Le symbole de la montagne est un conseil : se contenir.

La montagne est ce qui finit les êtres et les commence.
Elle est le seuil, la porte, le passage.
Elle est la stature et la mémoire, elle est le temps.

Elle exerce une retenue par laquelle s’effectuent la régulation et la mise en ordre.
Elle ralentit l’action (d’unir) pour l’inscrire dans la durée.
Qui ne se soumettrait à cette contrainte par quoi tout gagne en densité et en constance ?

Le ciel est créativité, laquelle s’exprime en actes et en paroles.
En ce H26 les signes d’union sont forts,
car la force yang est présente et persiste,
 se maintient dans l’unique,
poursuit dans une seule direction.

 Au point aussi d’être emporté
 par la certitude de sa toute-puissance,
qu’on ne soit plus très conscient de son action.

Cet hexagramme traite de la nécessité de freiner et d’éduquer ses pulsions
 lorsqu’elles sont excessivement vigoureuses et débridées.

Comme les pulsions sexuelles quand elles compromettent
 l’équilibre personnel et les relations harmonieuses avec l’entourage.

Et donc cet hexa nous incite à déplorer parfois
 ceux qui ont consumé tant de temps
 à la recherche du plaisir en tant que tel,
au détriment de leur vie intérieure et de leur évolution personnelle.
Grand apprivoise c’est apprivoiser de manière Yang, une énergie puissante.
Et en la retenant fermement, il est possible de l’éduquer et de lui donner une orientation.

Confucius a eu une réponse toute pleine de philosophie taoïste  par la citation suivante :
"  Il n’y a pas à sortir de là.
Je n’ai jamais vu quelqu’un
qui aimât la vertu autant que le sexe."


De là aussi à voir en cet H26, un encouragement à la chasteté,
laquelle était prônée par les alchimistes taoïstes pour atteindre l’immortalité.

Ce H26, incite plutôt à suggérer une petite réflexion quant à la supériorité de l’érotisme,
(Résultant d’un raffinement des pulsions et d’une éducation au plaisir)
sur la satisfaction immédiate et brutale de l’instinct sexuel.

C’est ce qui est dit par une sentence du Yi King :
" …/...faire attention aux roues du charriot, l’une pouvant casser".

D’où la puissance qui ne se régule pas, court le risque de la brutalité,
la force qui ne s’éduque pas tourne rapidement au narcissisme.

La montagne est passage : par la contention qu’elle exerce,
la force brute évolue en talent véritable;
par l’affinement qu’elle produit,
on donne forme à la force intérieure afin de ne pas lui rester assujetti.   

Et quel guide pour accomplir ce travail
de freiner avec fermeté ?

Un hexa qui en prépare les difficultés (H3) qui se doivent d’être traversées. 


[/color]


3, la difficulté initiale, débuts difficiles ou germination.

Trigramme du bas Tonnerre, la seule positivité
s’agite sous deux négativités, surmonté du trigramme Eau
dont la vertu est le mouvement, une positivité est insérée
entre deux négativités est le sens d’une chute, cela demande de la vigilance.
Pas simple de débuter alors.

Les mots : douleurs de la croissance – doutes et peurs – maladresse – acquisition de force – vulnérabilité – inexpérience.

Mais aussi:
Difficile, pénible.
Avare, chiche.
Prononcé TUN: réunir, rassembler, amasser. Cantonner des troupes à la frontière.

Autres symboles :
Le début – fondation – la jeune pousse sort de terre – difficile – être visible sans pour autant renoncer à sa demeure.

Le Ricci : Affrontement initial, rencontre des deux termes opposés du rythme fondamental, difficulté des commencements.


L’homme de bien perçoit en tout commencement l’empreinte d’un tohubohu originel.
Nullement désarçonné par le désarroi qui l’environne,
 il ne se laisse ni gagner par le doute,
 ni entraîner dans la confusion,
car il ne confond pas démarrage intempestif
et véritable début.
 Il patiente et n'est-ce pas là une première difficulté
à affronter, la patience ?

Comment se rassembler et autour d’un centre ou d’un homme de bien
si l'on ne se rassemble pas en soi ? (idée supplémentaire d’isolement).
En s’arrachant à toute précipitation même si la dynamique est là !

Tout comme l’humidité des nuages retient le feu de l’éclair,
L’homme de bien prend le temps de réfléchir pour que jaillisse un vrai projet
alors qu’il a une ferveur à en " découdre ".
Il distingue l’important du secondaire,
 l’essentiel de l’accessoire,
 le structurel de l’évènementiel.

Il organise son départ, établit son orientation,
 prépare son arroi.
En dressant le cadre,
il canalise les énergies qui bouillonnent
 pour en tisser la trame de nouvelles aventures.
Il transforme ainsi un imbroglio en mise en route sereine.

Seule une belle manière de se comporter est imagée par l'action du végétal.
Etre en harmonie par exemple avec la progression douce d’une fleur,
 pourquoi pas d’agir comme de poser un premiers pas (ou de casser sa coquille) !


 Cette association H26 et H3,
où y sont contenues des retenues (H26) et des poussées (H3) ciel, montagne, tonnerre et eau,
où y sont induites des contraintes, des difficultés naissantes,
une force d’un dynamisme harmonieux engage un cycle nouveau
et ces difficultés de se transformer par une confiance
 (celle du chaman dégageant son pouvoir)
qui pointe le " bout du nez ".

Voyons le symbolisme des trigrammes :
H26 : le trigramme Ciel en bas est surmonté du trigramme Montagne (incompréhensible).
H3 : le trigramme Tonnerre en bas est surmonté du trigramme Eau.

Un ciel qui s’élève rencontre cette masse de terre qui s’enfonce en lui,
de là nait paradoxalement une grande prospérité.
C’est la conscience en soi qui réalise un potentiel.

Puis un tonnerre qui s’échappe de terre, lançant son fracas au ciel et cette eau, ou pluie
qui en tombe.
On peut y voir un rapprochement flagrant en ces deux hexas.
La prospérité naît toujours par des difficultés de départ,
un peu de pluie permet toute germination.

Il s'agit de mûrir des "épousailles " entre Ciel et Montagne,
 entre Tonnerre et Eau.

L'hexa guide s'emploie à faire patienter le déploiement des énergies yin-yang,
ce qui réclame le besoin de développer une perception intuitive (cet autre regard du chaman)
qui fait que l'on vibre à l’écho bruyant de l’univers en constant bouleversement.
De coller avec la prospérité de l’univers est-ce possible ?
Même en des temps difficiles on plonge en cette immense harmonie qui peu à peu
fait entrevoir un gage de réussite à toute germination.

Le flux vital poursuit un éternel chemin de changements.
L’idéogramme Sheng, suivre le flux,
comprend ces notions de docilité,
d’obéissance, de naturel, de coulant, d’aisé.

Il y a ici l’idée de se laisser porter par le flux naturel de l’existence,
d’épouser le mouvement global, bien que difficile à ses débuts de perception.
Sortir d’une coquille, le poussin le fait très bien.
C’est aboutir à la lumière, l’éclairage
une naissance qui impose une rigueur
et invite à des perceptions nouvelles.

Canaliser les énergies qui bouillonnent
pour en tisser la trame de nouvelles aventures,
c’est transformer un imbroglio en mise en route sereine,
la prospérité étant un objectif compris.

Et de demeurer confiant à commencer par contempler
d’abord ce que nous avons.
Et si des conditions sont idéales pour gravir, prospérer il convient
d’agir en prenant en compte les difficultés qui peuvent naître.

La force de tout dynamisme est d’appréhender ce qui survient.
L’unique conseil est qu’à toute situation contraignante, compliquée, embarrassante,
une force d’acceptation est bien plus utile que celle d’affrontement !

Ces deux hexas,
invitent à modifier sa manière de percevoir,
 ressentir intérieurement cette prospérité,
et s'adapter à toutes les situations de la vie.
En fait se tenir en tout moment
 et s’accorder avec l’harmonie quoique nous traversons comme adversité.

Chaque jour est un comme un vol d’oiseau
majestueux, libre comme  le vent,
et de "coller" avec ce vent ou flux.

A l’œil de cerner, discerner et être soumis aux changements du moment
et d’avoir le geste utile, il en ressort une secousse pour l’entendement humain.
Cela invite à modifier la manière de percevoir,
 ressentir intérieurement afin
de s’adapter à toutes les situations même les plus éprouvantes.
Ce qui donne comme perspective :
d’avoir un impact approprié autour de soi
 et s’accorder avec les saisons.

Se doter d’une patience en tout échange, échanges de paroles, d'actions, d'expériences
comme si l’eau coulait alors qu’elle avait été gelée.
Suivre le dégel et l’écoulement ne demande pas un trop gros effort.




Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements
 actuels, cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées
 apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire pour cette étude.




Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2240



Voir le profil
Re : Accomplir un potentiel même dans les difficultés.
« Répondre #1 le: 24 Mars 2020 à 20:37:30 »




Accomplir un potentiel même dans les difficultés...







Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Accomplir un potentiel même dans les difficultés. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.159 secondes avec 19 requêtes.