Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
30 Mai 2020 à 12:12:33

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Simplicité en abondance. 0 Membres et 3 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Simplicité en abondance.  (Lu 114 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 206


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Simplicité en abondance.
« le: 02 Avril 2020 à 15:44:19 »


62, la beauté de ce qui est petit et
55, abondance, surabondance, profusion.


[/color]

62, la beauté de ce qui est petit, l’excès de petit
 ou voire même le petit défaut.


Les mots : découverte de l’extraordinaire dans l’ordinaire – maintien de la simplicité – ralentissement – grande attention – discrétion – sensibilité aux détails.

Mais aussi :
Xia : Petit, menu, mince. Peu, un peu de. Rapetisser, diminuer, s’amenuiser.
Guo : Traverser, franchir, aller au-delà, dépasser, surpasser, outrepasser, passer au travers, trop, excès, transgression, faute. Opérateur grammatical marquant le passage d’une limite ou simplement du temps.

Autres symboles :
Petit, germes – traversée – la petite traversée – ce qui est petit, en germe, traverse, va au-delà – au-delà des limites temporelles.

Le Ricci : prépondérance du petit, moment où la puissance en voie de développement reste faible et ne permet que de faibles résultats.


Au sommet d’une montagne, un tonnerre s’exprime !
Le tonnerre est mouvement, secousse, avancée, désir !
Alors que la montagne est rigueur, fermeté, sagesse.
L’écartèlement est complet entre ces deux courants opposés,
 dont la disposition et le rythme sont à contretemps l’un de l’autre.

Siao est " petit "
Kouo est le " défaut ", cela devient alors "  les défauts du petit ".

En ce H62 il y a une image triple (plus loin une autre approche d'image est donnée par Dominique Bonpaix) contenue.
« -Premier dessin, celui du haut que l’on retrouve dans le H9,
est un trait vertical entre deux autres qui lui servent de canal,
 est le symbole de l’ Influx de l’impulsion pure de la Cause Initiale
qui vient stimuler l’univers pour tisser la toile de la Manifestation ;
 il  " traverse "  dit le dessin.

-Deuxième image, un bec de lièvre : déjà vu
 en H28 où le " Souffle créateur
 traverse le Principe des idées archétypes et
leur donne la vie."

-Et le troisième, une bouche et son mouvement
à ce H62, il anime les formes et
crée le Principe du langage qui sert à communiquer. »

Ce pouvoir est l’expression dynamique de la Cause Initiale :
si lui est pur (le trait vertical), la forme ne l’est pas (bec de lièvre).

Ce H62 est en fait l’antichambre du H63, hexagramme le plus en harmonie et dit,
 l' accomplissement ,
il y a tout un tout chemin pour y parvenir.

Alors cela a le goût du parfait mais pas loin, Le H61 nous avait presque expliqué le H63, en ce H62 il y a comme un  défaut.... qu'il faut surmonter…passer...
par un arrêt qui nous fait voir, entrevoir le,
les détails à retenir, notamment le son.

Donc, le son a existé avant la parole qui n’en est
 qu’un reflet de plus en plus imparfait à mesure
 que les plans se diversifient car il perd à chaque fois de sa puissance.

Dans le sens divinatoire de l’image,
 on a un objet ténu de sa nature et partagé en deux
 dans le dessin du haut de cet hexagramme,
 il attire l’attention sur tout ce qui est de peu d’importance.
En dessous, ce bec de lièvre ne donne pas l’aisance pour s’exprimer.

Aujourd’hui les petites choses l’emportent sur les grandes
 que la situation actuelle rend incapable de réaliser.
Il faut laisser de côté pour l’instant les affaires graves
et importantes pour s’occuper des détails.


"  Si le bruit des ailes de l’oiseau, contrairement à la loi naturelle,
 monte et s’élève, cela indique une difficulté ;
 si, au contraire, il se conforme passivement à cette loi et
 descend, ce sera l’indication d’une chose aisée et facile.
Descendre constitue la grandeur du présage heureux. "


On dit que l’heure est au petit, à la défiance.
La place est occupée par ceux qui prétendent,
 mais chez qui le talent fait défaut.
Chez l’impulsif ou l’extravagant,
les échecs répétés renforcent l’arrogance,
 la folie pousse à oublier les plus élémentaires convenances.
L’homme de peu s’empêtre dans ses errances, il perd le Nord et le sens commun.

Se refusant à entrer dans ces jeux où le mesquin le dispute au prétentieux,
l’homme de bien rappelle au petit la modestie tout en le tenant à distance.
Distance d’acteur, qui offre au vulgaire le reflet amplifié de sa duplicité.
Ce H62 éclaire une situation «  de porte-à-feux, où il s'agit de revoir ses objectifs à la baisse, il importe d'avoir une solide cohésion interne permettant de garder les pieds sur terre ».
« Le yi Jing pratique et interprétation pour la vie quotidienne » d'Arlette de Beaucorps et Dominique Bonpaix.

Cette dernière auteure en son « Yi Jing pour les nuls »
 donne une image du caractère ancien de ce H62.
« Pictogramme en deux parties : à gauche, sont dessinés trois petits traits verticaux représentant des graines. Trois ayant le sens de « grand nombre », suggère la force germinatrice de ce qui est encore petit. C’est-à-dire la force du Yin.

Dans la seconde partie, des traces sont dessinées au-dessus d'un pied, donnant l'idée générale du mouvement.
A droite, un trou (ressemblant à une bouche) est surmonté de lignes courbes. Le sens global de tous ces caractères est celui de « passer à travers »,
 d' aller au-delà ,
 de « dépassement ».C'est l'excès de Yin.


En ce H62 des événements marquent un apprentissage quotidien
nécessaire et c’est en soi que l’explication d’un tel hexagramme se trouve.
ainsi le Tao restaure constamment l’équilibre
en tempérant les excès (Yin ou Yang).

Dans certains domaines de la vie,
 dépasser la mesure appelle à temps à ralentir toute action et
de reprendre contact avec l’Être intérieur ou le Soi.

L’être intérieur jaillit en un éclat comme ce jour qui naît, par le Tonnerre.
Comment rechercher en son for intérieur une grande détermination à révéler cet Être,
sans fracas, en douceur ?
S’attacher à sa réceptivité
 est d’effectuer un pas réfléchi
 avant d’en entamer un autre, tout comme se nourrir naturellement.

Et là, comme guide pour comprendre un espoir patient,
apparaît le H55, instant de plénitude…..avant l’heure ?

Il conduit à conjuguer l’objectif de partager au futur.
C’est aussi s'approcher de la connaissance intuitive.
Sagesse et souplesse sont mises à l’épreuve,
par des conseils se limitant à l’instant présent,
d’où une réflexion au préalable utile avant toute action,
avant qu'un tonnerre n'éclate au-dessus du feu.


[/color]

  55, l’abondance, profusion ou plénitude matérielle.

L’union des êtres produit la perfection de la grandeur.
Le trigramme Feu est surmonté par celui de la Foudre,
cela signifie : profiter de la lumière pour se mouvoir avec intelligence.

Les mots : foisonnement – profusion – générosité – fertilité – mûrissement – récompenses – richesses intérieures – apogée – moisson.

Mais aussi :
Récolte abondante. Fertile, luxuriant, opulent. Abondant, copieux, nombreux, considérable.
Plein, replet.

Autres symboles :
Abondance – offrandes végétales dans un vase en bois destinées aux esprits – des rameaux – une montagne d’offrandes végétales – des sacs de grains.

Le Ricci parle aussi de :
Plénitude de l’abondance, moment où le développement atteint son apogée
avant de commencer à décliner.


L’image est un sacrifice rituel à l’occasion d’une double récolte.
Il s’agit donc d’ " abondance ".
Au sommet de la grandeur, le prince ne désire plus rien (car il a tout pouvoir):
c’est le soleil à midi,
c’est l’heure de la profusion dans la mesure.

Lorsque la clarté (feu trigramme du bas) domine le mouvement (tonnerre, trigramme du haut), on formalise les lois.
Mais lorsque le mouvement s’appuie sur la clarté,
l’heure est à l’application des peines.


  "Tout comme la végétation se renforce lorsqu’on la taille,
c’est en tranchant dans la profusion et
en éliminant le surplus que l’on procède
 à la nécessaire régulation de la vitalité. "


Donc l’homme de bien sait se dégager de la confusion qu’entraîne l’abondance.
Conflits, entremêlements, coteries,
 c’est pour tenir cette prolifération en respect qu’il tranche de manière juste,
 qu’il condamne, qu’il sanctionne :
élimination foudroyante de ce qui gangrène et fait perdre le Nord comme
de stopper une pandémie .

Assumant sans état d’âme la position centrale dont le roi est l’emblème,
 il maintient le juste équilibre entre vitalité et pléthore.

" Les rites , c’est ce qui empêche que le mal se produise,
tandis que les lois,
 c’est ce qu’on applique une fois que le mal est commis."

Seu-Ma Tsien.

Ou encore ceci :

. " Le vrai châtiment doit viser à le rendre inutile ".
C’est en cela que déployer les ailes,
ouvre des fenêtres,
déverrouiller le cœur fait accéder un nouveau mode de pensée
en commençant par s'insérer
dans un développement universel harmonieux (parfois bien matériel) !

Connaître les transformations auxquelles nous faisons face chaque jour,
c’est prévoir mais lorsque la puissance céleste s’en "mêle"
alors nous sommes parfois décontenancés
qu’elle emprunte des chemins d’harmonie spécialement convainquant.
Et gérer une énergie radieuse de paix (comme le Feu)
 est une transformation à vivre,
 une de plus à goûter.


 Puisque "  L’homme de bien ne gouverne pas par la force
mais par la droiture et la bienveillance,
il est à l’écoute des paroles et des arguments.
Il s’emploie à persuader et s’abstient de condamnations sévères.
Adepte de l’art de réguler,
il se place au centre, là où les choses se rejoignent,
 il se place au cœur, là où elles sont ressenties…/… "

Citation de Pierre Faure dans : " Le Yi Jing par lui-même ".

Ceci n’est possible que dans une attitude réceptive
bien entendu car si fermé soit-on intérieurement
comment pouvoir alors entendre le conseil du jour ?


L’abondance du feu présente en ce H55 invite à se mouvoir avec intelligence.
Le fracas ou tonnerre est éloigné, le feu est maintenu à distance,
ça chauffe !

Le H55 est nécessaire, pas forcément pour vivre caché,
il connaît le beaucoup comme le trop plein,
et invite à ne pas déployer les ailes trop tôt
 de même, paradoxalement,
d’ouvrir les fenêtres,
 de déverrouiller son cœur et
aussi un mode de pensée.

A son heure l'harmonie est enclenchée
Et à l’aide d’une perception intuitive (cet autre regard)
 on vibre alors à l’écho de ce moment crucial.
De penser grand jusqu’au sublime, sans artifice.
La réussite est en ces deux hexagrammes
lorsqu’ils "surviennent" ensemble.

Le symbolisme des trigrammes est limpide.
H62 : le trigramme Montagne en bas est surmonté du trigramme Tonnerre.
H55 : le trigramme Feu en bas est surmonté du trigramme Tonnerre.

Ce qui surprend est le côté paradoxal montagne, tonnerre.
Immobilisme et dynamisme.
Une montagne est un arrêt par sa hauteur, le tonnerre en est le contraire c’est le fracas.
Deux trigrammes l’un en action statique, l’autre mobile agissant en sens contraire.
S’arrêter, avancer. Réfléchir pour être prêt à agir.
Ils sont tout de même en harmonie, ne se combattent pas mais s’écoutent !

Un feu illumine au moment où le tonnerre renforce son caractère soudain.
Une lumière sort de terre et devient un " soleil " comme en plein midi.
La profusion de paraître.

Plonger en cet immense harmonie (de la nature)
fait entrevoir peu à peu un gage de réussite
 à tout ce qui pousse…la lumière en soi
devenant pouvoir de guérir.

La plénitude matérielle est comprise,
la maîtrise des richesses acquise.
Un monde (d’abondance)
 s’entrouvre (et d’atteindre le H63) où les consciences sont éclairées par la parole,
 c'est penser grand à l’approche d’une fin de cycle
et de conclure :
une force prodigieuse parvient à donner naissance à
des évolutions incontestablement favorables.
Un renouveau.

La solidité de la montagne apporte une cohésion à toute action produite rapidement
parfois impulsivement, va secouer l’entendement humain.
Le fait que tout ébranlement produit un sursaut, une impulsion,
l’action décidée est de modeler en douceur, de retrouver le prana….
par et en un chemin facile, celui de notre corps physiologique.

Une alchimie s’y prépare encore faut-il rendre harmonieux toute progression ?

Alors oui, si l’on prend toutes les précautions de manières douces,
on s’accoutume aux situations et de les reconnaître pour en avoir vécu
d’identiques ou approchant,
on demeure modelé à ce ciel et cette terre .
Instant de surabondance.

D'où les idées les plus folles de naître et le rationnel les évacuant aussitôt.

S’engager par la parole au " bon moment "
c’est trouver l’action harmonieuse dans et par la simplicité.
La communication parvenant à convaincre
par l’extraordinaire dans l'ordinaire.

Donc l’homme de bien sait se dégager de la confusion qu’entraîne l’abondance.

Assumant sans état d’âme la position centrale dont le roi est l’emblème,
 il maintient le juste équilibre entre vitalité et pléthore.
Après un temps d'abondance, l'énergie reprend son chemin,
 lumineux et secret à la fois.


Mon résumé est toujours de  " travailler " avec ce qui surgit,
notamment après un envoi ce matin par mail d’un ami éloigné
particulièrement avisé et imprégné du DDJ : le Dao de Jing.
Et de sa part une version du livre pas édulcorée plutôt courte et dense.

Donc les 81 chapitres peuvent être raccourcis (en 9 chapitres formidablement concis) 
et d’offrir en abondance, surabondance un exposé lisible et conforme
au cœur du DDJ.
 Merci à Christian d’être un peu ces H62 et H55 ce " je dis"(sic).
/color]

Toutefois voici un rapprochement final par la version H55
 de Paco Alpi et Alain Constantin,
le Mémoire de la Mue :
  Plénitude
Eclatant succès.
Belle moisson, récolte généreuse.
Eblouissante fulgurance.
Soleil au zénith.
Feux de paille.


 

Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels,
 cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées pour cette étude
 apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire pour cette étude.]
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2281



Voir le profil
Re : Simplicité en abondance.
« Répondre #1 le: 02 Avril 2020 à 18:08:33 »






Grand merci Guy H pour cette étude passionnante :-)



Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 206


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Simplicité en abondance.
« Répondre #2 le: 03 Avril 2020 à 11:10:14 »

Houlala …..  qu'elle belle i mage !
De ce dragon, de Gandalf et Bilbo le Hobbit !

Merci  Izazen .
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Simplicité en abondance. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.491 secondes avec 20 requêtes.