Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
03 Mars 2021 à 19:05:25

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Grand excès, grande prospérité. 0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Grand excès, grande prospérité.  (Lu 107 fois)
Guy H
Liseron du clavier
***
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 181


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Grand excès, grande prospérité.
« le: 30 Janvier 2021 à 10:50:00 »




  28, l’excès ou grand excès et
14, la prospérité ou grand réalise, grand accomplissement.


En ce H28 s’il y a un excès de grandeur, les excès ne peuvent supporter une force.
Personne ne peut résister aux situations excessives.
L’homme sage se maintient seul et produit une prospérité opportune.

Un aspect à citer avant cette étude, le mot Grand.
P.Faure et C.Javary d’apporter la mention suivante :
(en ce H14 dans le Jugement) La seule phrase est une formule mantique classique indiquant la possibilité de combiner une grande capacité d’initiative (fondamentalement) à une puissante force de déploiement (favorisant).

Et de retrouver (en ce H28) dans le « Jugement » les mots profitable et favorisant




28, l’excès, l’excès de grand ou seuil critique.

Da Guo .
Le trigramme Vent ou Bois est surmonté du trigramme Brume, Lac.
Deux traits yin enserrent quatre traits yang.
Il y a donc excès de grandeur et les extrêmes ne peuvent supporter cette force.

Les mots : stress – surcharge – épuisement – obsession – gloutonnerie – fardeau – inquiétude – point de rupture.

Mais aussi :
Da  : Grand. Important, grandir. Adulte. Noble. Aîné.
Guo  : traverser, franchir, aller au-delà, dépasser, surpasser,
outrepasser, passer au travers, trop, excès, transgression, faute.
Opérateur grammatical marquant le passage d’une limite ou tout simplement du temps.

Autres symboles :
Grand, important, déployé – traverser, franchir, aller au-delà – dépasser une limite – la grande traversée – aller au-delà de la carapace – grand mouvement de dépassement des normes – c’est l’apogée, le renversement. 

Le Ricci : dépassement, moment où une grande puissance surmonte les obstacles pour atteindre son but.

Dans l’excès, le yang passe la mesure .
Un poids excède la norme et menace l’ensemble de la structure. (P.Faure et C.Javary).
L’image est en deux parties.
A gauche, un homme, les bras et jambes grands écartés, signifie " grand ".
Ce terme, dans le Yi Jing, est lié au Ciel et au yang.

Au centre de l’image, trois traces dessinées au-dessus d’un pied, donnant l’idée générale du mouvement.
A droite un trou (ressemblant à une bouche) est surmonté de lignes courbes.
Le sens global du H28 par tous ces caractères énoncés de l’image
 est de " passer à travers ",
d’ "aller au-delà ", de " dépassement. "
 C’est un excès de yang.

 Si l’excès est un fardeau, il est supporté et supportable et
 comme le H1, l’élan créatif en est l’hexa nucléaire c’est un poids supplémentaire
qui permet des actions fécondes et de surmonter parfois l’insupportable.

Une autre qualité est liée à ce H28 est la prépondérance du grand,
 le très proche H26, le grand apprivoise où il est écrit :
 " Profitable de passer le grand fleuve.

L’idéogramme qui définit le caractère chinois désigne le sommet de la tête.
Un point au-delà duquel on ne peut aller – pour l’acupuncteur, ce point se situe tout en haut du crâne et se définit comme celui où toutes les énergies Yang se rassemblent.
La place aussi du Chakra couronné.

Le terme a plus largement le sens de sommet, cime, faîte d’un toit.
Et celui plus abstrait d’origine, d’essentiel.
Mais une autre définition d’image apporte un petit plus au sens du fardeau.

Un homme et trois pas.
Cet homme marque des pas, il avance.
Sa bouche est déformée par un bec de lièvre : en effet,
 il est gêné dans sa communication avec autrui,
 mais pas dans la liberté de ses mouvements.

Il peut entreprendre une action, mais il faiblit car son fardeau est important et
il se sent comme une arête du toit dont le milieu est fort,
 mais les extrémités sont faibles.
Cependant, s’il ne voit pas trop grand et ramène les choses à leur juste valeur,
 il trouvera une voie praticable qui le satisfera.
Et son fardeau n’en sera qu’allégé.

C’est en cela que le Yi King invite
 à demeurer seul, de fuir le monde sans chagrin et
de ne pas avoir peur de la solitude pour décider seul.

Il est écrit dans la « grande image » :
" La brume submerge les arbres
GRAND  EXCES
l’être accompli ainsi
en s’établissant dans la solitude ne s’inquiète pas
en vivant dans la retraite ne s’attriste pas ."


Au cœur de l’hexagramme.
Bois en bas et Lac ou Brume en haut.
Le bois est force d’enracinement, la brume aptitude à l’échange.
Le mouvement de l’un, tel celui des racines, est un renforcement intérieur ;
 le mouvement de l’autre, tel celui des brouillards matinaux,
 est une expression tournée vers le dehors.

Désir d’affirmation, qui exige de la force mais entraîne
souvent des complications avec l’entourage ;
désir de communication, qui apporte un soulagement
 mais voile parfois les repères intérieurs.

Cette double aspiration peut se révéler pesante,
 ou égarer, ou même paralyser :
la forme symétrique de l’hexagramme donne une idée
 de la tétanisation que risque d’entraîner l’écartèlement
entre ces deux tendances.

Il faudra, pour éviter l’immobilisme,
 calquer son attitude sur ce double mouvement
  se rappeler que le bec de lièvre du marcheur,
ne l’empêche pas de poursuivre sa route
 mais le gêne au niveau de la communication.

Alors d’une part, il ne faut pas craindre de s’ériger seul sur ses références propres et de se manifester ;
d’autre part, savoir se retirer pour renforcer ses convictions
 lorsqu’elles ne rencontrent pas l’écho espéré au dehors.

C’est ce va-et-vient souple entre ces deux attitudes
qui nourrit la force nécessaire à ce moment de passage.
Dans ce fardeau à porter, à supporter, voyons l’attitude de l’homme de bien.

Il n’éprouve pas d’inquiétude ni ne succombe à la tristesse :
 la sensation de solitude pas plus que la  nécessité du retrait
 ne lui font perdre sa direction.

Comme l’indique l’image de la poutre caractéristique de cet hexa,
c’est le moment où l’on doit ressentir le point où
les forces sont unifiées,
afin de pouvoir à la fois aller de l’avant et s’enraciner
 dans ses convictions propres.

S’exprimer, se renforcer : promouvoir ces deux pentes de la capacité personnelle
 est d’une grande exigence, mais savoir en soutenir le poids
tout en gardant sa fluidité permet d’accomplir
 la traversée sans se laisser submerger.
C’est pressentir les limites à atteindre jusqu’à l’infranchissable.


"  Le dragon est puissant et pourtant il se cache.
Il ne change pas selon l’époque.
Il ne réalise pas son œuvre en fonction du renom.
Il se retire du monde sans tristesse.
On ne le voit pas et cela ne l’attriste pas.
Lorsqu’il est joyeux, il passe à l’action ;
 lorsqu’il est anxieux il se met à l’écart. "

Extrait de : Le Dit du savoir.

Un guide s’associe à ce H28,
et d'appliquer à faire advenir et ne plus subir ce qui vient.



14, prospérité ou faire advenir, le grand réalise et grand accomplissement.

Trigramme Ciel en bas et Feu en haut ;
C’est une position du feu qui est élevée et fait briller
la lumière au loin.

 Les mots : richesse – heureuse fortune – succès – expression de gratitude en aidant autrui – biens matériels -

Mais aussi :
Grand. Important, grandir. Adulte. Noble. Aîné.

Autres symboles :
Un grand potentiel – grande capacité à faire advenir – un œil au-dessus de la foule.

Le Ricci: grande accumulation, moment où les êtres concordent spontanément en répondant à la sollicitation de la douceur.


Le Feu étant au-dessus du Ciel. C’est TA YOU.

Ta montre un homme écartant les bras, et signifie " grand ".
You est l’éclipse de lune : une main, symbole d’action,
 domine un morceau de lune.
C’est une allusion à la " puissance " du soleil et donne le sens
 de " faire venir à l’existence ".
(version A.de Beaucorps et D.Bonpaix ).

TA YOU se traduit par " grande puissance ".
Les grands doivent être justes et se garder des sentiments extrêmes.
Ainsi l’homme de bien en atténuant le négatif et encourageant le bienfaisant,
œuvre en conformité avec le bienveillant mandat du ciel.
Anne Cheng à propos de Mencius a eu de bons mots résumant ce H14.


"  Notre potentiel, qui est bon,
ne demande qu’à se réaliser,
il est prêt à le faire à tout moment."

C’est ce que C.Javary émet en première phrase dans sa version :

"  Grand réalise, c’est rendre réel. "

En ce H14 il y a l’idée d’entreprendre et de réussir.
En fait c’est parce qu’il y a en tout projet conçu avec harmonie
 (en un climat de confiance)
un destin d’aboutir, d’autres d’écrire un espoir.

Nous ne devenons mauvais qu’à force de l’oublier ou
 de le perdre de vue ….ce "rendre réel"
le présent se charge de nous le rappeler.

Mais, à la différence de la chute et de la perte du paradis
qui nous sont contés dans la Bible,
il n’y a là rien de définitif.
Autant la réalisation de notre potentiel
n’est jamais acquise une fois pour toutes,
autant sa perte n’est jamais irrémédiable.
Autant un conflit ne peut demeurer éternellement.

Entourant un regard subtil pour "construire"
 et redémarrer une vie,
le guide veille à apporter à tout moment une prospérité utile
comme si un " feu " dans le " ciel "
donne  puissance et éclat…comme si un feu alimente une cuisson préparée
" aux petits oignons "
comme si l'utile est de bruler dans un ciel
pour le rendre lumineux.
Sans pour cela devenir un feu d'artifice fugace.


Le guide ne subit pas le déroulement des phénomènes qui assaillent,
 il en côtoie l’émergence même dans les difficultés,
l’adversité qui pointe à tout moment et des divergences de naître
empêchant souvent d'aboutir efficacement.

Le H14 est acteur pour le plus grand bien qui se concrétise.
Et l’art de s’accorder aux nouveaux cycles (yin-yang) de l’univers,
fait que le renouveau est accepté sans contrainte.

Une destinée pointe par le H14, elle naît d'une intention mûrie.

On efface une ardoise sans hésitation comme on dissipe les nuages en écheveaux,
certain d’une chose sur la route à laquelle on s’engage,
qu’elle est la bonne pour y écrire du nouveau.

Cela permet d'accroître une attraction mutuelle inespérée...un cap est défini...
il suffit d'accoster à une nouvelle rive.
Le H14 a un réel pouvoir d'intervention pour faire advenir même en des temps d’excès.

Des arguments qui permettent de se tenir en harmonie
émerge une prospérité.
Cela tient à peu de chose l’unique trait Yin à la 5èm place est décrit par ces mots:
Quelle onde porteuse
Comme elle met en relation
Comme elle en impose
Ouverture.


La prospérité guidant c’est une certitude d’exalter sa toute-puissance,
le feu s'installant haut dans le ciel. Grand excès, grande prospérité vont très bien ensemble.

Tout progrès peut apparaître
 au grand jour ou bien être contenu voire retenu,
ainsi de rester conscient que si l’on perd de l’harmonie
 avec l’ordre cosmique
aucun lieu n’est favorable d’aller...disent les textes,
le progrès alors patiente mais ne disparaît pas.
Par contre si l'on plonge en cet ordre universel,
 le progrès d’éclore.

C'est ainsi que le Yi King donne cet avertissement :
 restaurer tout équilibre en tempérant constance et inconstance,
cela réclame une bonne dose d’harmonie à développer en soi.

Trois traits se transforment du H28 en H14.
Le 1er, 5em et 6em.
C’est le sixième trait qui propose une forme de conclusion à cette étude
par un merveilleux éclairage de Dominique Bonpaix en son ouvrage " Le Yi Jing pour les nuls " :
" Traversée à gué EXCESSIVE
Le sommet de la tête est submergé
Fermeture
Absence de faute.
La situation hors normes est impossible à supporter au-delà et fait perdre la tête.
Pour atteindre d’autres rives, il est essentiel de lâcher ce qui pèse.
Il ne faut pas se laisser déboussoler par les circonstances et agir courageusement dans ce sens.
Savoir s’adapter et accepter le devenir sans vouloir garder le pouvoir absolu. "


Ces H28 et H14 permettent à tout un chacun d’envisager une issue heureuse à des situations extrêmes comme si déjà on avait connaissance (d’autres diraient prescience)
d’un franchissement de difficultés à accomplir comme prévu.

La réflexion à avoir est qu’en toute dynamique,
une énergie se concentre puis se libère
et induit la rencontre avec un danger menaçant.
Une poutre faîtière de rompre.

Nous retrouvons cette énergie duelle avec le symbolisme des trigrammes.

H28 : le trigramme Vent (ou bois) en bas est surmonté du trigramme Brume (du lac).
H14 : le trigramme Ciel en bas est surmonté du trigramme Feu.

Si ce qui transporte ou emporte, vent léger ou tempête, se diffuse en bienfaits ou malheur,
ce vent induit deux comportements, l’un d’exalter, de rendre constant son pouvoir de diffusion ;
l’autre d’y mettre un terme, par un violent effort à déployer des forces yang
et paradoxalement de corriger l’excès alors naît la diffusion de l’harmonie.

Vent et brume, ciel et feu encore des véhicules parcourant des étendues de terre,
 le vent de s’essouffler et la brume d’évaporer ses gouttelettes d’eau.
Découvrir la nature du vent, de la brume fait qu’on aborde celle de l’EAU.
De plonger maintenant ou plus tard, le choix ne tarde pas à se faire.

Fortes ces énergies sont-elles qu’on finit par les combattre, les vaincre
mais nécessitant auparavant de les épouser pour les comprendre.
Un ciel d’y pourvoir et une flamme haut dans le ciel d’illuminer.

Après l’apprentissage du vent et de la brume on se dote d’un grand potentiel pour faire advenir.
L’intervention du ciel majeure est de restaurer la clarté, la lumière pour l’installer durablement en haut de l’affiche et d’aboutir à une prospérité.

Le ciel dit-on est changeant et maître de ce qui advient.
"  Ô qu'il est bon d’accomplir un potentiel qui délivre ".

Le poids d’un excès ne fait plus peur car arrivé à son paroxysme,
toute situation se mue !
Ouvrir des espaces… utiliser sa grande capacité
de réceptivité c'est à coup sûr l'émergence d’actions
pour le plus grand bien de l’humanité…
c’est parti, la prospérité est au rendez-vous !

L'essentiel d'un fardeau permet de comprendre cette inconstance
voire même cette fragilité de tout excès et ainsi de pouvoir agir par le Yin…
comme s’approchaient si près de la nature les Rois d’antan
 avec un art de voir grand et de réaliser de manière universelle.

Ils propageaient l’idée de se maintenir dans le yin,
ce qui a pour effet de démarrer le processus yang,
sa contre partie.   
Et même si fortement présent, le fardeau s'en trouve comme effacé......
inondé par le Yin,
la nécessite d’aller dans l’excès jusqu’à son terme est décidée,
favorisant et profitable.

J'ajoute à cette étude que l’excès (ou prépondérance de ce qui est grand)
vécu en pleine conscience, assure un potentiel
 qui en tout temps, par tout temps ne nous fait nullement défaillir.

La prospérité, nous guidant !
   




Guy H

[Aparté : A signaler qu'il y a toutefois un rapprochement à des événements actuels en France et ailleurs, les conséquences de la pandémie.
Alors que les baguettes utilisées apportent chaque jour des hexagrammes de manière aléatoire pour cette étude.]
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 2278



Voir le profil
Re : Grand excès, grande prospérité.
« Répondre #1 le: 30 Janvier 2021 à 18:49:32 »

Merci infiniment Guy pour cette grande étude, comme chaque jour Lèvres scellées



L'image forte du jour :-)





Izazen
Journalisée
Guy H
Liseron du clavier
***
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 181


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : Grand excès, grande prospérité.
« Répondre #2 le: 02 Février 2021 à 09:28:08 »

Merci Izazen

C'est tellement réaliste.

Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Yi-King : Le livre des transformations  |  Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour  |  Fil de discussion: Grand excès, grande prospérité. « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 6.272 secondes avec 19 requêtes.