Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
16 Juillet 2019 à 10:50:42

  Voir les messages
Pages: 1 [2] 3 4 ... 174
21  Au jardin d'images / Photos, images et films de nature / Re : Tit oiseaux le: 21 Mars 2019 à 16:05:28



Mésange charbonnière

Parus major

Ordre Passériformes - Famille Paridés



"Parus major, occupe sur le continent une bande septentrionale qui va de l'Atlantique à la Sibérie orientale incluant toute l'Europe, le Maghreb et l'Asie mineure, atteint au sud le nord de l'Iran et suit la Sibérie en passant par l'Altaï et la Mongolie."


Et sur ma terrasse, 5 nidifications dans un nichoir sur 4 ans avec 1 à 2 oisillons  Sourire




22  Au jardin d'images / Photos, images et films de nature / Re : Tit oiseaux le: 20 Mars 2019 à 16:08:35




Mésange Bleue 

Cyanistes caeruleus



Ordre Passériformes - Famille paridés

Présent en Europe et sur ma terrasse, à la mangeoire et un printemps en nidification:)




Chant :




23  Au jardin d'images / Photos, images et films de nature / Re : Tit oiseaux le: 19 Mars 2019 à 14:31:35



Mésange à longue queue

Aegithalos caudatus

Ordre Passériformes - Famille Aegithalidés

Présent en Europe


Chant :


24  Au jardin d'images / Photos, images et films de nature / Re : Tit oiseaux le: 19 Mars 2019 à 14:19:11






Mésange à tête rousse

 Aegithalos concinnus

Ordre des Passériformes - Aegithalidés

Présent en Asie


Chant :



25  Au jardin d'images / Photos, images et films de nature / Tit oiseaux le: 19 Mars 2019 à 11:11:57







Mésange huppée



Lophophanes cristatus

Ordre des Passériformes – Famille des Paridés

Présent en Europe

Chant :

26  Au jardin des pensées et philosophies / Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour / Re : Des évolutions accomplies. le: 14 Mars 2019 à 15:42:04
27  Au jardin des échanges / Informations à la Une / ❀❀❀ Sauver les abeilles !❀❀❀ le: 13 Mars 2019 à 10:15:01


Abeilles : voici comment recevoir gratuitement des graines de trèfle

Pour survivre, les abeilles vont avoir besoin de notre aide. Alors, quand une occasion comme celle-ci se présente, on aurait tort de ne pas en profiter !



Source : Shutterstock

Source article  : https://positivr.fr/trefle-gratuit-sauver-abeilles/


La disparition des abeilles vous inquiète et vous vous demandez ce que vous pouvez bien faire pour sauver ces insectes indispensables à notre écosystème commun ? Eh bien voici une idée toute simple qui ne demande aucun effort : des apiculteurs sont prêts à vous envoyer (gratuitement !) des graines de trèfle, une plante dont les abeilles raffolent ! Pourquoi une telle initiative et comment y participer ? Réponses !


En mai 2018, comme le rappelle 20 Minutes, Nicolas Puech, apiculteur bio de Haute-Garonne, perdait « ses ruches et deux millions de ses abeilles à cause d’un épandage de pesticide dans le champ voisin. » Une véritable hécatombe.

Par solidarité, une cagnotte avait alors été organisée sur internet.

     « Nous avons récolté 4.000 euros, ils serviront à payer le procès qui doit avoir lieu l’année prochaine. Mais nous avons aussi acheté à une coopérative 60 kg de graines de trèfle »

Aujourd’hui, l’association Natur Miel à laquelle à appartient Nicolas Puech aimerait distribuer ces graines au plus grand nombre afin qu’elles soient semées dans tout le pays et qu’elles profitent aux abeilles solitaires vivant sous terre ou dans les hôtels à insectes. Menacées par la pollution, elles ont besoin de ce type de coup de main.


Vous habitez en ville ou à la campagne et vous avez un balcon ou un bout de jardin ? Alors, pour y planter quelques graines de trèfle, il vous suffit d’envoyer une enveloppe affranchie avec votre adresse à Natur Miel association / Opération Graines de trèfle, 508 route des termes, 31 800 Saux-et-Pomarède. Vous avez jusqu’au 17 mars…

Pour en savoir plus, rendez-vous ici. https://natur-miel.fr/fr/association

Les abeilles vous disent déjà merci.



Par Axel Leclercq - Publié le 21 janvier 2019
28  Au jardin d'images / Films de musiques et chansons / Re : ♫ J'écoute en ce moment et j'aime bien ... ♫ le: 12 Mars 2019 à 21:29:58



Dido - Hurricanes


29  Au jardin d'images / Films de musiques et chansons / Re : ♫ J'écoute en ce moment et j'aime bien ... ♫ le: 10 Mars 2019 à 12:12:05



P!nk - Live at The BRIT Awards 2019



30  Au jardin d'images / Films de musiques et chansons / Re : ♫ J'écoute en ce moment et j'aime bien ... ♫ le: 10 Mars 2019 à 11:56:17


Lady Gaga & Bradley Cooper - Shallow


31  La vie du site / Aux présentations / Re : BistroPhilo est mort ? le: 09 Mars 2019 à 22:26:27


Bonjour Gérard,

Désolée pour ton forum   Indéci ironie du sort j'avais décidé depuis janvier de ne poster que sur mon forum.
J'espère que tu vas au moins pouvoir récupérer la structure.

Je te donne en message privé la seule coordonnée de Tong que j'ai sinon tu pourrais le contacter par Meta je pense, et saches que tu seras toujours le bienvenu dans mon jardin  Sourire

Bien à toi.




32  Au jardin des échanges / A l'humour / Re : Humour en image le: 07 Mars 2019 à 21:46:28







33  Au jardin des pensées et philosophies / Vos inspirations personnelles ou autres et poèmes / Le Rouge-Gorge - Tristan Klingsor le: 28 Février 2019 à 11:27:42





  Le Rouge-Gorge - Tristan Klingsor


 
Le rouge-gorge

 

Le rouge-gorge est au verger,

Ah ! qu’il est joli, le voleur,

Il ne pèse pas plus que plume

Et le vent le balance à son gré Comme une fleur,

Ah ! qu’il est joli, le voleur de prunes.

Oiseau, bel oiseau d’automne,

Voici l’oseille qui rougit

Dans l’herbe,

Et la feuille du poirier jaune,

Tout se couvre de pourpre et de vieil or superbe

Avant l’hiver gris.

 

 

 

Tristan Klingsor




34  Au jardin des pensées et philosophies / Questionnements et réponses sur les hexagrammes du jour / Re : Alliance en pleine lumière, en famille. le: 27 Février 2019 à 20:41:47
35  Au jardin d'images / Films de musiques et chansons / ♡ Le son de la guerison de l'âme ♡ le: 27 Février 2019 à 20:29:23



♡ le son de la guérison de l'âme ♡ masai naklarin imia♡





Merci Guy :-)
36  Au jardin des pensées et philosophies / Développement personnel / Enfants du Futur le: 26 Février 2019 à 21:36:55


Enfants du Futur de Shakti Gawain



Nous devons nous souvenir que nous sommes les enfants du monde nouveau.
Shakti Gawain


Une nouvelle façon de vivre.

Nous vivons à une époque très intéressante, riche en possibilités. Au niveau le plus profond de la conscience, une transformation radicale est en train de se produire. Sur un plan universel, nous sommes, me semble-t-il, invités à abandonner notre façon de vivre actuelle pour en créer une autre, tout à fait nouvelle. Nous entrons dans un processus de destruction de notre vieux monde et de construction d’un monde nouveau destiné à le remplacer.

Le monde ancien reposait sur des critères extérieurs : ayant perdu notre lien spirituel fondamental, nous nous sommes mis à croire que le monde matériel était la seule réalité. Nous sentant de ce fait profondément perdus, vides et seuls, nous avons essayé sans cesse de trouver le bonheur et l’accomplissement dans des « choses » extérieures : l’argent, les biens matériels, les relations, le travail, le succès, les bonnes actions, la nourriture ou la drogue.

Le nouveau monde se construit dès que nous nous ouvrons à la puissance supérieure de l’univers qui est en nous et que, consciemment, nous laissons cette énergie créatrice circuler en nous. Dès que nous établissons le contact avec notre conscience spirituelle intérieure, nous découvrons que le pouvoir créateur de l’univers réside en nous. Nous apprenons aussi que nous pouvons créer notre propre réalité et prendre nos responsabilités dans ce domaine. Le changement commence en chacun de nous et plus nombreux sont les individus transformés, plus la conscience collective s’en trouve modifiée.

Je me suis rendu compte de la profonde transformation de conscience qui s’opère actuellement, à partir des changements que j’ai observés en moi-même, chez ceux qui m’entourent et dans notre société. Elle m’est confirmée par les milliers de gens avec qui je travaille dans le monde. J’utilise les termes de « monde ancien » et « monde nouveau » tout au long du livre pour désigner l’ancienne façon de vivre que nous laissons derrière nous et la nouvelle que nous sommes en train de créer.

Un niveau supérieur de conscience

Pour beaucoup de gens, cette époque risque de s’avérer éprouvante, car le monde et/ou nos vies personnelles vont sembler aller de mal en pis, comme si tout ce qui marchait bien autrefois ne marchait maintenant plus. Je crois que tout se désagrège et se désagrégera de plus en plus, mais je ne le ressens pas en négatif. Nous n’en serons perturbés qu’à la mesure de notre degré d’attachement affectif à notre ancienne façon de vive et aux vieux schémas que nous voudrions continuer à appliquer, au lieu d’essayer d’ouvrir les yeux sur les changements profonds qui ont lieu.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ces changements constituent la plus incroyables des bénédictions, au-delà de tout ce que nous aurions pu imaginer. Le vérité toute simple est : l’ancienne façon de vivre, que nous avons appliquée pendant des siècles, ne fonctionne pas. Elle ne nous a jamais apporté le profond épanouissement, la satisfaction et la joie que nous avons toujours cherchés.

Bien sûr, certains ont mené des vies relativement heureuses (en y regardant bien, toutefois, je me demande s’ils n’étaient pas relativement déçus, douloureux et insatisfaits). La plus heureuse des vies du monde ancien ne peut pas se comparer à la joie et à la plénitude profondes qui seront accessibles au niveau supérieur de conscience du monde nouveau.

Nous nous trouvons un peu comme si, toute notre vie, nous étions allés à l’école et avions reçu une éducation qui nous oriente dans le sens contraire du fonctionnement de l’univers. Nous essayons de faire marcher les choses comme on nous l’a appris et nous jouissons à l’occasion d’un certain degré de succès, mais pour la plupart d’entre nous rien ne se révèle jamais à la hauteur de nos espérances.

Le relation parfaite ne se matérialise jamais, ou bien, si elle se produit, elle s’altère tôt ou tard, ou se flétrit. Ou alors on a l’impression de ne jamais avoir tout à fait assez d’argent ; on ne se sent jamais vraiment en sécurité, jamais assez prospère. Peut-être n’obtenons-nous pas l’estime, l’intérêt ou le succès que nous attendions. Même si nous atteignons l’un ou l’autre de ces buts, nous continuons à souffrir d’un vague sentiment qu’il doit exister autre chose de plus profond.

Certains d’entre nous, qui sont en contact avec ce sens plus profond, se sentent incroyablement comblés et s’épanouissent par leur prise de conscience spirituelle grandissante. Il reste néanmoins d’anciens schémas, réfractaires et des aspects de la vie que la lumière ne semble pas avoir encore touchés.

Transition vers le monde nouveau

Notre tâche première, en construisant le monde nouveau est donc d’admettre que notre « éducation à la vie » ne nous a pas nécessairement appris une façon de vivre satisfaisante. Il nous faut retourner au jardin d’enfants et commencer à apprendre une façon de vivre complètement opposée à la précédente. Cette tâche ne se révélera peut-être pas facile et elle nous demandera du temps, un engagement et du courage. Il nous faudra user d’indulgence envers nous-mêmes et ne jamais oublier que nous entreprenons un travail énorme.

L’enfant tombe sans arrêt en apprenant à marcher et nous devons nous souvenir que nous sommes les enfants du monde nouveau. Nous apprendrons en commettant beaucoup d’erreurs et, souvent, nous nous sentirons ignorants, effrayés ou peu sûrs de nous. Il ne nous viendrait pas à l’idée de nous fâcher contre un enfant chaque fois qu’il tombe (si nous le faisions, il n’apprendrait probablement jamais à marcher avec une totale confiance), aussi faut-il essayer de ne rien nous reprocher si nous ne sommes pas capables de vivre et de nous exprimer immédiatement aussi pleinement que nous le souhaiterions.

Nous allons maintenant apprendre à vivre en accord avec les vraies lois de l’univers. Vivre en harmonie avec l’univers, c’est vivre pleinement la vitalité, la joie, la force, l’amour et la prospérité à tous les niveaux. Et bien qu’il nous semble parfois difficile d’abandonner le monde ancien, cela vaut la peine, à n’importe quel prix, de faire la transition vers le monde nouveau.


37  Au jardin des pensées et philosophies / Philosophies / La voie de l'intuition le: 26 Février 2019 à 21:01:41


La Voie de l'Intuition de Olivier Breteau






L’intuition est un don sacré et la raison, une fidèle servante. Nous avons crée une société qui honore la servante en oubliant le don.

Albert Einstein



A travers cette phrase, Albert Einstein pose, de manière synthétique, le problème essentiel auquel notre civilisation se trouve confrontée : l’hégémonie d’une rationalité abstraite enfermant la conscience humaine dans un modèle technocratique qui la coupe d’une participation intuitive au flux créateur et évolutif de la vie/esprit.

Le déni contemporain de l’intuition conduit à une profonde régression : notre culture abstraite identifie la conscience au mental et le mental à la satisfaction des intérêts égoïstes. Dans une telle société, l’économie devient tout naturellement le modèle d’interprétation dominant qui réduit l’homme à la figure abstraite de calculateur égoïste.

Mais ce modèle technocratique est saturé. Il n’est plus adapté à l’ère qui vient : celle de l’information et de l’interconnexion fondée sur l'immédiateté et d'où émergent de nouvelles formes de sensibilité, de pensée et d'organisation. L'ancien modèle s’effondre à travers une crise systémique qui est, en fait, une crise évolutive : à cet effondrement correspond l’émergence d’un nouveau modèle adapté au prochain stade évolutif où l’intuition retrouve toute sa place.

Le paradigme émergent associe intuition holiste et raison instrumentale en redonnant à la première sa fonction prééminente et en remettant la seconde à sa place qui est celle d’un moyen au service d’une finalité qui la transcende.

Cette série de billets intitulée La voie de l’intuition explore quelques uns des multiples visages de l’intuition et les rapports que celle-ci entretient avec la raison, la création et l’évolution tant sociale que spirituelle.

Un regard intérieur

La conscience - tel Janus - possède deux faces. L’une, immédiate, liée à l’intériorité : c’est l’intuition qui fonctionne sur le mode d’un « regard intérieur », puisque tel est le sens de in-tueri, son étymologie latine. L’autre, instrumentale et utilitaire : c’est la rationalité qui, pour adapter l’homme à son environnement, fonctionne sur le mode d’une formalisation logique et abstraite.

Notre culture moderne déteste tout ce qui n’est pas réductible à une définition conceptuelle. Mais vouloir définir l’intuition c’est la réduire à une de ses multiples expressions qui appartiennent à un vaste spectre de phénomènes allant de l’inspiration visionnaire à l’instinct en passant par toutes les dimensions – corporelle, émotionnelle, intellectuelle, créatrice et spirituelle – de l’être humain.

Ce qui fait justement la spécificité de l’intuition, c’est qu’elle est irréductible : impossible de réduire ce « regard intérieur » à une de ses manifestations puisque, se situant toujours au-delà, il les transcende tous.

Le fil et le flux

L’intuition apparaît comme la voix d’un mystère qui dépasse nos facultés de raisonnement. Pour se familiariser avec elle, il faut donc quitter le terrain objectif du phénomène ou celui abstrait du concept pour rejoindre le sien, celui d'une expérience subjective véhiculée à travers le langage poétique de l’analogie et de la métaphore.

Dans l’expérience vécue par les créateurs, les visionnaires et les mystiques, l’intuition est décrite notamment comme un flux et une source, une voix et un fil. Un fil ténu et fragile qui conduit la conscience à une dimension supérieure où elle participe à l’ordre interne qui sous-tend l’univers physique et dont celui-ci est une manifestation matérielle.

Un flux qui s’exprime à travers toutes les dimensions de l’être humain – sensations, émotions et conceptions – comme un même courant d’énergie, connecté à cette force évolutive et créatrice qui anime aussi bien le microcosme humain que le macrocosme universel.

Comme l’écrit le philosophe André Lalande : « Le discours ne crée rien par lui même, il n'est qu'un moyen de transport, un canal conduisant l'eau d'une source. Notre force, pour la connaissance, est toute dans l'intuition, et notre faiblesse dans la nécessité de prouver médiatement ce dont la vérité ne s'impose pas d'elle même ». (Les raisons et les normes)

En quittant la terre statique des concepts pour entrer dans le flux vivant des relations, l’intuition libère la conscience des limites individuelles et des logiques formelles pour participer à la dynamique associative et intégrative de la vie/esprit. L’intuition dévoile l’unité organique qui relie la subjectivité à ses objets d’attention et les deux à une même source qui est celle de l’Esprit.

Henri Bergson faisait de l’intuition la pierre de touche de sa pensée évolutionniste. Dans La pensée et le mouvant, il écrit : « Un absolu ne saurait être donné que dans une intuition ... nous appelons ici intuition la sympathie par laquelle on se transporte à l'intérieur d'un objet pour coïncider avec ce qu'il a d'unique et par conséquent d'inexprimable ».

Une connaissance immédiate

Toutes les traditions, à travers l’histoire, font part des mêmes expériences intuitives vécues comme un mode de connaissance immédiat qui pénètre la profondeur du réel en participant intimement à la continuité indivisible de la vie intérieure. Chaque tradition a développé ses propres rituels et ses méthodes pour se relier à l’intuition et pour la développer, notamment à travers des états d’expansion de conscience.

Ami de Teilhard de Chardin et de Bergson, Edouard Le Roy écrit ceci : « Ce qui caractérise avant tout l'intuition, c'est d'être une connaissance antérieure parfois, en tout cas supérieure à l'analyse, à la réflexion abstractive, une connaissance transcendante au discours, source plutôt que résultat du discours, une connaissance enfin qui se justifie rien qu'en se présentant, qui porte son évidence avec soi. » (La Pensée intuitive)

Liée à l’hémisphère droit du cerveau qui perçoit les relations et les ensembles, l’intuition est cette faculté qui permet à la conscience de se connecter à la force créatrice de la vie/esprit et qui exprime cette force à travers une forme symbolique et/ou esthétique qui la contient et la manifeste en même temps.

Cette forme n’est pas rationnelle mais opérationnelle, c'est-à-dire qu’elle opère dans la conscience une connexion avec le flux de l’intuition créatrice qui l’a générée. Les clés de cette pensée opérationnelle sont transmises à travers des traditions herméneutiques propres à chaque culture.

Une représentation abstraite

Alors que l’intuition relève d’une résonance intérieure qui perçoit de manière immédiate, globale et dynamique, le mental est à l’origine d’un raisonnement qui - via un processus d’abstraction intellectuelle - sépare, analyse et objective dans le but de l’action. Bergson a bien montré comment l’intelligence humaine advient, durant le long processus de l’évolution, comme un outil au service de la vie. Selon lui, la faculté de comprendre apparaît dès lors comme une annexe de la faculté d’agir :

« De là devrait résulter cette conséquence que notre intelligence, au sens étroit du mot, est destinée à assurer l'insertion parfaite de notre corps dans son milieu, à se représenter le rapport des choses extérieures entre elles, enfin à penser la matière... La nature a doté l'homme d'une intelligence fabricatrice. Au lieu de lui fournir des instruments, comme elle l'a fait pour bon nombre d'espèces animales, elle a préféré qu'il les construisît lui-même ».

Ce que la rationalité nous donne à voir ce n’est pas l’homme ou la nature mais une représentation abstraite de ceux-ci en vue de l’action. La logique distinctive, abstraite et linéaire, liée à l'hémisphère gauche du cerveau, permet de classer et de contextualiser l'information. Cette formalisation logique et conceptuelle destinée à l’action construit un rapport d’objectivation instrumentale avec le milieu que celui-ci soit naturel ou social.

Deux visions du monde

Ces deux modes de connaissance que sont l’intuition et la raison donnent naissance à deux visions du monde : la vision holiste de la résonance intuitive et la vision analytique du raisonnement abstrait.

L’intuition implique la subjectivité dans la connaissance de son milieu d’évolution. Elle inspire une vision holiste qui fut celle des traditions, fondée sur la participation intime du microcosme humain à un macrocosme universel dont il se sent partie intégrante. Cette participation intuitive est initiatique : elle à l'origine d'un processus d'universalisation à partir duquel la conscience évolue à travers divers stades évolutifs de profondeur et d'intégration croissante.

Fondée, quant à elle, sur une approche objective qui met une distance abstraite entre la conscience et ses objets d’attention, la rationalité est explicative : elle analyse une totalité en séparant de manière abstraite ses éléments. La raison inspire une vision du monde - l'universalisme abstrait - qui fait la promotion d'un individu autonome et rationnel, désaffilié de toutes ses appartenances culturelles, sociales et spirituelles.

Un coup d’état d’esprit

A partir de la Renaissance, la modernité émerge en tant que nouveau stade de l’évolution culturelle qui s’émancipe de la vision traditionnelle pour promouvoir les valeurs de la raison, de l’individu et du progrès.

La modernité est marquée par le développement progressif de la raison instrumentale auquel correspond la dévaluation graduelle de l’intuition. Durant le dix-septième et dix-huitième, intuition holiste et raison analytique ont tendance à s’équilibrer dans une synthèse novatrice qui inspire la philosophie des Lumières jusqu’au moment où s’opère, au cours du dix-neuvième siècle, un véritable coup d’état d’esprit : la raison instrumentale usurpe le pouvoir souverain de l’intuition.

A l’origine de cette usurpation, l’hypostase de la raison crée le rationalisme : une hégémonie de la rationalité instrumentale produite par le déni et/ou la diabolisation d’une intuition caricaturée et stigmatisée sous la forme de l’irrationnel.Fondée sur la séparation et l’abstraction, la raison - devenue autonome - crée un univers unidimensionel à son image où la relation, la profondeur et le mouvement disparaissent au profit d’une vision instrumentale et objective, à la fois mécanique et technocratique.

Conséquence de ce coup d'état d'esprit : la société technocratique où nous vivons pourrait être définie comme la tyrannie des moyens sur les finalités qui les transcendent.Placé sous la tutelle d’un rationalisme abstrait, l’homme moderne est infantilisé, réifié, castré de son potentiel créateur, incapable de donner un sens à sa vie et de donner vie à une existence fantomatique, devenue totalement insensée. Dès lors que l'individu perd le sens de l'orientation existentielle, son autonomie se transforme en automatisme régi par le jeu compulsif des pulsions narcissiques et des intérêts égoïstes. Le processus évolutif de l'individuation se pervertit en individualisme régressif.

Un nouveau mode de pensée

Les impasses de notre société technocratiques sont celles d’une science sans conscience qui, elle-même, est la conséquence d’une conscience déconnectée de la source vivifiante et créatrice de l’intuition. L’émergence impérative d’une autre forme de pensée est indispensable pour sortir de ces impasses. La crise évolutive que nous vivons correspond à la fin de l’ère économique et à l’émergence d’un autre modèle qui inspire un nouveau mode de pensée.

Pour Einstein : " La puissance déchaînée de l'homme a tout changé, sauf nos modes de pensées et nous glissons vers une catastrophe sans précédent... Il devient indispensable que l'humanité formule un nouveau mode de pensée si elle veut survivre et atteindre un plan plus élevé ". Cette pensée novatrice nécessite de changer de niveau de conscience car, selon lui, "aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l'a engendré ".

Ce changement évolutif implique l’inversion des rapports entre raison et intuition. Se libérer de la tyrannie technocratique c’est redonner à l’intuition sa fonction prééminente de « regard intérieur » et remettre la raison à sa juste place : celle d’un moyen au service d’une totalité multidimensionnelle qui le dépasse.



Source :  Olivier Breteau  http://journal-integral.blogspot.com/2012/03/la-voie-de-lintuition-1.html
38  Au jardin d'images / Films de musiques et chansons / P!nk le: 25 Février 2019 à 21:23:00



P!nk - A Million Dreams




39  Au jardin des pensées et philosophies / Citations, Pensées / Re : Pensées diverses auteurs... le: 25 Février 2019 à 21:04:00





40  Au jardin d'images / Films de musiques et chansons / Re : ♫ J'écoute en ce moment et j'aime bien ... ♫ le: 23 Février 2019 à 16:03:30


LSD - Thunderclouds  ft. Sia, Diplo, Labrinth



Pages: 1 [2] 3 4 ... 174


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.2 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
SMF Theme © Gaia
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.142 secondes avec 18 requêtes.