Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
30 Mai 2020 à 10:53:10

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Porte de l'air. 0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Porte de l'air.  (Lu 99 fois)
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 206


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Porte de l'air.
« le: 03 Avril 2020 à 12:19:37 »


56, le vagabond ou voyageur
 et 57, le doux, le vent, se modeler.


 Ce H56 est imagé par un feu qui ne reste pas en place et
 le H57 qui est le vent aussi le lot quotidien de celui qui entreprend
des voyages.

Voici un foyer sur une montagne en constant mouvement,
 on dit que le voyageur n’a pas de foyer
sa quête sera partout où il va puis d’en faire son foyer.

Là il ira ou là, il n’ira pas engager son énergie avec une grande conviction,
 apporter l’harmonie  de manière lucide oui, en tenant
 " bon " dans la simplicité et de convaincre parfois en douceur,
c’est ce qui forge le voyageur.


De Christian Bobin " Nous n'habitons pas des régions,
nous n'habitons même pas la terre.
 Le cœur de ceux que nous aimons est notre vraie demeure."



56, le voyageur.
le trigramme montagne est surmonté du trigramme feu.
La montagne arrête tandis que le feu ne cesse de courir
et trouver d’autres foyers.

Les mots : voyage – aventure – mouvement - confrontation à l’inconnu – pèlerinage – solitude – élargissement des perspectives

Autres symboles :
Des soldats en campagne s’abritent sous des branchages – voyage – voyager – touriste ( dans tous les sens du terme ) – peu d’intimité.

Mais aussi :
Troupe de 500 ou 1000 hommes. Brigade. Voyager, séjourner hors de chez soi, voyageur. Nombreux, une foule de. Suivre l'ordre de préséance, placer, disposer. Ensemble, en commun.

Le Ricci : Errant, moment où les êtres n’étant plus à leur place appropriée, ils cherchent un appui avec persévérance.


Un voyageur revient toujours à s'augmenter d'expériences comme d'épreuves.
C’est sa grande force et ces deux hexas associés démontrent que nos voyages sont des enseignements.

Que retenir de ce voyageur qui vagabonde de ci de là
de nous indiquer
d’ ALLER par monts et vallées, imprégné d’une grande confiance
et la simplicité,
il connaît la direction où aller et se permet d’influencer juste le nécessaire,
avec comme compagnon une bonne méditation !

Saint John Perse écrivait :

"  Ô chercheurs de points d’eau sur l’écorce du monde
Ô chercheurs,
ô trouveurs de raisons pour s’en aller ailleurs. "


Lorsque vous vous sentez étranger dans un pays étranger,
 il est judicieux de vous souvenir que le minimum
 est ce qu’il y a de mieux :
 de garder un mode de vie simple...
dans le manger, le boire et l'échange.


Seulement là,
 il faudra allier ce mode de vie simple
 en étant transporté, modelé comme se confondre avec le vent.

En chaque voyage d'aller en des pas fermes et à la fois souples.

Si tout voyageur trouve son idéal dans l’échange…
il a la manière de se modeler en toute situation et en toutes contrées,
ne dit-on pas : "la sérénité conduit à tous les biens ".


57, le vent, le doux, le pénétrant,
 adaptation sociale conforme ou se modeler.


En le " jugement " du livre, sont écrites quatre phrases principales :
SE MODELER
Petit favorisant
Profitable d'avoir où aller
Profitable d'aller voir quelqu'un d’envergure.


Lorsqu’il s’agit de modeler, a fortiori de SE MODELER, une intervention de type Yang, vive et rapide, est moins appropriée qu’une attitude Yin de consentement et de disponibilité.
Ce n’est pas par la fermeté mais la souplesse et la répétition patiente qu’il est possible de se vaincre soi-même ou de convaincre autrui, puis de faire prendre à la situation une tournure nouvelle.
Cela comporte un aspect contraignant qui peut décourager, voire provoquer des réactions d’incertitude et d’hésitation analogues à celles évoquées
 dans le H56, le voyageur.

En ce guide il y a tout un programme parlant d'acceptation à être modelé, cela est profitable.

Redoublement du trigramme Vent.
L’idée exprimée est d’entrer, de pénétrer.
Le supérieur se conforme à sa voie en donnant des ordres,
l’inférieur se conforme à la sienne avec le sourire.
Entrer en soi évite les combats intérieurs destructeurs.

Les mots : pénétration - approche en douceur - influence subtile mais profonde – modération – compréhension – non-violence.

Mais aussi :
XUN : soumis, docile, complaisant, humble. Céder, concéder.

Autres symboles :
Deux mains tendent un plateau sur lequel se trouvent placés des insignes honorifiques, des arcs, des sceptres – accepter les choses comme elles viennent et non pas comme on voudrait qu’elles soient – se soumettre car calculer ne change rien au sort.

Le Ricci : douce pénétration, moment où l’on progresse insensiblement sans aucune violence.


Ce H57 incite à réfléchir et d'user de douceur.
Nous pouvons dire qu’il agit avec le tact utile, naturel comme le vent.
Seul dépend un but commun
nécessitant de s’adapter parfaitement à l’environnement ambiant,
 à l’instant présent.

L’image de l’idéogramme est d’entrer puis suivre mutuellement.
Y figurent deux sceaux, deux mains, une table.
Voilà de quoi est composée cette image qui indique
des fonctionnaires investis d’un pouvoir (les sceaux) donnant des instructions.

Claude Pipitone en son : " Yi King du thérapeute" donne un éclairage plus détaillée à cette image de deux mains qui déposent sur une table officielle,
deux sceaux de bois ou de jade , il ajoute:
" Dans l'antiquité, lors d'une cérémonie d'investiture, un sceau était remis au fonctionnaire et l'autre sceau (identique au premier) servait de preuve pour authentifier ledit fonctionnaire à une époque où les télécommunications n'existaient pas.
Le pictogramme présente ici cette idée de vérité autant que d'harmonie, de paix, de partage.
Il devient important de trouver la personne qui possède un sceau identique, celle qui me ressemble.
Le besoin de faire les choses à deux se fait sentir.
On trouve sa propre valeur à travers la relation à deux."


Ce vent répété est aussi l’image de ces rites
 qui s’insinuent dans la population.
On retrouve aussi le rite d’alliance entre humain et le divin
dans la consécration du vin par le rite de la messe.

Il y a un respect des usages, des lois !
Parfois un vent violent vient emporter les évidences et balaie les modèles.
Moment critique où les règles sont caduques,
où les barrières s’estompent.
Il y a aussi le symbole du bois, qui pénètre avec lenteur à la fois en la terre et en le ciel.
Il s’adapte au vent.

Le redoublement du vent en cet hexagramme permet d'être
 ni violent ni trop doux et de "coller " à la nature de ce vent
transporter, modeler.

D’où si nous devons nous impliquer dans un vaste projet (comme voyager )
il est utile d'accepter la différence (ou les différents) comme le suggère le H38,
l’hexa nucléaire "l’opposition" ou "divergence" .

Étant le noyau du H57, l’opposition ou différence, divergence,
 devient constructive et de permettre
 de "passer" en douceur tout propos ou sujet délicat voire controversé.

Tout diplomate excelle en la matière.

«  La colère n’a pas de vraie force,
 elle se gonfle de vide. »

Sénèque.

De Jacques.E.Deschamps petite poésie dans "  64 réponses pour ouvrir sur soi
et la vie les portes de la sagesse. " Extrait de la " Douceur".

"…/…Grand vent brise le chêne et détruit les moissons,
vent léger sent les fleurs et caresse la peau.
C’est la douceur du vent qui porte sur la terre
le pollen de la fleur et son parfum subtil.

Là où l’épée se rompt sur le roc des falaises,
l’eau creuse son chemin sans violence et sans bruit.
C’est la douceur de l’eau qui façonne les berges et
le cours sinueux des rivières paisibles.

La force du bélier court souvent à l’échec,
la douceur de l’amour ouvre toutes les portes.
La rose ne peut pas abattre les murailles
mais son parfum s’envole et ignore les murs.

La douceur d’une main efface la raideur,
la douceur d’un regard efface le chagrin et
la douceur d’un mot ouvre le cœur fermé,
tout cela est aussi simple que RESPIRER. "


Ce H57, demande à se modeler, c’est aussi l’action de se plier.
Mouvement de contrainte certes sans se rebeller,
sans rechigner mais sans perdre de vue l'objectif et sans se décourager
pour l'atteindre.
Après s'être plié, on se relève !

Le Vent dans la nature est ce qui courbe les êtres et pénètre l’intérieur
 des situations cachées pour en remettre la forme à jour
et le retour à l'ordre de s'établir.


Nous pouvons dire Ô combien en cette association il y a une alchimie à réussir les voyages.
Cela s’appelle : L’Illumination de l’insaisissable voyageur.
" Souple et faible triomphent de dur et de fort. "
Lao zi - Dao de Jing, chap 36.

Cela dépend toujours du " parfum" que l’on dégage et de se répandre, d’aviver l’odeur de l’harmonie, cet autre voyage intérieur.

Une pensée de s’engager à procéder aux transformations essentielles
 des êtres et des choses peut être éreintant comme forcer une coquille d’œuf de l’intérieur
et dès lors que cette pensée (en pleine confiance) est acquise c’est proclamer :
 " Ô qu'il est bon d’accomplir par de bonnes paroles dans la bonne humeur."

Que dire de plus de cette association H56 et H57 ?
 Il nous arrive de nous débarrasser de méditer et qu’un vent très doux nous emporte, transporteur en des contrées à découvrir.

Ainsi par une petite réflexion supplémentaire,
prenant de la hauteur
 une vision fugace d'apparaître
plus rien ne nous retient si ce n’est que de rester en contemplation !


Associés H56 et H57 expriment,
un avertissement à tout voyageur,
de rencontrer le malléable et de rester simple voire même humble.

Voyons le symbolisme des trigrammes :
H56 : le trigramme Montagne en bas est surmonté du trigramme Feu.
H57 : le trigramme Vent (ou bois) est en bas comme en haut.

Montagne et feu à son sommet, il ne dure et part à la recherche d’autres sommets. La montagne arrête tandis que le feu ne cesse de courir.
La flamme brûle les flancs de la montagne et meurt après avoir épuisé la végétation.
Le vent redoublé apporte une caractéristique forte, celle de modeler.
Le vent peut être doux, violent, il plie l'herbe mais elle se relève après le vent passé… son objectif pousser les forces (ici celles du voyageur) de transport utile et de prolonger le périple, les tribulations rencontrées.

En fait les H56 et H57 permettent d’engager une énergie qui a été travaillée, répétée au préalable par de l’observation (puissante) depuis une hauteur avec douceur et sans vertige !

Cela demande une vigilance accrue, une rigueur nécessaire pour
s'adapter à des perceptions nouvelles et de procéder à une méditation
en cette adversité.
 Ce n’est pas chose facile de ne pas s’employer
lorsqu’un élan énergique nous anime...
ou bien lorsque des événements en contrecarrent d'autres,
de là à émettre cette pensée :
" Tenir sa place et prendre le taureau par les cornes
dans l’instant présent, ou y renoncer "


L'exemple le plus réaliste est de ne pas partir en vacances
et de respecter le confinement actuel.


L’homme de bien (ou sage voyageur avisé) se retire en son for intérieur,
car il possède une qualité éminente,
celle de voir la réalité au-delà de l’instant immédiat.

Savoir plier sans perdre de sa force tel est un peu
 ce qu’il nous faut ressortir de la situation du voyageur
visitant des contrées où une hostilité demeure.

(Ou un virus !)

C'est un peu le lot quotidien des reporters globetrotter témoins vivants, parcourant les lieux de guerre où tout une population les fuit.

Le voyageur devient aussitôt un peu bambou, se montrer robuste et souple à la fois en toutes circonstances même les plus éprouvantes et de vivre
des instants  "comme ils viennent".

D’être dans le présent en poursuivant un " voyage-entraînement initiatique."
Ainsi tout voyageur averti entend la petite phrase en soi:
" Là d'où tu viens, là où tu vas,
Est le voyage de ton ici et maintenant. "




Guy H

[Aparté : A signaler qu'il n'y a aucun rapprochement à des événements actuels,
 cela est complètement fortuit car les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire pour cette étude.]



Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2281



Voir le profil
Re : Porte de l'air.
« Répondre #1 le: 03 Avril 2020 à 18:27:06 »

" qui parcourt un territoire inconnu doit se montrer réservé et discret : quand on sait voyager, on se pose sans s'imposer. Dans la mesure où l'on ignore les usages et les codes des endroits que l'on traverse, cette faculté d'adaptation n'est pas seulement prudence, elle est lucidité. C'est en évitant de se montrer arrogant, en se tenant à l'écoute et prêt à la découverte que l'on peut trouver les bienfaits d'un parcours en dehors de son habituel."

Yi jing : cyrille J.-D. Javary, Pierre Faure





Si l' on y allie le sourire et la douceur, la communication passe au-delà des murs linguistiques :-)


izazen

Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Porte de l'air. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 5.39 secondes avec 19 requêtes.