Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
04 Avril 2020 à 11:11:33

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Une alliance puissante, simple, avec des aléas. 0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Une alliance puissante, simple, avec des aléas.  (Lu 24 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 213


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Une alliance puissante, simple, avec des aléas.
« le: 26 Mars 2020 à 13:59:32 »

 

  8, l’union ou alliance, coopération, ralliement,
62, la beauté de ce qui est petit ou l’excès de petit,
 voire même le petit défaut ou aussi, trop d’inconsistance
et 54, l’épousée, mariage de la cadette ou second rôle.


trois hexas à lire,
 je fais remarquer qu’il y a un côté aléatoire exceptionnel,
 très rare car jamais arrivé en 13 ans de conservation des associations,
 ce H8 revient deux jours de suite,
 je ne m’en étonne plus comme si le message d’hier demandait de remettre une « couche » de peinture,
comme attendant la couche d’après.



8, la solidarité, l’union, l’alliance, ralliement .

Ce H8 signifie le rapprochement ou aide qui est à définir.

Le trigramme Terre est surmonté du trigramme Eau.
Cela signifie que la condition humaine oblige les hommes
à s’entraider mutuellement...et c’est à cette seule condition
 que nous pouvons jouir de la paix.

Les mots : union – coopération – solidarité – appartenance – travail d’équipe – participation – choix.

Mais aussi :
Voisinage, voisin. Conforme, égal. L’un après l’autre. Concourir, égaler.
Anciennement : alliance mutuelle de cinq familles.

Autres symboles :
S’allier – s’associer – deux personnes qui se suivent – le voisinage – joie.
Le Ricci : Coordination, moment où les énergies se rassemblent
autour de la force centrale, où tous s’unissent autour du chef.

PI. Image de deux hommes se suivant, unis, solidaires.
 En fait ils agissent dans le même sens.
Cela évoque l’idée de " concorde ".
La solidarité est bonne et présage d’heureux développements,
à condition que l’entente soit parfaite.

On rencontre également les mots comme
se joindre à un autre, coopérer, conspirer,
examiner, juger, comparer, proportionner, assortir, faire la paire.
Dans un très ancien sens oraculaire il y a cette double idée.


"  Un homme cherche à se joindre à un autre,
 d’où découle le double sens de coopérer et de conspirer.
 Il y a coopération s’il y a sincérité et confiance réciproque ;
 il y a conspiration si les hommes sont indignes,
une personne du groupe pouvant "se retourner "
 et dévier de son engagement. "

( Sylvie Verbois).

Paco Alpi et Alain Constantin ajoutent en leur « Mémoire de la Mue » :
" Ils sont deux et marchent ensemble,
dans la même direction.
Image de l’amitié, de la concorde,
image de l’union qui produit l’argile,
faite de terre et d’eau intimement mêlées……"


Iront-ils loin ensemble, leur chemin de se séparer ou
leur union de se renforcer ou se déliter ?

C’est en ce sens que seul ce H8 a une particularité
 connue par tous ceux qui ont tirés ce  PI,
 celle de réinterroger l’oracle une nouvelle fois.

Car chercher à s’associer pour réaliser une grande œuvre est louable,
 mais savoir avec qui s’allier,
 se regrouper est lourd de conséquence
 si au " fil du temps " la confiance n’est plus.

Ce seul hexagramme est énigmatique pour tout un chacun.
Trois hexagrammes font référence aux opérations divinatoires H41, H42 et H49, mais voilà y figure une confiance qui ne prédomine pas en ce H8.

Il y a comme un doute, une incertitude qui gagne à être effacée en une interrogation supplémentaire par les baguettes.
Souvent ce H8 survient lorsque la question laisse paraitre ce doute, une incertitude cachée, induite.

Alors un autre hexagramme est nécessaire de connaître
pour appréhender cette confiance.
D’autres questions en sont induites.
Commencement et fin de la situation d’union ?
Accord durable ou pas ?
Harmonie durable ou pas ?

Sachant qu’au cœur du H8 , il y a le H23, l’ usure.
L’éclatement, le risque d’effondrement ou d'usure du temps
 sont les raisons essentielles
 pour lesquelles le besoin d’aide solidaire se fait sentir.
Le besoin d’avoir sublimation est nécessaire,
il y aura donc deux guides pour réfléchir à la suite de ce H8.

Ce PI est la coordination, un moment où les énergies se rassemblent autour de la force centrale,
 où tous s’unissent autour d’un chef.
On dit que le moment de l’union est propice à tous les efforts qui
 nécessitent une coopération harmonieuse
et structurée avec d’autres individus.
La seule chose exigée est que l’engagement de ceux
qui participent à l’effort et leur implication soient d’intensité égale pour tous.

L’eau est au-dessus de la terre. UNION.
L’eau étant au-dessus de la terre, elle la vivifie.
En la réagrégeant, elle lui rend sa souplesse et sa fertilité.
C’est ainsi que la vie naît, et naît la société humaine, immense aventure née d’une simple rencontre, terre-eau.

L’eau vivifie la terre morcelée.
Quand de minces filets s’assemblent en ruisseaux sur le sol,
 la rivière apparaît, qui reprend l’éclat du ciel entre ses deux rives sombres.
C’est un trait de lumière qui s’éveille du noir et le surmonte,
pour dessiner une trace, décider un chemin.

L’eau est le cœur, le sentiment, l’intériorité.
Elle est la tristesse qui envahit aussi.
 Mais lorsque les émotions s’éveillent,
 des résonances peuvent s’établir et les craintes de se calmer.
Un air commun se fait alors entendre.

C’est l’une des causes pour s' unir.
On sent poindre une lueur sur laquelle s’orienter.


......" parce que le sentir s’est élargi et intensifié,
parce qu’il a été désensablé comme
les puits du désert toujours prêts,
 si on les respecte, à donner de l’eau en abondance. "


L’affection est l’élément unificateur qui irrigue les relations humaines.
Elle désamorce la vindicte et l’inquiétude,
elle ramène les énergies qui se dispersent
ou s’évanouiraient autour d’un point où elles font corps.
Tout comme les eaux qui s’accumulent sur la terre
finissent par se diriger vers une direction commune,
 il y a dans le cœur des princes un fond d’humanité
qui permet d’orienter l’attention de tous vers un centre unique.

Le roi est le symbole de ce centre,
 il personnalise l’aptitude à établir des liens et à susciter la confiance.
 Il pérennise la cohérence de la société celle de rester fraternelle.

Les premiers souverains de l’ancienne Chine fondèrent
 de véritables Etats car ils surent,
en faisant appel à la fraternité,
 transformer de simples convergences
d’intérêt en agrégation véritables.


Et à ceux qu’ils établissaient dans les fonctions officielles,
 ils gardèrent leur affection afin qu’ils leur restent proches…
et de loin en loin,
cette sollicitude imprégnerait tous les rameaux de la grande famille humaine.

En résumé les bonnes alliances sont celles où tous,
 dans la mesure de leurs compétences et de leurs moyens,
portent leur seau d’eau au moulin commun,
le regard tourné vers le but ,
 unis dans une même confiance et guidés par les mêmes valeurs.

Voilà cette union, décortiquée
et deux guides d’accompagner une aide solidaire,
un premier H62

Premier compagnon à ce H8.
Montagne et Tonnerre c’est le H62.
Se contenter de commencer petit.
Eviter un petit excès et de voir cependant
l’extraordinaire en l’ordinaire… d’aller piano piano.



62, la beauté de ce qui est petit ou l’excès de petit,
 voire même le petit défaut ou aussi, trop d’inconsistance.


Les mots : découverte de l’extraordinaire dans l’ordinaire – maintien de la simplicité – ralentissement – grande attention – discrétion – sensibilité aux détails.

Mais aussi :
Xiao : Petit, menu, mince. Peu, un peu de. Rapetisser, diminuer, s’amenuiser.
Guo : traverser, franchir, aller au-delà, dépasser, surpasser, outrepasser, passer au travers, trop, excès, transgression, faute. Opérateur grammatical marquant le passage d’une limite ou simplement du temps.

Autres symboles :
Petit, germes – traversée – la petite traversée – ce qui est petit, en germe, traverse, va au-delà – au-delà des limites temporelles.

Le Ricci : prépondérance du petit, moment où la puissance en voie de développement
reste faible et ne permet que de faibles résultats.


Au sommet d’une montagne, un tonnerre s’exprime !
Le tonnerre est mouvement, secousse, désir, alors que la montagne est rigueur, fermeté, sagesse.
L’écartèlement est complet entre ces deux courants opposés,
 dont la disposition et le rythme sont à contretemps l’un de l’autre.

Siao est " petit "
Kouo est le " défaut ", ou alors " les défauts du petit ".
Une autre définition aussi acceptable, le petit excès.

Il y a une image triple en l’idéogramme.
Premier dessin, celui du haut que l’on retrouve dans l’hexa 9,
 est un trait vertical entre deux autres qui lui servent de canal,
est le symbole de l’ Influx de l’impulsion pure de la Cause Initiale
qui vient stimuler l’univers pour tisser la toile de la Manifestation ;
il " traverse" dit le dessin.

Deuxième dessin, un bec de lièvre :
nous l’avons déjà vu au H28 où
le  " Souffle créateur traverse le Principe
des idées archétypes et leur donne la vie.
"

Et le dernier dessin, une bouche et son mouvement,
à ce H62, il anime les formes et
crée le Principe du langage qui sert à communiquer.

Voici donc un objet ténu de sa nature partagé en deux , il attire toutefois l’attention sur tout ce qui est de peu d’importance. Le bec de lièvre ne donne pas d’aisance pour s’exprimer.

Aujourd’hui (surtout en ces moments d’épidémie) les petites choses l’emportent sur les grandes que la situation actuelle rend incapable de réaliser.

Paradoxalement ce H62 invite à laisser de côté pour l’instant les affaires graves et importantes pour s’occuper de détails.

Petite allégorie : " Si le bruit des ailes de l’oiseau, contrairement à la loi naturelle, monte et s’élève, cela indique une difficulté ;
 si au contraire, il se conforme passivement à cette loi et descend,
 ce sera l’indication d’une chose aisée et facile.
Descendre constitue la grandeur du présage heureux. "
dit le Yi King.

" L’influx céleste descendant en trois rayons n’est pas sans rappeler
le tribann lumineux et sonores des druides, créateur de vie.
Effectivement, ici cette énergie est porteuse d’un message du ciel puisqu’elle se cristallise dans des oracles divinatoires.
Il en est ainsi des trois feuillets embryologiques à la base de la constitution de l’embryon.
Le besoin de spiritualité va de pair avec celui de la démonstration d’affection.
Une attention importante est donnée aux petites choses, aux petits gestes.
C’est en eux que résident les sentiments profonds. "

 Claude Pipitone dans le "Yi King du thérapeute."

 En haut du caractère, il y a trois traits c’est le sens de petit.
En bas du trigramme, deux parties. Sur celle de gauche des traces sont laissées par un pied : signe général du mouvement. Sur celle de droite en bas un trou : idée de passage au travers, de dépassement.
Ce pouvoir est l’expression dynamique de la Cause Initiale :
si lui est pur (le trait vertical), la forme ne l’est pas (bec de lièvre).

 On dit que l’heure est au petit, à la défiance et de ne pas voir "grand" !
La place est occupée par ceux qui prétendent,
 mais chez qui le talent fait défaut dit une citation.

Chez l’impulsif, l’extravagant ou le jeune,
 les échecs répétés renforcent l’arrogance,
 la folie pousse à oublier les plus élémentaires convenances.
L’homme de peu s’empêtre dans ses errances,
 il perd le Nord et le sens commun.
Et s'il révisait donc ses objectifs à la baisse ?


Se refusant à entrer dans ces jeux où le mesquin le dispute au prétentieux,
l’homme de bien rappelle au petit la modestie
 tout en le tenant à distance.
Distance d’acteur, qui offre au vulgaire
le reflet amplifié de sa duplicité .

C’est en s’enracinant dans le possible par un terre à terre, le petit à petit,
 la répétition, la méticulosité, que l’on retourne à son avantage les forces Yin
et de traverser la situation de façon aisée.

D’Eric Jackson Perrin il mentionne ceci sur le H62 :
"Seule une personne se faisant suffisamment petite, acceptant totalement sa petitesse, bien ancrée dans la matière et incarnant son humanité peut parvenir et accéder ensuite à sa grandeur suprême, à l’éveil au sommet de la grande montagne."

Un pareil guide, invite à ne pas trop engager
des forces yang dynamiques de suite pour remédier définitivement.

Comme le guide est composé d'un élément faible situé
 à une place forte,
 il contraint d'établir une relation avec l'extérieur pas à pas et non frontalement.

Ce qui demande à ne pas se prendre pour ce qu'il n'est pas,
ni se perdre dans la folie des grandeurs en toute innocence,
même si une "Grande force " est potentiellement présente.

C'est ainsi que le Yi King donne cet avertissement :
que l'heure n'est pas aux grandes réalisations
et que celui qui n'est pas à la hauteur doit se montrer humble
et se concentrer sur les petites choses.
Pas simple connaissant les réactions toutes juvéniles au début de la vie.

Comme le Tao restaure constamment
l’équilibre en tempérant les excès,
dans certains domaines de la vie,
après avoir dépassé la mesure,
il est bon de réduire ses ambitions,
il est temps de ralentir
et de reprendre contact
avec son Être intérieur.
A chacun d’en ressentir ces moments subtils de la vie,
 à la recherche d’un passage étroit donnant accès au H 63, accomplir.


Autre compagnon-guide à ce H8.

Le mariage de la cadette ou arrivée de la fiancée dans la famille de son époux.
Il est question alors de toute descendance à venir.
Ce H54 invite à se réveiller et de réaliser qu’il y a une faille pouvant apporter des contraintes ou des revirements de jugement en toute union.

Il y a-t-il une compromission dans l’air qui échappe à l’entendement humain ? 

Un rapprochement avec l’exemple d’une épidémie est manifeste soi dite-en passant.


[/color]

54, l’épousée ou mariage de la cadette.

Le trigramme Lac est surmonté du trigramme Foudre, Tonnerre.
Nous observons le mouvement et la satisfaction.
Positivité et négativité se correspondent mutuellement.
La génération des êtres signifie la transmission des souffles et la continuité de l’espèce.

Les mots : situation compromettante – subordination – victime de la séduction – manipulation – faible estime de soi.

Mais aussi :
Gui : revenir, rentre, retourner à. Se marier (en parlant d’une jeune fille). Rendre, restituer. Appartenir à. Annexer. Donner.
Mei : Sœur cadette. (Par extension) cousine plus jeune que soi.

Autres symboles :
Un mur – les pieds ne vont pas au-delà – une femme et les attributs représentant son pouvoir – une fille, une sœur, une cousine – une épouse et une jeune femme – retour ou apparition d’une jeune femme – désir hors norme.

Le Ricci : Engagement de la cadette, mariage mal assorti, moment où les êtres n’étant pas à leur place, rien ne peut progresser.


Il est parfois des cruautés du temps.
Des lendemains qui déchantent, des unions qui se délabrent et se vident.
Si ce guide fait sentir que des forces s’opposent,
il faut les reconnaître et non pas s’en voiler la face.
Quoique.

Des incompréhensions peu à peu se révèlent,
des défections en germe pourtant dans l’empressement du contrat initial,
en résumé de l’impulsivité.
Cela compromet alors toute solidarité ou plutôt en freine certains aspects.

Alors ce qui était union, contrat, liaison devient une contrainte,
avec obligation de conduire à leur terme ce marché de dupes.
Des tiraillements naissent, des contretemps,
servitudes aussi pour assumer
ce qui s’est tissé dans la hâte
et prenait pour longtemps en otage.

(Mais où sont les MASQUES ?)

L’homme de bien, (ce guide avertit par ce H54) jauge les forces en présence.

Alors il sait qu’en menant les affaires à leur terme
alors se départageront ce qui se détériore et
ce qui se trouve une consistance.
Ce que l’instant (inattendu, spontané) a suscité,
c’est le temps qui en révèle le bien-fondé et la teneur !
Il sera temps de revoir des principes essentiels.

Le délitement, la démission (des forces qui doivent s’écarter)
 ne le surprendront pas comme d’un divorce à envisager.

Et retenant la leçon des alliances incertaines et des positions secondaires,
il apprécie l’éphémère à sa simple mesure
 sans plus en faire l’étalon d’une longue échéance.

Pour l'association de ces deux trois hexas,
avancer dans une alliance demande parfois de contourner
un obstacle ou le franchir…de se stopper ou aller de l’avant alors
 qu’il est utile de prendre un temps de réflexion pour l’une ou l’autre action.

Pas simple pour qui l’impulsivité est opérante.

Et pour avoir " sublimation " disent les textes
un second guide participe à sa manière par une vision un peu à l’aveuglette…
Avec cet avertissement :
le travail à faire en commun, ne doit pas nous aveugler.
Ne pas être dupe des emballements de départ
fait que le travail voulu en commun, sera une réussite.

 Ô combien l’univers est bien fait entre ce yin et ce yang,
 alors tout est en place, l’instant d’une alliance à parfaire.

Cette association H8, H62 et H54,
où y sont contenues une harmonie de fait des deux principes Yin Yang,
apporte une aide par un symbolisme tout paradoxal.

H8 : le trigramme Terre en bas est surmonté du trigramme Eau.
H62 : le trigramme Montagne en bas est surmonté du trigramme Tonnerre.
H54 : le trigramme Brume en bas est surmonté du trigramme Tonnerre.

Ces trigrammes émettent l’idée de procéder avec une conviction très forte d’alliance pour transformer les êtres et les choses, mais voilà par quoi commencer ou ne pas commencer !

En cette association la terre omniprésente accompagnée d’une eau bienfaitrice
font face à un arrêt intempestif par un fracas et une brume qui veut s’exprimer, puis de nouveau une secousse au final.

Si la montagne représente une stabilité, un promontoire fait de terre,
elle permet à tout un chacun d'observer tout azimut et par-dessus une autre terre
un Yin parfait de s'y tenir, se tenir à de petites choses.
Le côté terrien, rationnel, cartésien est secoué par un détail…
ce tonnerre sortant de terre, fracas inattendu… comme une pandémie.

Ce qui va secouer le mental, le physique, l'esprit, l'entendement humain.

La montagne va l’emporter par le détail, le petit (défaut) et de faire triompher les partages nourriciers !
Une aide opportune !

Précieuse est l’action décidée si l’harmonie est présente.

C’est le parcourt d’une brume à toute l’immensité de la terre et
la recouvre en douceur, en souplesse et lenteur car il s'agit de mûrir
des "épousailles " entre Ciel et Terre, cependant avec fracas.

En fait se tenir à tout moment dans le simple pour faire advenir une descendance toute autre, écrire une nouvelle page blanche de la vie en cette planète. Comment ?
En collant avec un confinement certain .



Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels, cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire pour cette étude.]

Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Une alliance puissante, simple, avec des aléas. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.089 secondes avec 19 requêtes.