Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
01 Juin 2020 à 23:44:15

Izazen  |  Au jardin des échanges  |  Aux nouvelles, actualité, découvertes  |  Sport, santé et bien-être (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: Le K'i Souffle Universel 0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Le K'i Souffle Universel  (Lu 7035 fois)
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 2261



Voir le profil
Le K'i Souffle Universel
« le: 27 Février 2011 à 11:43:28 »

A l'instar de l'homme, la Nature " respire Tout ce qui existe en ce monde est animé par une dynamique d'inspir et d'expir, un véritable souffle de vie qui parcourt notre corps et nous nourrit à chaque instant de notre vie.
Les anciens Chinois appelaient ce souffle universel le " k'i ", et ils ont découvert qu'en le favorisant il devenait une fabuleuse source d'énergie et de bien-être.





Le K'i et les principaux organes.

Dans l'optique d'une organisation de l'univers et de la vie en fonction du Souffle primordial, de l'expression du K'i dans tout ce qui existe, les organes du corps humain ont pour fonction première de réceptionner, d'entreposer, de redistribuer - voire de produire - le K'i selon les besoins énergétiques propres à chaque individu.

        A partir de cette base fondamentale, ils sont aussi à l'origine des divers liquides organiques nécessaires au bon fonctionnement de notre corps, ainsi que de l'énergie utilisée par notre esprit. C'est la raison pour laquelle, quelles que soient nos activités du moment, et quand bien même nous ne paraissons pas dépenser une importante quantité d'énergie, à tout moment, nos organes principaux doivent être impérativement et correctement alimentés en K'i.




Le coeur

Les textes les plus anciens de la tradition chinoise confèrent au coeur un rôle majeur. Véritable centre du corps, il régit tout ce qui concerne le sang, les canaux qui le transportent (artères, veines, vaisseaux sanguins),  et par leur intermédiaire irradie les forces de vie dans tout l'organisme.
      C'est également le coeur qui confère toute sa force à l'esprit. A ce titre l'apport de K'i dans le coeur est censé produire un effet régulateur sur toutes les fonctions liées aussi bien aux sensations et aux émotions qu'à la conscience et à l'intelligence; cette harmonisation joue à son tour un rôle stimulant pour une bonne circulation générale du K'i.





Le foie

Outre le stockage du sang, le foie a pour mission de le transmettre au reste de l'organisme. Il contribue activement à la fluidité de ces transmissions, notamment en facilitant le fonctionnement de la rate.
       Le foie joue également un rôle prépondérant dans la circulation du K'i dans le corps. C'est lui qui donne les impulsions au rythme de circulation du K'i dans le corps selon le moment et la nécessité (entrée, sortie, montée, descente, flottement, écoulement...).
       Le bon fonctionnement du foie permet d'éviter les blocages, ce qui a pour effet premier d'alimenter correctement le coeur et d'harmoniser les fonctions de celui-ci. Par ce biais, le foie est censé gouverner les émotions, les apports réguliers de K'i favorisant l'accès au calme et à la paix intérieurs.





La rate

Au premier degré, la rate remplit essentiellement une fonction de transformation, qu'il s'agisse de l'eau ou de l'alimentation. Elle est censée gouverner la chair et les quatre membres, mais aussi dynamiser la circulation du sang. Ainsi la fluidité des mouvements au quotidien est-elle directement liée au fonctionnement optimal de la rate.
       Dans le cadre plus particulier des échanges propres au K'i dans l'organisme, la rate est considérée comme le centre de tri entre la montée et la descente du K'i dans le corps (notamment dans les échanges entre le coeur et les reins). La région du ventre est en effet un point de passage et un "noeud de communication" très important pour le Souffle primordial. C'est la raison pour laquelle la rate est particulièrement et directement concernée dans les techniques de respiration abdominale qui tendent à optimiser la circulation du K'i dans l'organisme.




Le poumon

Le poumon est par essence l'organe dédié à la respiration, donc au K'i. De plus, il joue également un rôle régulateur de premier ordre dans la circulation de l'eau et des principaux liquides organiques au sein du corps.
       Le poumon est sans conteste l'organe le plus concerné par la circulation du K'i. De fait, toutes les méthodes de respiration (naturelle, thoracique, abdominale, nasale/bucale, intermittente...) qui visent à optimiser la diffusion du K'i dans le corps lui confèrent un rôle majeur.
       A ce titre, le poumon peut-être considéré comme le grand "ordonnateur" de la circulation du K'i dans les méridiens, et donc comme le "patron" de la respiration dans tout l'organisme: Quand le poumon expire par sa fonction de diffusion, il fait monter le Qi des méridiens et des vaisseaux sanguins vers lui, tous les pores du corps s'ouvrent en suivant son mouvement.
       Quand le poumon inspire par sa fonction d'abaissement, il fait repartir le Qi dans les méridiens et les vaisseaux sanguins, tous les pores du corps se referment en suivant son mouvement.






Le rein

Bien qu'il soit le plus souvent considéré uniquement comme un "filtre" qui gouverne la fécondité et les fonctions urinaires, le rein est également un organe essentiel du point de vue de la circulation du K'i dans l'organisme.
        En effet, il concentre le Souffle vital "en profondeur" dans ce que l'on nomme la "petite respiration". Alors que la "grande respiration" (gérée par les poumons) concerne les échanges respiratoires entre l'extérieur et l'intérieur du corps, la "petite respiration" concerne la circulation du K'i -tout aussi fondamentale- entre les reins et les poumons. Ainsi qu'il est précisé dans les anciens textes chinois, le rein ramasse le Qi et le ramène à sa racine. Il est donc essentiel de dynamiser cette respiration profonde par des exercices  appropriés.
        Les grands principes d'alimentation en k'i, de concentration/de diffusion du Souffle vital dans la totalité de l'organisme, au-delà des organes majeurs cités ici, s'appliquent à l'ensemble des éléments constituant le corps humain.
         Qu'il s'agisse des "six entrailles" (intestin, estomac grêle, triple réchauffeur*, vésicile biliaire, estomac, gros intestin, colon), ou des "entrailles curieuses" (cerveau, vaisseau, os, moelle, utérus, vésicule biliaire), dans tous les cas et à tous les stades du fonctionnement du corps humain, on retrouve l'apport constant  du K'i comme élément vital et nourricier pour une perpétuation harmonieuse de la vie, depuis les fonctions les + primaires jusqu'aux implications de l'esprit les + éthérées.
*triple réchauffeur:
appellation communément donnée au chemin du K'i,
de l'eau (Shui) et du feu (Huo), qui relie les trois systèmes majeurs:
poumon-coeur, rate-estomac, rein-foie.






Au quotidien

Il est donc temps de voir que le K'i joue un rôle primordial dans tout ce que nous vivons.
Pour la plupart d'entre nous, nous pensions jusqu'alors que le souffle se résume à ce que nous inspirons et exhalons à chaque instant dans un processus respiratoire quasi automatique, dont nous ne nous soucions guère au fil du temps.
       Or, ce que nous venons d'aborder plus précisément, notamment le rôle joué par le K'i dans chacun de nos organes majeurs, démontre que le Souffle vital est beaucoup plus impliqué qu'il n'y paraît dans notre trajectoire corporelle et humaine au quotidien; il se révèle même en être l'une des sources énergétiques majeures, au même titre que les aliments qui régénèrent nos tissus ou l'eau qui nous abreuve et entretient la vie.
       Nous ne pouvons plus ignorer le rapport étroit et constant qui existe entre le K'i de l'univers, ce Souffle universel qui est à l'origine de tout ce qui existe, et notre K'i personnel, présent dans chacune de nos cellules, s'insinuant dans chaque recoin de notre anatomie. Le fait que l'un alimente l'autre en permanence, telle une source de vie intarissable, ne doit cependant pas nous détourner de notre responsabilité dans la qualité de l'existence que nous menons.
       En effet, connaître et comprendre les mécanismes qui permettent à notre corps de fonctionner ne suffit pas à garantir une qualité de vie optimale, et encore moins une longévité certaine.
       C'est ici que notre implication personnelle, dans ce que nous sommes et ce que nous vivons au jour le jour, prend place. C'est à ce stade qu'il nous faut intervenir pour conférer aux données de base une dimension et une portée qui autorisent véritablement des perspectives optimistes et positives.
Fort de cette connaissance nouvelle de notre corps, il nous faut passer la simple suffisance de notre K'i personnel pour permettre au K'i universel d'entrer +facilement +fréquemment et +intensément en nous, non seulement pour valider et intensifier notre rapport constant avec toutes les forces de l'univers, mais aussi  optimiser les capacités de ce "véhicule" étonnant: notre organisme.
Dynamiser le flux/reflux du K'i en nous devient alors une nécessité impérieuse.
       C'est ici, très précisément, à ce niveau de prise de conscience, qu'interviennent les techniques d'extension du K'i, lesquelles visent à faciliter en tout point et dans tous les endroits de notre corps la confluence entre le K'i de l'univers et notre K'i personnel, avec pour objectif final de développer au maximum notre pouvoir vital.
        Il nous faut prendre conscience que chacun de nous est non seulement unique, et aussi -surtout- le maître de sa propre trajectoire.


par B.Baudouin
« Dernière édition: 27 Février 2011 à 11:47:59 par Izazen » Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin des échanges  |  Aux nouvelles, actualité, découvertes  |  Sport, santé et bien-être (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: Le K'i Souffle Universel « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.12 secondes avec 20 requêtes.