Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
30 Mai 2020 à 10:34:44

Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Philosophies (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: La nature de métamatière et la libération anticipée 0 Membres et 4 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: La nature de métamatière et la libération anticipée  (Lu 10091 fois)
Claude De Bortoli
Invité
La nature de métamatière et la libération anticipée
« le: 03 Janvier 2011 à 10:12:31 »

Bonjour,

 

Le propre d'un humain est de vivre.

Pour vivre, il faut naître.

Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation.

Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foetus. Après le décès, ce n'est plus un humain. C'est un mort humain.

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.

 

La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle.

 

Le foetus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance.

Le foetus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain.

S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foetus.

Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foetus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions.

Un foetus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né.

Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent.

Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.

 

Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière.

 

Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.
Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 206


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #1 le: 03 Janvier 2011 à 11:19:47 »

ET alors... ?

C'est un peu court............. Lèvres scellées

Je ressens qu'il va y avoir une suite..pas vrai ?

Guy H
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2281



Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #2 le: 04 Janvier 2011 à 15:17:30 »

Bonjour Claude de Bortoli,

Un exposé bien étrange...pourquoi cette focalisation sur le foetus  d'humain?
Huh

izazen

Journalisée
Claude De Bortoli
Invité
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #3 le: 04 Janvier 2011 à 16:53:37 »

La croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains dépénalise l'avortement et libère la femme de toute culpabilité. Son foetus est un organe éphémère qui lui appartient comme un de ses organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses instincts maternels et de ses disponibilités. Si elle veut le garder; elle le garde. Si elle ne le veut plus, elle l'extraie comme on extraie un organe à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente.

Le foetus est un organe spécial. Il est voué à devenir un être vivant. Il se génère dans le corps de la mère puis disparait du corps à la naissance du bébé. C'est un organe, spécial mais organe quand même, parce que seuls des organes peuvent rester dans le corps de la mère.

 

 

Un foetus existe comme un coeur ou un poumon. Il ne vit pas. Il existe. Vivre, c'est après la naissance. Extraies un poumon d'un corps humain, c'est une masse de chair inerte sans vie. Il existe tant qu'il est dans le corps. Sortit du corps, c'est une masse de chair sans vie. C'est la même chose pour un foétus libéré trop tôt du corps de la mère.

 

Tant qu'il est en gestation, le foetus suit sa lente évolution au dépend du corps de la mère comme un organe jusqu'à la naissance. Là, il disparait du corps de la mère et devient un être humain à part entière.


Mais si par malheur, une libération anticipée provoque une naissance suivie d'une mort, là c'est un odieux crime d'un être humain des plus innocent.
Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 206


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #4 le: 04 Janvier 2011 à 23:13:53 »

La métamatière ...je ne sais toujours pas dans ton article, sa nature !
C'est trop long...!

Allons à plus simple , voyons alors la RENAISSANCE,
hein pourquoi pas ?


7. RENAISSANCE

 " Rien n’arrive sur cette Terre que le Ciel
ne ramène à nouveau dans le cercle
 de ses révolutions."
 Zhou yi.


Il n’y a pas d’ailleurs, tout se passe au présent.
Le temps n’existe pas et l’espace non plus.
Tout ce qui fut sera, tout ce qui sera est,
 tout ce qui est varie selon qui tu veux être.

Renaître de soi-même est un acte évident,
 accompli mille fois lors de mille existences.
Un jour on naît, un jour on meurt,
c’est notre histoire.

L’enfant meurt un matin, le soir naît un adulte !
L’ heureux meurt à midi, le triste lui succède,
le triste meurt la nuit, au matin naît l’heureux !

L’image d’un passé, proche et pourtant lointain,
défile sous les yeux de ma mémoire ancienne…
A-t-il été un temps où j’étais confondu à l’harmonie du Ciel,
de la Terre et des mondes ?

Ce que j’ai su un jour et que je ne sais plus,
 pourrais-je le savoir à nouveau aujourd’hui ?
Combien de vies d’humain ai-je donc traversées ?

Le karma est un jeu où s’enferme notre être,
 le karma est un fait qui dépasse notre être.

Se placer en dehors du karma est facile :
 si la lumière naît dans la nuit des mémoires,
 une image apparaît et la lumière éteint le brasier du karma.

Ce sont les souvenirs qui nous privent de naître,
 c’est-à-dire de vivre en toute liberté.

Le sage peut trier, entre toutes images,
 celles dont les erreurs surgissent dans la nuit
 et celles où le jour engendre le savoir.

Effacer le passé en effaçant le temps
 et effacer le temps en s’acceptant soi-même,
 renaître par amour de l’instant que l’on vit,

tout cela est aussi simple que RESPIRER.


Ed.Axiome. Jacques.E.Deschamps :
 " 64 réponses pour ouvrir sur soi
et la vie les portes de la sagesse. "

Là il y a matière à une bonne lecture et non métamatière.





Guy H
« Dernière édition: 04 Janvier 2011 à 23:34:07 par Guy H » Journalisée
Claude De Bortoli
Invité
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #5 le: 06 Janvier 2011 à 09:04:25 »

Le foetus n'est pas un organe "normal". C'est un organe éphémère. Le seul. Son ADN est différent de celui de la mère. Il est lié à son corps par le placenta et le cordon ombilical. Elle et lui ne font qu'un comme le coeur, le foi et les poumons ne font qu'un avec le corps . Si la mère meurt le foetus n'est plus. Il a une définition et une classification à part. Sa fonction est de créer un humain. C'est un outil à fabriquer des humains d'où son appellation " organe" (organum = outil). Son existence dans le corps de la mère est éphémère. Elle commence à la fécondation et disparait à la naissance de l'enfant.

 

Le foetus fait partie du corps de la mère au même titre qu'un de ses organes. Il est pour elle un organe éphémère. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses instincts et de ses disponibilités.
Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 206


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #6 le: 06 Janvier 2011 à 15:56:00 »

Claude de Bortoli

Voici une répétition.
Si l'on veut comprendre ton langage
essaye de comprendre le notre qui peut t'être utile.

Si tu veux nous convaincre sur le non avortement.
Dis le le plus simplement du monde.

Est-ce que je veux te convaincre du Karma , non ?

Mais voilà c'est une autre approche, n'est-ce pas.
Utile elle l'est.

Donc arrête s'il te plaît d'écrire de la nature d'un foetus..
mais la METAMATIERE je n'en ai pas encore la teneur.

Bien si tu es envoyé par une secte anti-avortement,
exprime le sans détours...
tes méandres, circonvolutions nous permettront de t'envoyer
paître ailleurs.


Voici une autre réflexion à ta propre envie de transmettre...

réfléchir est aussi simple que de respirer.

Guy H


19. DISCERNEMENT.
 "  Qui que tu sois voici ton maître,
Il l’est, le fut, ou le doit être. "

Voltaire. Poésies mêlées.

A l’homme pauvre qui se réjouit de vivre,
on demande souvent les raisons de sa joie et que nous répond-il,
 à nous qui l’ignorons ?
A l’homme riche qui ne craint pas les voleurs,
 on demande pourquoi tant de tranquillité et que nous répond-il,
à nous qui l’ignorons ?
A l’homme adulé qui n’entends pas les flatteurs,
on demande pourquoi un tel discernement et que nous répond-il,
 à nous qui l’ignorons ?
A celui qui, trompé, vit sa vie sans méfiance,
 on demande pourquoi tant de sérénité et que nous répond-il,
à nous qui l’ignorons ?
A celui qui bénit ceux qui l’ont insulté,
 on demande pourquoi tant de grandeur et que nous répond-il,
à nous qui l’ignorons ?

Chacun unit sa voix aux voix de ses semblables et,
d’une seule voix, tous répondent ensemble :
quand le cœur libéré n’a soif que de lumière,
 on ne peut l’abreuver qu’avec l’eau de l’amour.

Que le ciel de l’esprit se mêle aux eaux du cœur
 et le discernement jaillira de lui-même.

Voir le loup revêtu de la peau de l’agneau et
 voir l’agneau tremblant dans une peau de loup,
voir son propre désir aiguisé en raison et
sa propre faiblesse habillée en envie,


effacer l’arbre mort qui cache la forêt,
distinguer la lueur au milieu de la brume,
 savoir que le brouillard n’est qu’un jeu de l’émoi et
que les émotions sont du sable aux yeux,

 être sûr que juger nous prive de comprendre,
 être sûr que sentir nous conduit à aimer,
 être sûr que l’amour est le phare du monde,
tout cela est aussi simple que RESPIRER.

Ed.Axiome. Jacques.E.Deschamps :
 " 64 réponses pour ouvrir sur soi
et la vie les portes de la sagesse. "









Journalisée
Claude De Bortoli
Invité
Re : Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #7 le: 07 Janvier 2011 à 08:48:17 »

Citation
Bien si tu es envoyé par une secte anti-avortement,
exprime le sans détours...
tes méandres, circonvolutions nous permettront de t'envoyer
paître ailleurs.
Je ne suis pas une secte et encore moins un gourou.

Je suis un chercheur en Croyance qui a découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Je l'explique à mes contemporains.


Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2281



Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #8 le: 07 Janvier 2011 à 09:33:08 »

Bonjour Claude de Bortoli,

Si c'est une démarche scientifique  où sont les preuves de ce que tu avances et affirmes sur la métamatière ?



Izazen
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2281



Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #9 le: 07 Janvier 2011 à 09:44:07 »

La modération :

Rappel  et avertissement de la charte du forum Izazen et des infractions pouvant donner suite à une exclusion :


INFRACTIONS :

1. Le flood, le spamming, le trolling, la publicité, les inscriptions robots.




Journalisée
Guy H
Grappe de parlotte
****
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 206


" Source d'inspiration nous sommes "


Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #10 le: 07 Janvier 2011 à 14:47:52 »

J'apprécie izazen

ton intervention, toute légitime.
ET à voir les élucubrations de ce de Bortoli
j'ai dû parcourir et les blogs et les forums où il sévit.

Car c'est le terme approprié...sévir.
N'a t-il pas écrit ici dernièrement qu'il n'est pas un guru.
Mais pourquoi a-t-il employé cette expression?
Nul procès d'intention ne lui avait été (encore) fait.

Voilà comment la métaphore suit son cours...
par l'article  DISCERNEMENT ( à relire).
Comme parfois les mots ont un impact révélateur.

Le loup sort du bois.

Alors je lache-prise sur ce nouveau Raël-Bortoli.

Guy H

39. LACHER PRISE,

" Notre âme , en tant qu'elle perçoit les choses vraies,
est une partie de l'intelligence infinie de Dieu. "
 


Baruch Spinoza  .  L' éthique.


L’enfant qui vient de naître a l’esprit vide et clair.
Cet esprit transparent est un sac plein de Ciel.
Lorsque l’enfant grandi, le sac devient plus lourd :
savoirs acquis,
 pensées,
 erreurs et expériences
 pèsent de plus en plus dans l’esprit de l’adulte.

Le sac empli de Ciel se couvre de nuages.
A la fin de ses jours, l’homme ( la femme) ,
porte sur son épaule un sac trop lourd pour lui.
Il regarde la vie,
 la tête dans le sac,
 et ne voit rien de tout ce qui l’entoure,
de tout ce qui le fait,
 de tout ce qu’est son être.

Le sage n’envie pas ce que savent les autres.
Il n’a pas de souci d’acquérir un savoir,
 puis un nouveau savoir, puis un autre savoir.

Le sage sait qu’il sait tout ce qu’il doit savoir
 à l’heure où tel savoir apparaît nécessaire.
Ainsi ne cherchant rien il n’acquiert nulle chose.

De ne rien acquérir, il devient transparent,
 invisible miroir fondu à la lumière,
source, rivière, fleuve , océan de sagesse !

D’être la part du Tout,
 s’acceptant comme tel,
 il connaît par nature,
 il sait de par lui-même.

Dans le ciel de l’esprit, l’idée n’est qu’un nuage.
Fixons le et, dès lors, d’autres nuages viennent.
Ne lui accordons pas d’importance :
 aussitôt, il poursuit son chemin et le ciel devient clair.

La sagesse n’est pas un bien que l’on acquiert
mais l’indicible état dans lequel on se fond.


Laisser tomber l’idée qui voile son esprit,
 laisser tomber l’envie qui pèse sur le cœur,
oublier le chagrin qui embrume ses yeux,
ouvrir la main,
laisser tomber ce qui l’occupe,
 sentir que vide,
 on est aussi vivant que plein,
 tout cela est aussi simple que de RESPIRER.


Ed.Axiome. Jacques.E.Deschamps :
 «  64 réponses pour ouvrir sur soi
et la vie les portes de la sagesse. »
Journalisée
Claude De Bortoli
Invité
Re : Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #11 le: 08 Janvier 2011 à 08:38:30 »

Bonjour Claude de Bortoli,

Si c'est une démarche scientifique  où sont les preuves de ce que tu avances et affirmes sur la métamatière ?



Izazen

Science et Croyance sont des activités différentes.
Elles doivent garder leur intégrité pour être plus complémentaires dans l'évolution du Terrien.

Une découverte en Science se vérifie par des preuves matérielles. La Science est viable par les preuves matérielles.
Une découverte en Croyance se vérifie par des preuves intelligentes. la Croyance est viable par les preuves intelligentes.

A la Science les preuves matérielles.
A la Croyance les preuves intelligentes.

La métamatière est une découverte de la Croyance. Elle se vérifie par des preuves intelligentes, pas par des preuves matérielles.

Si on apporte des preuves matérielles à une croyance, elle vole en éclats. Ce n'est plus une croyance. Ce n'est pas n'ont plus une science. C'est une croyance devenue obsolète par l'apport de preuves matérielles.

C'est ce qui s'est passé avec la croyance en Dieu. La Science a apporté les preuves matérielles de la non existence de Dieu dans les cieux. Cette croyance a volé en éclat. Elle n'est plus crédible aux regard de l'évolution humaine. L'évolution humaine l'a marginalisé et a avancé sans elle, seulement avec la Science. La Science a vocation a faire avancer mais n'a pas vocation à voir loin. Elle a donc fait avancer l'évolution humaine au hasard et nous a perdu dans une impasse ; nous venons de buter contre le mur infranchissable du dérèglement climatique.

L'évolution humaine, sans l'aide du guide Croyance, seulement entrainée par un moteur Science lancé à plein régime, a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en quelque décennies.
Journalisée
Claude De Bortoli
Invité
Re : Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #12 le: 08 Janvier 2011 à 08:40:19 »

La modération :

Rappel  et avertissement de la charte du forum Izazen et des infractions pouvant donner suite à une exclusion :


INFRACTIONS :

1. Le flood, le spamming, le trolling, la publicité, les inscriptions robots.





Rien de cela avec moi.

j'explique simplement la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains à mes contemparins.
Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2281



Voir le profil
Re : La nature de métamatière et la libération anticipée
« Répondre #13 le: 08 Janvier 2011 à 15:24:28 »

Faire du copier coller d'un même texte sur tous les forums imaginables sans qu'il ai de rapport avec les sujets traités dans ces forums et sans participer à aucun autre sujet du forum s'apparente à du flood et du spamming.

http://www.google.fr/search?q=La+nature+de+m%C3%A9tamati%C3%A8re+et+la+lib%C3%A9ration+anticip%C3%A9e&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a

En conséquence sujet fermé et membre exclu.
Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des pensées et philosophies  |  Philosophies (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: La nature de métamatière et la libération anticipée « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.145 secondes avec 19 requêtes.