Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
24 Avril 2019 à 12:53:28

Izazen  |  Au jardin d'images  |  Films de musiques et chansons (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-) 0 Membres et 5 Invités sur ce fil de discussion. « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Bas de page Imprimer
Auteur Fil de discussion: Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-)  (Lu 4197 fois)
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3447



Voir le profil
Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-)
« le: 31 Mars 2008 à 09:33:18 »

Loreena McKennitt



CARAVANSERAI

This glancing life is like a morning star
A setting sun, or rolling waves at sea
A gentle breeze or lightning in a storm
A dancing dream of all eternity

The sand was shimmering in the morning light
And dancing off the dunes so far away
The night held music so sweet, so long
And there we lay until the break of day

We woke that morning at the onward call
Our camels bridled up, our howdahs full
The sun was rising in the eastern sky
Just as we set out to the desert's cry

Calling, yearning, pulling, home to you

The tents grew smaller as we rode away
On earth that tells of many passing days
The months of peace and all the years of war
The lives of love and all the lives of fears

Calling, yearning, pulling, home to you

We crossedthe river beds all etched in stone
And up the mighty mountains ever known
Beyond the valleys in the searing heat
Until the reached the caravanserai

Calling, yearning, pulling, home to you
Calling, yearning, pulling, home to you

What in this life that pull me far away
What in that home where we cannot reside
What is that quest that pulls me onward
My heart is full when you are by my side

Calling, yearning, pulling, home to you
Calling, yearning, pulling, home to you



Interwiew:

 Loreena McKennitt : Je m’inspire d’une foule d’expériences. Force est de constater qu’en ce qui a trait à la musique que je compose, je n’ai jamais vraiment été très portée à chercher mon inspiration en fouillant dans ma vie privée, tandis que l’histoire des peuples celtes a toujours su éveiller ma curiosité et nourrir mon imagination. Je pense que ma démarche s’apparente à celle de l’écrivain voyageur, alors forcément, mon inspiration passe par le voyage. Et au fil des ans, je me suis retrouvée à voyager à toutes sortes d’endroits qui conservent une trace des peuples celtes. Les voyages qui ont inspiré l’album An Ancient Muse ont commencé à peu près en 2000. C’est l’année où j’ai été pour un temps l’invitée du Prince Ali, fils du défunt roi Husayn de Jordanie. En 2003, je suis allée en Mongolie, puis dans un coin de la Chine, en fait, à une ville qui s’appelle Urumqi dans la partie nord-ouest de la Chine. Et dans la région d’Urumqi, ils ont trouvé des momies aux cheveux roux enveloppées dans des linceuls aux motifs de tartan écossais. Leur existence remonte aux alentours de l’an 1000 av. J.-C. et on croit que ces momies préfigurent les premiers Celtes. Dans un tout autre ordre d’idées, j’ai voyagé en Grèce à quelques occasions. Or, ces voyages m’ont permis de voir à quoi ressemble la campagne dans ce pays. Par la suite, j’ai fait appel à ces images pour créer le ‘paysage’ de ma musique. Ainsi, par exemple, il m’arrive parfois de prendre une ou deux minutes pour bien mettre en scène la chanson sur le plan musical avant même de commencer à chanter les paroles. Ce faisant, je cherche avant tout à utiliser le souvenir de ces voyages et de ces images, de cette lumière, de ces bruits, ainsi que de ces parfums, pour construire un ‘paysage’ très précis dans ce prélude purement instrumental avant d’entonner la chanson comme telle. Les voyages furent aussi pour moi l’occasion de faire la connaissance de toutes sortes de gens provenant de milieux très différents, et c’est effectivement au cours de mes voyages que j’ai rencontré des universitaires. Par exemple, j’ai connu quelques professeurs d’archéologie, notamment lorsque je me suis rendue au site archéologique situé à l’extérieur d’Ankara, en Turquie. Le Docteur Mary Voight m’a accompagnée pendant que je visitais ce site, et aussi le Docteur David Soren de l’Université d’Arizona. Il m’arrivait parfois de rencontrer des écrivains voyageurs. Il m’arrivait aussi parfois de rencontrer des musicologues. Ainsi, le fait d’avoir connu tous ces gens et de m’être imprégnée de la culture et du mode de vie de la population locale partout où j’ai voyagé a finalement donné toute une couleur à la musique de l’album An Ancient Muse, et on peut dire qu’en soi, cela représente aussi une influence importante. Je me souviens d’une fois quand j’étais en Turquie en 2003, j’ai logé dans un charmant petit hôtel tenu par un homme qui connaissait bien ma musique, et qui me connaissait donc en tant qu’artiste, et il m’a dit : « Eh bien, quand vous serez revenue de votre dîner, je pourrais peut-être inviter quelques musiciens et organiser une petite soirée musicale impromptue. » Et effectivement, quand je suis revenue de mon dîner, il avait en effet réuni des musiciens et nous avons dû passer, je ne sais pas moi, au moins trois ou quatre heures à jouer de la musique jusqu’aux petites heures de la nuit. Et quelle belle occasion, à la fois si intime et si exquise, que d’apprendre à connaître de parfaits inconnus à travers cette passion que nous partagions tous pour la musique. En fin de compte, j’ai réalisé que le voyage est en quelque sorte la marque de mon oeuvre musicale, car les voyages ont été pour beaucoup dans ma façon de créer sur le plan artistique, mais aussi, ils se sont inévitablement révélé être des expériences riches d’enseignements.



THE GATES OF ISTAMBUL

Words and music by Loreena McKennitt 

See there, past that far-off hill
A tower held in the sky
Hear there, in that dark blue night
The music calling us home

See there, in that far-off field
Flowers turned to the sky
Feel there, in that dark blue night
The music calling us home

Stars may always guide our way,
From desert sands where winds blow harsh and long
But here's where our hearts will pray
And all our loves will slumber with a song

Stars may always guide our way,
From desert sands where winds blow harsh and long
But here's where our hearts will pray
And all our loves will slumber with a song

So now, if our hearts be true
And like a pool of truth reflect the sun
We will find right honour there
And keep us safe and lead us from all harm

Then come love, let us dance all night
Until birds they waken at the dawn
Then comme love, let us sing all night
And all our loves will slumber with a song

Then come love, let us dance all night
Until birds they waken at the dawn
Then comme love, let us sing all night
And all our loves will slumber with a song

Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3447



Voir le profil
Re : Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-)
« Répondre #1 le: 31 Mars 2008 à 09:39:23 »


Loreena McKennitt - La Serenissima (instrumental)


Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3447



Voir le profil
Re : Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-)
« Répondre #2 le: 31 Mars 2008 à 09:56:16 »

Loreena McKennitt - Beneath a Phrygian Sky

sublime ...enchanteur...



The moonlight it was dancing
On the waves, out on the sea
The stars of heaven hovered
In a shimmering galaxy

A voice from down the ages
So haunting in its song
These ancient stones will tell us
Our loves must make us strong

The breeze it wrapped around me
As I stood there on the shore
And listened to this voice
Like I never heard before

Our battles they made may find us
No choice may ours to be
But hold the banner proudly
The truth will set us free

My mind was called across the years
Of rages and of strife
And all the human misery
And all the waste of life

We wondered where our God was
In the face of so much pain
And I looked up to the stars above
To find you once again

We travelled the wide oceans
Heard many call your name
With sword and gun and hatred
It all seemed much the same

Some used your name for glory
Some used it for their gain
Yet when liberty lay wanted
No lives were lost in vain

Is it not our place to wonder
As the sky does weep with tears
And all the living creatures
Look on with mortal fear

It is ours to hold the banner
Is ours to hold it long
It in ours to carry forward
Our love must make us strong

And as the warm wind carried
Its song into the night
I closed my eyes and tarried
Until the morning light.

As the last star it shimmered
And the new sun's day gave birth
It was in this magic moment
Came this prayer for mother earth

The moonlight it was dancing
On the waves, out on the sea
The stars of heaven hovered
In the shimmering galaxy

And a voice from down the ages
So haunting in its song
These ancient stones will tell us
Our love must make us strong


Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3447



Voir le profil
Re : Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-)
« Répondre #3 le: 04 Avril 2008 à 11:20:39 »


LOREENA MCKENNITT- Mummer's Dance


When in the springtime of the year
When the trees are crowned with leaves
When the ash and oak, and the birch and yew
Are dressed in ribbons fair.

When owls call the breathless moon
in the blue veil of the night
When shadows of the trees appear
amidst the lantern('s) light.

We've been rambling all the night
and sometime of this day
Now returning back again
we bring a garland gay.

Who will go down to those shady groves
and summon the shadows there
And tie a ribbon on those sheltering arms
in the springtime of the year.

The sounds of birds seem to fill the wood
and when the fiddler plays
All their voices can be heard
long past their woodland days.

We've been rambling all the night
and sometime of this day
Now returning back again
we bring a garland gay.

And so they linked their hands and danced
'round in circles and in rows
And so the journey of the night descends
when all the shades are gone.

A garland gay we bring you here
And at your door we stand
Here's a sprout, well budded out
The work of our Lord's hand.

We've been rambling all the night
and sometime of this day
Now returning back again
we bring a garland gay.


Traduction

La Danse Du Mime
 
Quand au printemps de l'année
A l'époque où les arbres ont des feuilles en abondance
Où le frène et le chène, et le bouleau et l'if

   
Quand les hiboux appellent la lune essoufflée
Sous le voile bleu de la nuit
Les ombres des arbres apparaissent
Entremêlées avec la lumière de la lanterne
 
[Refrain]
Nous avons erré toute la nuit
Et une partie de la journée
Et nous sommes de retour
Nous apportons une gaie guirlande
   
Qui descendra vers ces bosquets obscurs
Et y convoquera les ombres
Et nouera un ruban sur ces bras protecteurs
Dans le printemps de l'année
   
Le chant des oiseaux semble emplir le bois
A tel point que quand le violoniste joue
  On peut distinguer chacune de leurs voix
  Bien après qu'ils aient quitté la forêt
   
  [Refrain]  [Musique]
   
  Et ainsi ils joignirent leurs mains et dansèrent
  En faisant des rondes et aussi en rangs
  Et ainsi le périple de la nuit descend
  Quand toutes ces ombres sont parties
   
  Une gaie guirlande nous vous apportons ici
  Et devant votre porte nous nous tenons
  C'est une jeune pousse qui a déjà pas mal de bourgeons
  L'oeuvre de la main de notre seigneur. 




Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3447



Voir le profil
Re : Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-)
« Répondre #4 le: 16 Avril 2008 à 09:37:12 »



Bonnie Portmore sur de superbes images de l'Ecosse  Sourire






Bonny Portmore

O Bonny Portmore you shine where you stand
And the more I think of you,
the more I think long
If I have you now as I have once before
All the Lords of Old England
would not purchase Portmore.

O Bonny Portmore I am sorry to see
Such a woeful destruction
of your ornament tree
For it stood on your shore
for many's the long day
'Til the long boats from Antrim
came to float it away.

O Bonny Portmore you shine where you stand
And the more I think of you
the more I think long
If I had you now as I had once before
All the Lords of Old England
would not purchase Portmore.

All the birds in the forest they bitterly weep
Saying "where shall we shelter
and where shall we sleep?"
For the Oak and the Ash
they are all cutten down
And the walls of Bonny Portmore
are down to the ground.

O Bonny Portmore you shine where you stand
And the more I think of you
the more I think long
If I had you now as I had once before
All the Lords of Old England
would not purchase Portmore.


Belle Portmore
 
  Ô belle Portmore, je suis désolée de voir
  La destruction aussi tragique de ton arbre, l'ornement.
 Lui qui se tenait sur ton rivage depuis si longtemps,
 Jusqu'à ce que les longs navires d'Antrim viennent l'emporter.
   
 [Refrain]
Ô belle Portmore, tu éclaires le lieu où tu te tiens
Et plus je pense à toi, plus je pense longtemps.
 Si je t'avais maintenant, comme je t'ai déjà eu
Nul seigneur de la vieille Angleterre n'achèterait Portmore.
 
Tous les oiseaux dans la forêt pleurent d'amertume.
  Ils disent : "Où allons nous nous abriter, où allons nous dormir ? "
Quant au Chène et au Frène, ils ont été abattus,
 Et les murs de la belle Portmore gisent sur le sol.

   
 





Journalisée
Izazen
Administrateur
Prince(sse) du jardin
***
En ligne En ligne

Sexe: Femme
Messages: 3447



Voir le profil
Re : Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-)
« Répondre #5 le: 24 Juin 2013 à 17:31:17 »




Loreena Mckennitt - Beneath A Phrygian Sky - An Ancient Muse






Belle illustration de ce titre avec de sublimes vues de la Terre Sourire
« Dernière édition: 24 Juin 2013 à 17:36:02 par Izazen » Journalisée
Pages: [1] Haut de page Imprimer 
Izazen  |  Au jardin d'images  |  Films de musiques et chansons (Modérateur: Izazen)  |  Fil de discussion: Loreena McKennitt, inspirations celtiques :-) « sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.499 secondes avec 19 requêtes.